Châteauneuf, 1704 : Bail du domaine de Tresseux, qui n'est donc pas alors le hameau qu'il deviendra un siècle plus tard. Le revenu du domaine est évalué par son propriétaire, le sieur de Saint-Félix, bourgeois vivant à Cessy-les-Bois, à 90 livres par an - ce qui constitue un bon rapport. On note qu'il n'est pas fait état de redevances seigneuriales. Faut-il en déduire que le domaine de Tresseux échappe, à cette époque, à toute emprise seigneuriale ? (0)

Cote : 3 E 8 / 147 - Minutes du notaire Louis Voullereau (Colméry)

 

Le Tresseux en 2010 - Châteauneuf-val-de-Bargis (58)

 

1 - L'an mil sept cent quatre le douziesme jour du

2 - mois de may à Colmery appres midy pardevant les

3 - nottaires soubsignez fut present Jacques Lucquet sieur

4 - de S[ain]t Felix demeurant à Cessy les Bois lequel volontair[ement]

5 - de son bon gré sans aucune force ny contrainte a

6 - cognu et confessé avoir baillé, cedé, laissé à tiltre

7 - de moytié (1) pour le temps, terme et espace de

8 - six années et six debleures (2) ensuivantes et consequtives

9 - l'une l'autre sans interval de temps à comancer

10 - des ce jour d'huy et à finir à pareil

11 - jour lesdittes six années finies et revolues ; promet

12 - faire jouir à peine &c (3) à François Maugis

13 - sabottier dem[eurant] en la par[oisse] de Ste Colombe des

14 - Bois presents, stipullants et acceptant ledit

15 - bail pour led[it] temps. C'est asscavoir un domaine

16 - et metairye aud[it] s[ieu]r bailleur appartenant sis et situez

17 - aud[it] lieu de Tresseux (4) par[oisse] et justice de Chastelneuf ce

18 - consistant en bastim[ent] de maison, grange, estables, cour,

19 - jardin, verger, cheneviere (5), terres labourables, non labourables,

20 - prez, pastureaux et generallem[ent] tout ce qui depend dud[it]

21 - domaine mesme les terres qui sont situéz dans

22 - la justice de Cessy dependant dud[it] domaine pour

23 - jouir du tous par led[it] preneur en bon pere de famille ;

24 - le tout ainsy que les precedants mestayers en ont

25 - cy devant jouÿ sans aucune reserve sinon les bois

26 - dud[it] s[ieu]r bailleur dans lesquels ledit preneur

27 - auront les paccages (6) seullem[ent] ; ce bail ainsy fait ainsy

28 - fait à la charge de par led[it] preneur bien et deubm[ent]

29 - labourer et cultiver touttes les terres dud[it] domaine

30 - de leurs raye et tourneures (7), fumer et ensemanser

31 - icelles en temps et saison convenables et de leurs

32 - donner trois façons de labourages aux bons bleds

33 - comme il est accoustumé, sarcler et boucher lesd[its] bleds

34 - tant bons que petits, estopper (8) et netoyer les préz et

35 - en fin jouir du tout par led[it] preneur en bon pere de

36 - famille comme cy dessus est dit sans rien

37 - deteriorer, demolir ny degrader et à la fin dud[it] bail

38 - laisser les choses en bon estat mesme lesd[its] préz bien bouchéz (9)

39 - et les fumiers bien reseréz ; les semances qu'il

40 - conviendra seront fournyes par moityé entre les parties

41 - comme semblablem[ent] les chenevieres et se recueilleront de

42 - mesme ; les moissons seront faites à la diligence

43 - du preneur et pour la nouriture des moissonneurs qui

44 - moissonneront la moityé dud[it] bailleur sera par luy

45 - fourny aud[it] preneur par chacun an dix boisseaux

46 - de mouture (10) et trois livres en argent pour achepter

47 - du sel et de l'huille pour nourir les moissonneurs ;

48 - les gerbes estant liéz par les (champs) seront charoyéz

49 - par le preneur, sa moitié et celle dud[it] bailleur la premiere

50 - appres qu'elle auront esté partagéz par les (champs)

51 - dans la grange dud[it] domaine dont sera fait tisses (11)

52 - separez l'une de l'autre pour mestre les gerbes des

53 - parties chacun à leurs esgards ; a esté accordé entre

54 - les parties que la deblure des bons et petits bleds qui

55 - sont de present emblavéz dans les terres dud[it] domaine

56 - seront charoyéz par led[it] preneur quoy qu'il ne pretendent

57 - aucune chose dans lesdittes emblavures, à la charge que

58 - la derniere annéz du present bail led[it] bailleur fera

59 - charoyer la portion des deblures qui appart[iennent] aud[it] preneur.

60 - Les fruis d'arbres dud[it] domaine ce partageront

61 - par moityé entre les parties et seront conservéz et

62 - gardéz par led[it] preneur jusque à ce qu'ils soient

63 - en maturité ; appres quoy ils seront cueillis et amasséz

64 - à frais communs sauf que les noix seront battus et

65 - amasséz par lesd[its] preneurs comme les fruits des chataignéz

66 - et se partageront aussy par moityé ; baillera icelluy

67 - preneur aud[it] s[ieu]r bailleur par chacun an au jour de St

68 - Martin d'hiver dont le premier payem[ent] comancera

69 - aud[it] jour prochain et à continuer d'an en an jusques

70 - en fin dud[it] bail, quatre livres de boeure et six

71 - poullets (12); sera delivré par led[it] bailleur aud[it] preneur

72 - les bestiaux qui sont de present dans ledit domaine

73 - suivant l'estimation qui en sera faite pour en rendre

74 - par ledit preneur pareille somme et dont

75 - il passera cheptel ; sera advancé par icelluy

76 - bailleur aud[it] preneur les semances tant de

77 - bons que petits bleds pour ensemansser lesd[ites] terres et

78 - autres grains sy avant il a besoin pour sa nouriture

79 - dont il fera obligation et rendra icelluy preneur

80 - les semances qui luy seront avancéz par led[it] bailleur

81 - à la fin du present bail ; et pour suretté desquelles

82 - semance et avance demeureront lesdittes emblavures

83 - spesiallem[ent] affectéz et hipotecquéz ; baillera ledit

84 - preneur aud[it] s[ieu]r bailleur quatre journéez de charois

85 - ou labourages au chois dud[it] bailleur lorsqu'il l'en

86 - requerra ; a esté accordé entre les parties qu'au cas

87 - qu'elle ne se trouve l'une de l'autre appres les trois

88 - premiere annéez du present bail expirez elle pouront

89 - ce departir d'icelluy en s'avertissant trois mois

90 - auparavant ; baillera icelluy preneur aud[it] bailleur

91 - coppie du present bail à ses frais dans quinzaine

92 - et pour satisfaire à l'edit du controlle les parties

93 - ont declaré que le revenu dud[it] domaine peut

94 - valloir la somme de quatre vingt dix livres et

95 - ainsy sont les parties demeuréz d'accord et se sont

96 - obligéz, sçavoir led[it] preneur en tous ses biens

97 - mesme par corps et dont car ainsy & promettant &

98 - obligeant & renonçant & fait et passé aud[it] Colmery

99 - les an et jour que dessus en presence de Nicollas

100 - Millot (13) march[and] dem[eurant] aud[it] Colmery et de Jean Guilleminot

101 - mousnier dem[eurant] en la par[oisse] dud[it] Cessy et a led[it] Maugis

102 - et Guilleminot declaré ne sçavoir signer de

103 - ce faire interpelléz.

 

Lucquet - Nicolas Millot - T.-A. Voullereau (14) - L. Voullereau (15)

 

104 - Controllé à Donzy le 24 may 1704

Camelin

 

Notes et vocabulaire

(0) - Par convention et pour en faciliter la lecture, le texte original a subi diverses retouches : ajout de majuscules aux noms propres, accents, apostrophes et autres signes de ponctuation indispensables à la compréhension ; développement des abréviations ; suppression des majuscules superflues ; séparation des mots accolés... En revanche, l'orthographe n'a pas été corrigée. Les mots entre parenthèses sont incertains.

(1) - à tiltre de moytié : Mode de tenure le plus fréquent dans l'ouest, le centre et le sud de la France. Le propriétaire apporte les terres, le bétail, les semences ; le métayer, ses outils et sa force de travail. Le propriétaire prend généralement la moitié de la récolte. Le métayer, lui, en sus de l'autre moitié, dispose également du fumier, du lait et du travail des animaux mais partage les autres produits (croît, laine) par moitié avec le bailleur. (d'après le Dictionnaire du monde rural)

(2) - debleures : Récoltes.

(2) - à peine &c : A peine de dommages et intérêts.

(4) - Tresseux : Hameau-fantôme perdu dans les bois, "bout du monde" de Châteauneuf, domaine isolé, mais toujours exploité, installé dans un cadre exceptionnel.

À la fin du XVIIe siècle, Tresseux semble se résumer à une métairie, appartenant à un bourgeois de Cessy-les-Bois et tenue par une communauté de sabotiers, mais, dès le début du XVIIIe siècle, il est question du village de Tresseux.

Cent ans plus tard, Tresseux constitue un véritable hameau, regroupant une douzaine de familles et autant de maisons, installées au pied d'un fort dont il ne reste aujourd'hui que le souvenir.

Le toponyme Tresseux renvoie sans doute à ses premiers habitants, dont on imagine qu'il devait s'agir d'une famille de vanniers, de tresseux. Cette étymologie - trop simple ? - n'est pas retenue par l'abbé Charrault dans son Histoire de Châteauneuf, qui avait peut-être ses raisons.

Page consacrée à Tresseux

(5) - cheneviere : Chènevière ; champ sur lequel on cultive le chanvre (lequel fournit une matière textile, préparée par rouissage et teillage), généralement situé à proximité de la maison (pour empêcher les oiseaux de manger les graines) et pas très grand.

(6) - paccages : Lieux de pâture.

(7) - de leurs raye et tourneures : En Nivernais, au XVIIIe siècle, sole de culture, saison. (Dictionnaire du Monde rural)

(8) - estopper : Etaupiner ; faire disparaître les taupinières.

(9) - bien bouchéz : Clos avec une haie, des palissades.

(10) - mouture : Mélange par tiers de froment, de seigle et d'orge (ou moitié blé moitié orge). Additionné d'un peu de sel, ce mélange sert à nourrir, par exemple, les moissonneurs.

(11) - tisses : On appelait "tisse" l'arrangement, la disposition ordonnée des gerbes (tête-bêche et alternées selon les rangs) dans la grange pour obtenir une surface bien plane. Cette mise en alternance des gerbes ressemblait en quelque sorte à un travail de tissage : chaîne et trame. Le mot "tisse" doit venir de cette analogie. "Entisser" était réservé (de même que le montage du chargement des charrettes, pour qu'elles ne versent pas => ne "chient" pas, disait-on dans les Vosges) aux anciens qui avaient de l'expérience. (définition et témoignage de François Demay, 23 novembre 2013)

(12) - quatre livres de boeure et six poullets : Ce qu'on appelle les "menus suffrages".

(13) - Nicolas Millot : (1649 / 1709) Marchand de Colméry et notable local.

(14) - T.-A. Voullereau : (~ 1667 / après 1749) Fils de Louis ; sur les traces de son père, il occupe une place de premier plan à Colméry, dont il est le lieutenant de justice, le procureur fiscal et l'un des notaires au sein du " cabinet " Voullereau (en 1715, le bourg ne compte pas moins de trois notaires de ce nom) ; il exerce son métier de notaire pendant près de 50 ans ; parallèlement à cette activité, il occupe diverses fonctions au sein de la justice locale : bailli de Colméry en 1730, juge de la châtellenie de Châteauneuf en 1739.

(11) - L. Voullereau : (~ 1636 / 1714) Successivement ou simultanément praticien, notaire, lieutenant au bailliage (à Colméry), procureur fiscal (à Menou) ; personnage ayant joué un rôle central dans la vie locale ; on lui connaît 12 enfants répertoriés.

 

 

 Accueil

 Châteauneuf

 Page créée le 13 mai 2012. Dernière mise à jour le 21 juillet 2014.

© Cahiers du val de Bargis