Vielmanay, 1684 - Etat des lieux de la paroisse. (0)

G 1668 - Archives départementales de l'Yonne

 

1 - Obeissant le curé de Vielmanai au mandement [de]

2 - Monseigneur d'Auxerre touchant la convocation

3 - de son sinode (1) tenu le 19 avril 1684 par lequel ont

4 - été faits neuf reglements.

5 - Expose ses raisons sur le cinquieme et dit que

6 - suivant et conformement ce qui est prescrit au dit reglement

7 - il decrit les deux besoins de son eglise touchant les spirituel et

8 - temporel (2). 1°

9 - commençant par le spirituel, le nombre des ames de sa paroisse

10 - est en tout 488 à compter des le berceau en montant et celui

11 - des communians environ 300 ; il y a onze ans qu'on n'y a pas

12 - donné la confirmation (3). 2° il ne peut qu'il n'y ait des blasphemateurs

13 - du s[ain]t nom de Dieu dans la paroisse ou il y a quantité de chartiers

14 - selon le proverbe jurer comme un chartier, quelques femmes ont (bruit)

15 - d'étre adulteres ; 3° il y a quelque superstition mais facile à detruire ;

16 - 4° il s'efforce de deraciner quelque inimitié inveterée et connuë ; 5° on

17 - ne peut etablir des sages femmes, la paroisse étant pauvre et trop ecartée ;

18 - une maison est icy, une autre est la ; elles se prétent secours les unes

19 - les autres reciproquement et l'on enseigne en general la maniere

20 - d'administrer le sacrement de baptéme. 6 ° Il n'y a point de maitre

21 - d'ecole, et on ne peut y en etablir, car les enfants n'ont pas plustost

22 - atteint l'age de cinq a six ans, qu'ilz commencent à etre utiles

23 - à leurs parens qui les envoyent aussitost au travail et à la

24 - garde de leurs bestiaux ; outre qu'étant pauvres ilz ne donnent

25 - rien à un maistre ; l'an passé il s'y en etoit etably un

26 - quoiqu'il fust seul et sans famille a été contrainct d'abandonner

27 - ne trouvant pas pour y subsister. 7° Monsieur le Prieur de Cessy

28 - est le seigneur spirituel et temporel, haut justicier (4), prend la moitié

29 - du dixme (5), confere (6) la cure, il se nomme Edme Ravan de

30 - Vielbourg (7), demeure à Paris, étudie en Sorbonne, tres sage et

31 - de bonnes moeurs, aussy bien que de conduite, digne de l'episcopat

32 - et des plus hautes dignitez de l'eglise, neantmoins encor jeune

33 - homme ; il est cadet de Monsieur le Marquis de Vielbourg

34 - lieutenant de roy au gouverneur du Nivernois capitaine d'une

35 - compagnie d'ordonnance. 8 ° Il n'y a ny secours ny ... 9° ny

36 - indulgence ny confrerie ; une ou deux personnes n'ont pas

37 - fait leurs pasques, mais cela est au for interieur (8). 11° il y a une

38 - chappelle dans le château de Vieuxmoulin, mais elle est interdite

39 - et sans fondation ; il y a encor la chapelle de St Laurent qui

40 - appartient aux chartreux de Bellary ou se dit la messe le

41 - jour de St Laurent et le mercredy des rogations ; ilz en ont la

42 - direction et les revenus, il ne s'y administrent point de

43 - sacrement. Ilz ont trois grands domaines dans la paroisse

44 - ou on ne dixme point, pas méme les menus et vertes dixmes (9)

45 - quoiqu'ilz appartiennent de droit au curé à cause de l'administra[ti]on

46 - des sacremens, en sorte que leurs fermiers sont beaucoup à

47 - charge au curé qui n'en retire aucun profit. 12 ° Le cimetiere

48 - n'est point du tout fermé, ledit curé a exorté les parroissiens

49 - à le faire, des auparavant le reglement de Monseigneur, mais

50 - en vain, on doit présenter requéte à sa Grandeur pour l'ordonner

51 - et y joindre des peines faute de contravention car cela cause une

52 - grande profanation de ce s[ain]t lieu ou les animaux immonds les

53 - porcs font de grands desordres jusques à deterrer et transporter

54 - les os des trepassez par cy par la hors le cimetiere au

55 - scandales de tous. 13 ° il ne s'y fait ny foires ny appors (10) ou

56 - marchez.

57 - Et pour le temporel 1 °

58 - La paroisse pour etre de grande etenduë et fort écartée ny ayant

59 - pas deux maisons ensemble et qui se touchent, est de tres difficile

60 - deserte et le revenu modique qui oblige le curé à vivre tres

61 - frugalement, et à prendre à l'avenir la pension congruë (11) de deux

62 - cens francs, il consiste en la moitié des dixmes que l'on estime

63 - dix huit ou vingtz septiers (12) de tous grains dans les meilleurs

64 - années, et en une fondation de trois cens livres en fond faite

65 - depuis peu par deffunct m[essir]e de Marigny prieur de Cessy à la

66 - charge d'une messe par semaine ; il y a vingt et une livres dix solz

67 - de decimes (13) sans les auguementations et les frais que l'on (fait)

68 - au pauvre curé qui n'est pas toujours en état de payer comptant

69 - et les autres charges de visites ; on ne doit quasi pas compter le

70 - casuel (14) car les gens de la campagne ne veulent rien païer.

71 - (Plust à Dieu qu'il n'y eust de difficile et fâcheux que l'étendue de

72 - la paroisse et le revenu modique et que les esprits fussent mieux

73 - faits, pas si grossiers ny si brutaux) qu'ilz eussent de meilleures

74 - moeurs et plus de sentiment de pieté et de religion. 2 ° la fabrique (15)

75 - n'a aucun revenu que les quètes qui se font les dimanches et les belles

76 - festes ou il se trouve peut estre un sol ou dix huit deniers (16) châque quéte

77 - et trente deux solz chaque grand corps qu'on enterre dans l'eglise et seize

78 - solz pour les petits, mais il s'en fait rarement et fort peu, encor

79 - ne les paie-t'on pas, et par consequent ; 3 ° on ne fait pas grand

80 - service, il ne se dit qu'une messe basse par semaine pour les trespassez

81 - dont la retribution n'est que de cinq solz. 4° on n'a pas encor

82 - rendu au curé tous les papiers de la cure par ainsy il ne sait

83 - pas qu'on en ait rien aliené ou usurpé, non plus qu'à la fabrique

84 - si ce n'est certains autres droits de dixmes et droits de suite qui

85 - sont en litige, et encor des menus et vertes dixmes qu'on laisse

86 - perdre pour n'avoir pas moïen d'en soustenir les procedures qu'il

87 - conviendroit faire. 5 ° Il y a des procureurs de fabrique qui doivent

88 - rendre compte, il seront maistres de ce qu'ilz voudront faire.

89 - 6 ° Il faut de necessité prendre garde à la voute et à la charpente

90 - de la chapelle de la Vierge ou il arriveroit grande ruine et destruction

91 - faute d'y remedier promptement, il n'y a point de voute au

92 - clocher d'ou il peut arriver accident en sonnant les cloches, les

93 - battant venant à tomber ou autre chose qui ne seroit pas bien

94 - ferme, cela est déja arrivé ou l'on crû qu'il y avoit quelqu'un

95 - de tué ; outre ces reparations si necessaires, l'eglise est tres

96 - pauvre et denuée generalement de toutes choses, d'ornement,

97 - de linge, de vaisseaux d'argent, de chandeliers et de toute

98 - decoration, et ce qui est de plus honteux et deplorable c'est

99 - qu'outre que les autels sont nus, sans images, ny sculpture,

100 - le tabernacle (17) est effroyablement ridicule et le s[ain]t sacrement (18)

101 - dans un faible vaisseau ciboire d'etin mal fait et composé

102 - horriblement noir et difforme, pas de la valeur de cinq solz,

103 - voila ou le sauveur du monde et le maitre de tous les biens

104 - reside et repose enfermé, ledit curé a préché contre cette

105 - indecence sans avoir emeu ny ebranlé les coeurs de personne ;

106 - il sera aussy donné requete à sa Grandeur pour y faire

107 - pourvoir incessemment, aussy bien que pour un vaisseau à

108 - porter les s[ain]tes huilles aux malades et une croix, ensembles

109 - faire faire un confessionnel propre et commode, le curé

110 - aiant eu soin de faire accommoder et orner la chaire partie

111 - à ses frais, partie à ceux de la fabrique ; de plus il faudroit

112 - detruire deux autels et deux tombes qui sont elevées et qui

113 - rendent l'eglise difforme, cela a déja été ordonné par

114 - deffunct Monseigneur. On a besoin d'un spseautier (19)

115 - et de deux processionnels (20) en attendant un rituel nouveau. 7 °

116 - Le presbytere est en mauvais etat, le curé y fait de grandes

117 - depenses en reparations, les heritiers de deffunct Mons. le

118 - curé et les parroissiens s'en etant excusés, on l'avoit

119 - entierement negligé et tellement delaissé qu'il n'y avoit rien

120 - de plus immonde, de plus vilain et sordide que la maison

121 - presbyterale, c'etoit plustost une ecurier à eberger des

122 - animaux que des hommes raisonnables. Enfin, il ne reste

123 - plus, pour obeir tout a fait audi mandem[en]t qu'à informer

124 - sa grandeur des mes noms et qualitez que voicy : Joseph

125 - Bergier prestre bachelier de la faculté de Paris natif

126 - de Premery diocese de Nevers, curé de Vielmanai

127 - depuis environ un an qui est avec de profonds respects

128 - de sa Grandeur le tres humble, tres obeissant et

129 - tres sousmis serviteur et sujet.

 

Bergier (21)

 

A Vielmanai 24. avril 1684

 

Feuille n° 1, feuille n° 2, feuille n° 3 et feuille n° 4

 

Notes et vocabulaire

(0) - Par convention et pour en faciliter la lecture, le texte original a subi diverses retouches : ajout de majuscules aux noms propres, accents, apostrophes et autres signes de ponctuation indispensables à la compréhension ; développement des abréviations ; suppression des majuscules superflues ; séparation des mots accolés... En revanche, l'orthographe n'a pas été corrigée. Les mots entre parenthèses sont incertains.

(1) - sinode : Synode ; assemblée d'évêques.

(2) - spirituel et temporel : Est spritituel ce qui n'appartient pas au monde physique mais au monde de l'esprit, de l'âme, à la vie religieuse, au domaine moral ; est temporel ce qui relève du monde matériel.

(3) - confirmation : Sacrement administré par l'évêque.

(4) - haut justicier : Personne qui a le droit de (haute) justice en un lieu.

(5) - dixme : La dîme est un impôt, de fraction variable (autour du seizième en Nivernais), de la récolte prélevée par l'Église.

(6) - confere : Attribue.

(7) - Edme Ravan de Vielbourg : Edme-Ravaud de Vieilbourg (1665-1741), seigneur prieur de Cessy, Saint-Malo, Coche et Vielmanay ; en 1684, le curé de Vielmanay le décrit comme un jeune homme très sage et de bonnes moeurs vivant à Paris et étudiant à la Sorbonne ; en réalité, il semble moins assidu à l'université que dans les maisons closes de la capitale ! (voir ici son portrait par François Billacois)

Ci-dessous les armes de la famille de Vieilbourg :

(8) - for interieur : Pouvoir, autorité que l'Eglise exerce sur les choses spirituelles.

(9) - menus et vertes dixmes : La menue dîme est un impôt sur les volailles et le bétail ; la verte dîme est un impôt sur les pois, les fèves, les lentilles.

(10) - appors : Apport : fête locale coïncidant avec un jour annuel de grand marché (terme régional).

(11) - pension congruë : Portion congrue ; pension que le bénéficiaire d'une paroisse donne au curé.

(12) - septiers : Setier ; ancienne mesure de capacité pour les grains (estimée à 320 litres).

(13) - decimes : La décime est une taxe perçue par le roi sur les revenus du clergé.

(14) - casuel : Honoraires que les fidèles donnent parfois au curé.

(15) - fabrique : L'ensemble des clercs et des laïcs administrant les biens de l'église.

(16) - un sol ou dix huit deniers : Monnaie royale ; une livre vaut vingt sols et un sol vaut douze deniers.

(17) - tabernacle : Petite armoire fermant à clef, qui occupe le milieu de l'autel d'une église et contient le ciboire.

(18) - s[ain]t sacrement : L'hostie consacrée placée dans le ciboire ou l'ostensoir ; par métonymie, l'ostensoir lui-même.

(19) - spseautier : Psautier ; livre qui contient les psaumes.

(20) - processionnels : Livres contenant le rituel des processions.

(21) - Bergier : Joseph Berger, né vers 1639, curé de Vielmanay de 1683 à 1687, devait y défrayer la chronique (voir ici).

 

Vielmanay

Accueil

Page créée le 6 mars 2006. Dernière mise à jour le 8 juillet 2014.

© Cahiers du val de Bargis