Nannay, 1665 : Où une pauvre veuve tente de récupérer une maison lui appartenant mais indûment occupée par un notable du village. Ce dernier prétend s'être installé dans la maison car il la croyait abandonnée. Il accepte de la restituer à sa légitime propriétaire, mais à condition que celle-ci le rembourse des travaux qu'il y a fait effectuer. La veuve ne l'entend pas de cette oreille et annonce son intention de se pourvoir en justice. Le temps presse car elle est à la rue et ses meubles "ce pourrissent et gastent".

Qui l'emportera ? Difficile à dire mais la veuve part avec un handicap certain : elle a face à elle un notable, le notaire et les témoins sont deux hommes de loi. Elle est la seule qui ne sache pas signer. (0)

Cote : 3 E 4 / 40 - Minutes du notaire Bouziat (Chasnay)

 

1 - Ce jourd'huy vingt neufviesme jour de janvier

2 - mil six cens soixante et cinq environ midy

3 - au lieu de Nannay en la presence du nottaire royal

4 - soulzsigné et des tesm[oins] cy apres nommés Edmée Ravizé

5 - vefve de deffunt Jean Maudiné c'est adressée par devers

6 - et à la personne de m[aîtr]e Louis Grondeau (1) praticien

7 - dem[euran]t en ced[it] lieu auq[ue]l elle a dit et declaré qu'elle a

8 - acquis par arrentem[en]t (2) quy luy a esté faict par

9 - Jacques Gascoing (3) escuyer s[ieu]r Demeurs par contract receu

10 - Dupin nott[ai]re le vingt sept decembre dernier une maison

11 - assize en ced[it] lieu en laq[ue]lle led[it] Grondeau est de present

12 - dem[euran]t ainsy qu'elle a faict apparoir (4) par le contract

13 - dud[it] arrentem[en]t signé Dupin nott[ai]re à Donzy le vingt

14 - sept decembre dernier dont a esté faict lecture par

15 - led[it] nott[ai]re soulz[sig]né aud[it] Grondeau ad ce qu'il n'en ignore (# : ce faict lad[ite] Ravizé continuant plusieurs sommations verballes q[u'e]lle a dit avoir cy devant (5) f[ai]te aud[it] Grondeau l'a d'abondant (6))

16 - sommé et interpellé lad[ite] Ravizé de luy

17 - delaisser presentem[en]t lad[ite] maison libre pour y aller par

18 - elle faire sa demeure n'ayant aulcun lieu pour ce

19 - retirer ailleurs ses meubles estant par la rue quy

20 - ce pourrisse et gaste au moyen de ce qu'elle est à terme

21 - de la maison où elle estoit demeurante ; protestant

22 - faulte par led[it] Grondeau de satisfaire à ce de repeter (7)

23 - à l'encontre de luy touttes pertes despens dommage

24 - et interests et de ce pourvoir contre luy ou aultrem[en]t

25 - ainsy q[u'i]l appartiendra ; leq[ue]l Grondeau a faict responce

26 - qu'il est entré dans lad[ite] maison comme estant icelle

27 - abandonnée et n'a jusque à present cognu aulcun propriet[ai]res

28 - d'icelle mais neangmoingtz offre en sortir en luy rembourceant

29 - les reparations qu'il y a faictte lesquelles quy monte

30 - à plus hault que l'accense (8) que l'on pouroit pretendre

31 - d'icelle et jusque à ce n'entend sortir

32 - de lad[ite] maison ; acquoy a esté par lad[ite] Ravizé persisté à sesd[ites]

33 - sommations et protesta[ti]ons de ce pourvoir ainsy qu'elle

34 - advisera et sera conseillée mesme de repeter tous

35 - despens dommages et interests contre quy il

36 - appartiendra par led[it] Grondeau persiste

37 - en sa responce ; dont et de tout ce que dessus

38 - j'ay aux partyes ce requerant octroyé acte,

39 - faict et deslivré coppye du p[rése]nt aud[it] Grondeau present

40 - m[aîtr]e Jouachim Chereau et m[aîtr]e François Bonnet

41 - praticiens dem[euran]tz aud[it] Nannay tesm[oins] ; lad[ite] Ravizé

42 - a declaré ne scavoir signer de ce enquize./

 

J. Chereau - L. Grondeau - F. Bonnet - Bouziat (9)

 

Notes et vocabulaire

(0) - Par convention et pour en faciliter la lecture, le texte original a subi diverses retouches : ajout de majuscules aux noms propres, accents, apostrophes et autres signes de ponctuation indispensables à la compréhension ; développement des abréviations ; suppression des majuscules superflues ; séparation des mots accolés... En revanche, l'orthographe n'a pas été corrigée. Les mots entre parenthèses sont incertains.

(1) - Louis Grondeau : (° : vers 1631 / + : Nannay, 29 avril 1677), procureur fiscal de Nannay (1666), lieutenant de Chasnay (1674), inhumé dans l'église de Nannay.

22 mois plus tard, le sieur Grondeau se marie. Un contrat de mariage est signé, devant toute la bonne société locale, dans la maison du marié. Cette maison est-elle celle de la veuve ?

(2) - arrentem[en]t : Action de donner ou prendre à rente.

=> Le bail à rente est une formule intermédiaire entre la location et la vente, très répandue sous l'Ancien Régime. Elle permet au paysan, généralement désargenté, d'accéder à la quasi-propriété car il peut transmettre ce bien pris à bail à ses héritiers qui, à leur tour, devront s'acquitter d'une redevance annuelle fixée une fois pour toutes.

(3) - Jacques Gascoing : Sieur de Demeurs, près de Guérigny, au XVIIe siècle. A pour épouse Marie Delarue, qui lui survivra. Ses héritiers sont : Guillaume et Jean Gascoing ; le premier est le seigneur de Demeurs (1694) ; le second est mousquetaire du roi (1694).

Armoiries des Gascoing

(4) - apparoir : (Faire) apparaître, (faire) preuve de.

(5) - cy devant : Anciennement.

(6) - d'abondant : Derechef.

(7) - repeter : Redemander en Justice, vouloir obliger une personne à rendre une chose que luy ou ses autheurs ont mal prise. "Il m'a pris mon bien, il m'est permis de le repeter en Justice. s'il fait des frais, je les repeteray contre vous, sur vous." (Dictionnaire de l'Académie française, 1694)

(8) - accense : Loyer.

(9) - Bouziat : Edme Bouziat, notaire royal à La Charité-sur-Loire et à Chasnay de 1658 à 1693. Il possède une maison au bourg de Chasnay.

Armoiries de la famille Bouziat

 

 Accueil

 Nannay

Page créée le 26 avril 2016. Dernière mise à jour le 26 avril 2016.

© Cahiers du val de Bargis