Châteauneuf, 1750 : Vente d'une maison en très mauvais état et de quelques terres au village d'Asvins à Châteauneuf pour la somme de 30 livres. (0)

Cote : 3 E 8 / 6 - Minutes du notaire Jean-Baptiste Bonnet (Châteauneuf-Val-de-Bargis)

 

1 - Ce jour d'huy vingt quatrieme jour du

2 - mois de fevrier mil sept cent cinquante

3 - avant midy et pardevant le notaire au duché de Nivernois

4 - residant au bourg de Chateauneuf au val de Bargis

5 - fut present en sa personne Guy Durand (1) manoeuvre

6 - demeurant au village d'Avins (2) paroisse dudit Chateauneuf

7 - en sa maison audit lieu, lequel de gré et volonté

8 - sans force ni contrainte a reconneu avoir vendeu,

9 - ceddé, quitté et delaissé et par ses presentes il vend,

10 - cedde, quitte et delaisse avec promesse de garentir

11 - à peine de tous depens, domages et interets â

12 - Jean Narcy manoeuvre demeurant au village

13 - d'Avins paroisse dudit Chateauneuf present, stipulant

14 - et acceptant ; c'est à sçavoir une maison (3) scituée aud[it]

15 - lieu d'Avins en tres mauvais estat ce concistant en

16 - une chambre, grenier dessus, jardin devant et derriere

17 - avec une mazeure d'une petitte grange attenant laditte

18 - maison tenant la totalité desdits batimens

19 - et jardin aux Paurons, du couchant et midy (4) au grand

20 - chemain allant dud[it] Chateauneuf à Donzy (5), du

21 - sep[tentri]on à Philippe Livrain. Plus la motié d'un petit

22 - jardin derriere la maison dudit Livrain tenant du

23 - levant audit grand chemain, du couchant (# : du couchant aux Porrons), du midy

24 - audit Livrain et du sep[tentri]on aud[it] Livrain.

25 - Plus vingt boisselez (6) de terres tant audit lieu

26 - d'Avins qu'au village du Mont le tout

27 - finage (7) dudit Chateauneuf et plusieurs piece que ledit

28 - acquereur a dit bien sçavoir sans qu'il soit besoin

29 - de les designer par tenant et aboutissant ; la presente

30 - vente ainsy faitte franche et quitte de touttes dettes

31 - mais à la charge par ledit acquereur de payer

32 - les directes bordelieres (8) düs aux sieurs religieux

33 - de notre dame de Bellary (9) à l'avenir quitte des

34 - arrerages du passé jusqu'à ce jour et en outre

35 - pour et moyenant le prix et somme de trente

36 - livres, laquelle somme a esté presentement et

37 - comptant payée par led[it] acquereur audit vendeur

38 - en un louis d'or valleur vingt quatre liv[res] et un

39 - ecu valleur six livres le tout monaye ayant

40 - cours dans ce royaume et à ce moyen c'est

41 - ledit vendeur demis, devesteu et desaisy

42 - des choses sus vendües pour et au proffit

43 - dudit acquereur qu'il a vesteu, saisy et mis

44 - en bonne et paisible possession reelle

45 - et actuelle comme de sa propre chose

46 - loyallement acquise et bien payée

47 - et onts esté les vins payé au sol

48 - la livre (10) par led[it] acquereur audit

49 - vendeur dont il est comptant. Car ainsy &

50 - promettant, obligeant & renonceant & fait

51 - en presence de Claude Regnault vigneron et de

52 - Philippe Paurron charbonnier demeurants

53 - audit Chateauneuf temoins, ledit Durand et Pauron

54 - ayant declaré ne sçavoir signer d'eux enquis

55 - et interpellé ; soit controllé et insinué (11), ledit

56 - Narcy et Regnault ayant signé avec moy

57 - notaire susdit et soussigné.

 

Regnault - Narcy - Bonnet (12)

 

58 - Con[trô]lé et insinué à Donzy le 24 mars

59 - 1750. R[eçu] : 18 s[ols]. Dagot

 

Notes et vocabulaire

(0) - Par convention et pour en faciliter la lecture, le texte original a subi diverses retouches : ajout de majuscules aux noms propres, accents, apostrophes et autres signes de ponctuation indispensables à la compréhension ; développement des abréviations ; suppression des majuscules superflues ; séparation des mots accolés... En revanche, l'orthographe n'a pas été corrigée. Les mots entre parenthèses sont incertains.

(1) - Guy Durand : Guy Durand, âgé d'environ soixante ans, meurt deux jours plus tard, le 26 février 1750, et est enterré dans l'église de Châteauneuf. Il avait rédigé son testament trois jours auparavant (son testament).

(2) - village d'Avins : Hameau de Châteauneuf situé à 5 ou 6 km du bourg. Les chartreux de Bellary y détenaient un vignoble réputé. On y trouvait également une chapelle dédiée à saint Hubert. Le hameau d'Asvins abrita des générations de charbonniers (familles Livrain, Pauron...).

(3) - une maison : Un acte de 1788 semble bien évoquer la même construction. Qu'on en juge : une maison située au lieu d'Asvins, cour devant, jardin derriere, cont[enant] ensemble deux perches et sept dixiemes de perche tenant d'un long du levant à la maison et jardin des enfans de François Potier, d'autre long au verger dud[it] Potier et à celui des h[éritie]rs Philippe Pauron, d'un bout du midy au chemin d'Asvins à Champdou et d'autre à la cour commune. Autre similitude : cette maison est également soumise à bordelage.

(4) - du couchant et midy : Est (levant), ouest (couchant), sud (midi), nord (septentrion) ; une pièce de terre se définit par celles qui l'entourent aux quatre points cardinaux.

(5) - au grand chemain allant dud[it] Chateauneuf à Donzy : La route menant actuellement de Châteauneuf à Donzy, la D 2, ne reprend qu'en partie le tracé de cet ancien chemin puisque celui-ci passait par Asvins. Selon André Devallière, cette route aurait été construite entre 1840 et 1845. Lucien Charrault, dans son Histoire de Châteauneuf publiée en 1908, évoque la nouvelle route de Donzy.

(6) - vingt boisselez : Soit environ 17 000 m², une boisselée équivalant à 850 m².

(7) - finage : Etendue de la paroisse.

(8) - directes bordelieres : Ce qui est ici évoqué, c'est le bordelage, droit seigneurial qui consiste en une redevance en argent, grains et volailles, non fixe, mais proportionnelle à la récolte.

(9) - aux sieurs religieux de notre dame de Bellary : Notre-Dame de Bellary, chartreuse fondée en 1209 par Hervé IV, baron de Donzy, et son épouse Mahaut de Courtenay. La chartreuse joue un rôle de premier plan dans la vie économique locale en fournissant du travail à bon nombre d'habitants. Elle détient un certain nombre de métairies et autres fabriques à Châteauneuf, Chasnay, La Charité, Nannay, Narcy, Pouilly-sur-Loire, Sainte-Colombe, Suilly-la-Tour, Vielmanay... Le nom de Bellary vient vraisemblablement de bel laris, belle clairière.

Blason de la chartreuse de Bellary

(10) - et ont esté les vins payé au sol la livre : Pot-de-vin ; ce qui se donne par manière de présent au-delà du prix qui a été convenu pour un marché. au sol la livre signifie "proportionnellement".

(11) - insinué : Inscrit dans un registre prévu à cet effet.

(12) - Bonnet : Né à Cessy-les-Bois, descendant d'une famille d'officiers seigneuriaux, le notaire Jean-Baptiste Bonnet (1710 / 1801) est certainement, au XVIIIe siècle, le plus en vue des notables de Châteauneuf. A l'exception d'une période de dix ans, pendant laquelle il habite à Nevers, paroisse Saint-Etienne, il y réside la plus grande partie de sa vie, dans une maison située face à l'église. Il connaît une longue et belle carrière, occupant successivement ou simultanément diverses fonctions : notaire royal, juge, fermier de la châtellenie de Châteauneuf, procureur fiscal, bailli de La Celle-sur-Nièvre, conseiller du roi, commissaire aux saisies réelles du Nivernais... Son petit-fils, Louis Bonnet, sera le premier maire de Châteauneuf.

 

 Accueil

 Châteauneuf

 Page créée le 6 août 2007. Dernière mise à jour le 9 mai 2013.

© Cahiers du val de Bargis