1737, Saint-Malo-en-Donziois : Un mois après un incendie ayant détruit leurs maisons et leurs granges, un groupe de villageois, dans "un tres mauvais etat de misere", demande à l'assemblée des habitants de certifier la réalité des faits. Il s'agit sans doute d'empêcher qu'ils ne soient, en plus, imposés comme si rien ne leur était arrivé. De fait, quelques mois plus tard, on ne leur réclame que cinq sols au titre de l'impôt. Sur le rôle de taille, leurs noms sont suivis de la mention "incendiez". La solidarité villageoise a donc joué puisque le montant global de l'impôt réclamé au village n'a pas été, lui, revu à la baisse.

Sur l'incendie lui-même, on peut supposer qu'ils s'est propagé pendant la nuit d'un bâtiment à l'autre (ils sont couverts de chaume), en détruisant plusieurs. Leurs habitants ont tout perdu : grains, foins, meubles, effets, fourrages, bestiaux... Une partie d'entre eux (tous ?) vivaient sous le régime de la communauté. (0)

Cote : 3 E 8 / 158 - Minutes du notaire Louis Leteur (Colméry)

 

 

Eglise de Saint-Malo-les-Bois (Nièvre)

 

1 - L'an mil sept cens trente sept le vingt septieme jour du

2 - mois d'octobre à Saint Malo les Bois à l'issue de la messe dite et

3 - celebrée en l'eglise dudit lieu, pardevant le notaire au bailliage de

4 - Cessy et dudit Saint Malo resident à Colmery soussigné, sont comparus

5 - en personnes Marie Bergeron veuve Guy Bezou, Louis Bezou son

6 - fils et commun (1) laboureurs, Jean Aubert ma[noeuv]re, et Jacques Labaye aussy ma[noeuv]re (# : et Edme Durand lab[oureu]r )

7 - tous de cette p[aroi]sse de Saint Malo, qui ont remontré aux habitants de ladite

8 - parroisse l'accident qui leur est arrivé la nuit du vingt sept au vingt

9 - huit septembre dernier par l'incendie qui a consumé leurs maisons

10 - et granges par le moyen de quoy ce qui a causé la perte de leurs foins,

11 - grains, meubles, effects, mesme leurs bestiaux et generallement tout

12 - ce qu'ils avoient dans lesdits bastiments et (+ : par ce moyen sont) reduits à la derniere

13 - misere, n'ayant aucune chose pour les faire susbsister eux et leur famille

14 - et ont les requis les habitants de ladite parroisse de declarer et

15 - certifier la verité de ce que dessus ; lesquels habitants assemblés

16 - au devant de la principalle porte et entrée de ladite eglise et qui

17 - sont Jacques Germain (2), Pierre Vallet, Louis Guignard, Eugein Merlain,

18 - Blaise Ducrot, Jean Coignet, Edme Guitton, Edme Guignault, Edme Bailly,

19 - Antoine Bonnet, Jean Beauvais, Jean Merlain, Vincent Gilbert,

20 - Aubin Guyot, Pierre Beauvais, Pierre Paget, Aubin Aubert,

21 - Charle Mathieu Paget

22 - faisant et representant la plus saine partie d'iceux ont tous unanimement

23 - dit et declaré et certifient par ces presentes à tous qu'il appartiendra

24 - que la verité est que ladite veuve Bezou et lesd[its] Jean Aubert et Jacques

25 - Labbaye (+ : et Durant) ont eté incendiez la nuit du 27 au vingt huit septembre dernier

26 - par le moyen de quoy ils ont perdu tous leurs meubles, effects, grains,

27 - fourages et bestiaux, et sont en un très mauvais etat de misere ;

28 - dont et desquelles declarations lesdits incendiez susnommez ont requis

29 - le present acte à eux octroyé pour servir et valloir ce que de raison.

30 - Car ainsy &c fait en presence de m[essi]re Pierre Melin (3) prestre curé

31 - de ladite parroisse qui a fait la mesme declaration et encore en p[rése]nce

32 - de Claude Laurent sabottier et d'Aignan Simon couvreur dem[euran]ts

33 - à Colmery temoins ; les habitants sus nommez ensemble led[it] Laurent

34 - ont declaré ne sçavoir signer de ce enquis sauf les soussignez.

 

Melin p[rêtr]e curé de St Malo - A. Simon - Germain - Leteur no[tai]re (4) - B. Ducrot - M. Paget

35 - Controllé à Donzy

36 - le vingt huit 8bre 1737.

37 - R[eçu] 12 s[ols]. Dagot

 

 

Notes et vocabulaire

(0) - Par convention et pour en faciliter la lecture, le texte original a subi diverses retouches : ajout de majuscules aux noms propres, accents, apostrophes et autres signes de ponctuation indispensables à la compréhension ; développement des abréviations ; suppression des majuscules superflues ; séparation des mots accolés... En revanche, l'orthographe n'a pas été corrigée. Les mots entre parenthèses sont incertains.

(1) - commun : La mère et le fils vivent en association communautaire, ce qui est chose fréquente. Les manoeuvres cités pourraient être des gendres de la veuve (c'est, avec certitude, le cas de l'un d'eux).

(2) - Jacques Germain : Laboureur, marchand, c'est le "coq du village", dont il est le plus gros contribuable (96 livres en 1738).

(3) - Pierre Melin : Curé de Saint-Malo de 1735 à 1758 ; décédé subitement à Saint-Malo le 9 mars 1758 ; inhumé dans le choeur de l'église.

(4) - Leteur no[tai]re : Louis Leteur, notaire en activité à Colméry de 1724 à 1767. Procureur fiscal en 1734.

 

 

Saint-Malo

Accueil

Page créée le 3 mars 2016. Dernière mise à jour le 3 mars 2016.

© Cahiers du val de Bargis