Saint-Malo, 1790 : Requête des officiers municipaux au sujet de l'abbaye de Bourras. (0)

 

 

A Messieurs

Messieurs les deputés de l'assemblée nationale

Supplient humblement les officiers municipaux de la paroisse de Saint Malo les Bois district de Le Charité sur Loire

Disants qu'ils ont l'honneur de vous representer que dans leur paroisse il existe une communauté religieuse de Bernardins appellée le couvent de Bouras l'Abaÿe ; que conformement à vos decrets nous nous sommes transportés en cette communauté dans l'intention d'y dresser procés verbal des effets que nous y trouverions ; ce que nous avons fait ; et depuis cette opèration nous venons d'apprendre qu'ils en avaient soustrait à nos yeux la plus grande partie ; nous nous croirions reprehensible de ne pas vous en instruire ; ainsy que des délits qu'ils occasionnent journellement en permettant à plusieurs particuliers de laisser paccager leurs boeufs et autres bestieaux dans tous les bois taillis dépendants de la ditte communauté moyennant une rétribution pécuniaire ; et ce permettent égallement de vendre indistinctement des gros arbres, le tout d'intelligence avec leurs gardes et ce à différentes personnes ; c'est un pillage et brigandage sans exemple, auxquels nous ne pouvons remedier que par vos ordres ; c'est pourquoi nous avons l'honneur de vous adresser la présente requeste

A ce quils vous plaisent ordonner que les officiers municipaux de la paroisse de Saint Malo les Bois soient autorizés

1° à faire une seconde visite et procés verbal chez les dits Bernardins pour y inscrire les objets qu'ils leurs ont soustraits.

2° qu'ils leurs soient permis de destituer les gardes actuels pour en remetre d'autres plus fideles et dans le cas de mieux veïller à la conservation des bois dont est question et reprimer des abus qui blessent sensiblement les interêts communs de la nation ; en ce faisant vous rendrez justice à ceux qui ne cessent de loüer vos utiles traveaux, et qui ont l'honneur de vous assurer de leurs respectueux hommages et d'être

Messieurs vos très obeissants serviteurs

Guerin procureur

Saint Malo le 8e du mois d'aoust 1790 ;

 

Notes

(0) - Par convention et pour en faciliter la lecture, le texte original a subi diverses retouches : ajout de majuscules aux noms propres, accents, apostrophes et autres signes de ponctuation indispensables à la compréhension ; développement des abréviations ; suppression des majuscules superflues ; séparation des mots accolés... En revanche, l'orthographe n'a pas été corrigée. Les mots entre parenthèses sont incertains.

 

Saint-Malo

Accueil

Page créée le 9 mai 2008. Dernière mise à jour le 9 mai 2008.

© Cahiers du val de Bargis