Menou, 1722 : Bail du domaine de la Grange-Rouge. Lorsqu'on venait de Colméry, ce domaine se trouvait à l'entrée du village, près du parc du château.

Le bailleur fournit les bâtiments, les terres, les semences, les bestiaux, les harnais de labourage. Le preneur n'a que sa force de travail. Les bestiaux mis à disposition sont : 6 boeufs de trait, 2 vaches garnies (pleines), quelques porcs, 39 brebis. Le bailleur fournit également au preneur de quoi nourrir sa famille et de quoi ensemencer les terres du domaine mais il ne s'agit que d'une avance.

Le fruit du travail du preneur sera partagé par moitié. Celui-ci s'engage en outre à fournir chaque année au bailleur six poulets, deux poules, quatre livres de beurre et six fromages. Il effectuera également divers travaux de charroi au bénéfice du bailleur. (0)

Cote : 3 E 9 / 160 - Minutes du notaire Pierre Gaboreau (Menou)

 

1 - L'an mille sept cent vingt

2 - deux le seisieme aoust

3 - avant midy pardevant le

4 - notaire soussigné est comparu

5 - en sa personne h[onorable] h[omme] Claude

6 - Doutté (1) marchand fermier de la terre et

7 - seigneurie de Menou y demeurant

8 - lequel de son bon gré et bonne volonté

9 - sans force ny contrainte a reconnu et

10 - confessé avoir baillé, cedé, quitté et delaissé

11 - à titre de bail à metairie à moitié pour

12 - le temps, terme et espace de six années

13 - consecutives et continuelles l'une l'autre et

14 - six recolte à commancer au jour de St

15 - Martin d'hiver (2) prochain et finir à pareil

16 - jour de l'année 1728 ou pour tout le

17 - temps que led[it] bailleur sera fermier dud[it]

18 - Menou à André Jojo laboureur demeur[ant]

19 - aud[it] Menou à ce present, stipulant et aceptant

20 - pour luy pendant led[it] temps aud[it] titre de

21 - moitié. C'est à scavoir la moitié du

22 - domaine apelé la Grange Rouge (3) assis

23 - et scitué pres le parc du chateau dud[it] Menou

24 - ce consistant en batiments de maisons,

25 - grange, etable, cour, jardins, terre à

26 - chenevieres (4), pré, patureaux (5), terres labourables

27 - et non labourables que led[it] preneur a dit le

28 - tout bien sçavoir sans qu'il soit besoin

29 - de luy expliquer plus amplement et dont

30 - il se tiens pour contant et satisfait pour

31 - de lad[ite] moitié dud[it] domaine jouir par led[it]

32 - preneur en tous profits, fruits et revenü

33 - aparten[ant] aud[it] domaine pour la moitié ;

34 - ce present bail ainsy fait moyenant que

35 - led[it] preneur payera et delivrera aud[it] bailleur

36 - six poulets et deux poulles, quatre livres de

37 - beurre et six fromages par chacune année,

38 - plus six journées de ses boeufs au besoin dud[it]

39 - bailleur et une journée pour charoyer sa

40 - vendange s'il en a besoin.

41 - Sera tenu le preneur de nourir les moissonneurs

42 - à ses frais moyenant que led[it] bailleur luy

43 - donnera par an huit boisseaux de mouture (6) et

44 - trente sols pour avoir du sel.

45 - Les terres dud[it] domaine seront partagée par moitié

46 - entre led[it] bailleur et le preneur et les prez de même

47 - si bon leur sembles ou partagerons les foins

48 - à la fourche et au rateau à la reserve du

49 - pré de la Valée qui apartienent aud[it] bailleur ;

50 - à l'egard des patureaux et revivres (7) les bestiaux

51 - dud[it] bailleur et ceux du preneur y pacagerons

52 - ensembles par égalle portion ; et pour que

53 - led[it] preneur aye la moitié dans le patureau

54 - des Ecourieux il rendra aud[it] bailleur sept

55 - frans par chacune année et pour le pré du

56 - Vaudoisy il rendra pour la moitié dud[it] pré

57 - quinze trente sols par an aud[it] bailleur moitié de

58 - trente sols que les rois rendoyent pour le tout.

59 - Sera loisible aud[it] preneur de nourir un cheval (+ : de trente à quarente livres)

60 - et un cochon qu'il achetera de ces deniers ou le

61 - bailleur ne prendra aucune chose.

62 - Les tailles et autres impositions seronts payer

63 - par moitié entre le bailleur et le preneur

64 - et ne pourra le preneur charoyer pour autruy

65 - que par l'expres consentement dud[it] bailleur

66 - et en cas que led[it] preneur lesse des terres de

67 - lad[ite] moitié dud[it] domaine sans les emblaver (8)

68 - par sa faute de celles qui sont en nature de

69 - labourage, il sera loisible aud[it] bailleur de

70 - prendre le plain pour le vuide (9) à moin que

71 - ce ne soit par faute et manque de voiture

72 - ou de fourrage ; et en tel cas led[it] preneur

73 - sera tenu d'en avertir led[it] bailleur.

74 - Sera aussy tenu led[it] preneur lors de la moisson

75 - d'avertir led[it] bailleur pour aller partager les

76 - gerbes dans les champs si bon luy semble pour

77 - être ensuitte sa part charoyée la premiere dans

78 - la grange dud[it] domaine et entissée (10) separement ;

79 - les moissonneurs seronts payé par moitié entre

80 - led[it] bailleur et le preneur soit au grain, à

81 - la gerbe ou à l'argent ; led[it] bailleur fournira

82 - une personne ou deux pour aider à tirer

83 - les chanvres (11) tant mâle que femelle ; sera

84 - aussy tenu led[it] bailleur de delivrer des

85 - bestiaux aud[it] preneur pour l'exploitation dud[it]

86 - domaine de toutes especes autant qu'il en

87 - conviendra pour lad[ite] moitié et des harnois

88 - de labourage dont led[it] preneur passera chetel (12)

89 - et obligation au profit dud[it] bailleur apres l'estima-

90 - tion faite (#). Sera aussy tenu led[it] bailleur

91 - de prêter et avancer aud[it] preneur la

92 - quantité de soixante boisseaux de grain

93 - pour la nouriture et de sa famille et de

94 - fournir toutes les semances nécéssaires pour

95 - ensemancer les terres de la moitié dud[it]

96 - domaine la premiere année de toute

97 - espece de grain, lesquels grains prêtés

98 - pour nouriture seront payez par le

99 - preneur aud[it] bailleur suivant qu'ils vaudrons

100 - au marché lors de la livraison et pour la

101 - moitié des semances il les rendra grain

102 - pour grain à la fin dud[it] bail ou pendant le

103 - cour d'iceluy si faire le veut.

104 - Sera tenu led[it] preneur de bien et duement

105 - labourer et cultiver les terres qui luy écherons

106 - de leur donner les façons ordinaire, sombrer (13)

107 - biner et faire les bleds et tramois (14) ; boucher (15)

108 - et sacler iceux en temps et saison convenable

109 - sans les pouvoir changer de tournure (16), convertir

110 - les fourrages en fumier et en (epandre) lesd[ites]

111 - terres ; tenir les prez nets et en bonne

112 - nature de fauche ; les boucher et les etauper (17)

113 - en temps et saison convenable ; et en fin

114 - dud[it] bail lesser le tout en bon etat et labouré.

115 - Led[it] bailleur se reserve la faculté de pouvoir

116 - se servir de la moitié des granges et etables

117 - dud[it] domaine. S'il y a des fruits dans led[it] domaine

118 - ils seronts queilly par moitié et partagé au

119 - panier entre le bailleur et le preneur pour

120 - ce qui concerne la moitié que led[it] preneur

121 - exploitera ; les parties ont declaré que le

122 - revenu de lad[ite] moitié peut valoir la somme

123 - de quarante livres par an. Delivrerons les

124 - preneurs une grosse (18) des presentes en forme

125 - aud[it] bailleur dans un mois ; et soit controllé car

126 - ainsy & prometant & obligent & renoncent &

127 - fait et passé aud[it] Menou les jour et an que dessus

128 - en presence d'Edme Corbin tixerant et de

129 - Guillaume Guble marchand temoins demeurant

130 - à Menou, lesquels Jojo et Guble ont declaré ne

131 - sçavoir signer de ce enquis et interpelez suivant

132 - l'ordonnance.

 

Doutté - E. Corbin - Gaboreau (19)

 

133 - Controllé à Varzy au volume deux folio sept verso article

134 - sept le dix sept aoust 1722. Reçu dix huict sols compris

135 - les quatre sols pour livre. B. Gonat.

 

(#) : reconnois led[it] preneur que led[it] bailleur luy a delivré des bestiaux

pour l'exploitation dud[it] domaine pour la somme de sept cent dix

sept livres de propre chetel en six boeufs, deux vaches garnies,

des porcts pour vingt deux livres et trente sept livres sept sols

en argent pour avoir une vache ou des porcts et trente neuf brebis

à les rendre chef pour chef (20) et pour vingt sept livres dix sols d'harnois

de labourage ; plus led[it] preneur reconnois que le bailleur luy a mis en

mains vingt six b[oisseau]x d'orge et autant d'avoine pour semer les terres

dud[it] domaine don led[it] preneur en rendra la moitié aud[it] bailleur en

espece et grain pour grain en fin de bail bien vanné (21) et non fraudé (22).

 

 Notes et vocabulaire

(0) - Par convention et pour en faciliter la lecture, le texte original a subi diverses retouches : ajout de majuscules aux noms propres, accents, apostrophes et autres signes de ponctuation indispensables à la compréhension ; développement des abréviations ; suppression des majuscules superflues ; séparation des mots accolés... En revanche, l'orthographe n'a pas été corrigée. Les mots entre parenthèses sont incertains.

(1) - h[onorable] h[omme] Claude Doutté : Deux ans plus tard, celui-ci sera en prison pour dettes ! (source : Jacques Jarriot) Quant au preneur, André Jojo, il sera impliqué quelques mois plus tard dans une affaire de voies de fait sur un voiturier par terre de Menou et menacé lui aussi d'emprisonnement.

(2) - au jour de St Martin d'hiver : 11 novembre.

(3) - la Grange Rouge : Métairie située près du château, à l'entrée du village lorsqu'on vient de Colméry. Les bâtiments, selon Jacques Jarriot, furent construits en 1671 - c'est-à-dire à l'époque de la construction du château (1672/1681). Ce domaine est néanmoins mentionné dans un acte de 1663. Il appartient alors à la dame de Nanvignes.

(4) - terre à chenevieres : Champ sur lequel on cultive le chanvre (lequel fournit une matière textile, préparée par rouissage et teillage). Ce champ est généralement situé à proximité de la maison (pour empêcher les oiseaux de manger les graines) et apparemment pas très grand (250 m² au Vaudoisy en 1723, 200 m² à Asvins en 1788).

(5) - patureaux : Dans quelques provinces, dans la Nièvre surtout, pré de médiocre qualité où l'on faisait pacager les boeufs. (Dictionnaire du Monde rural)

(6) - mouture : Mélange par tiers de froment, de seigle et d'orge (mais il arrive que le froment manque...). Additionné d'un peu de sel, ce mélange sert à nourrir, par exemple, les moissonneurs (Menou, 1722 ; Vielmanay, 1741).

(7) - revivres : Regain ; seconde coupe des prairies naturelles.

(8) - emblaver : Ensemencer une terre en blé et, plus généralement, en grains.

(9) - prendre la plain pour le vuide : Formule notariale qui semble indiquer que le propriétaire d'un domaine agricole peut, si son fermier vient à négliger de cultiver une partie des terres du domaine, compenser le manque-à-gagner ainsi occasionné en prenant une part supplémentaire des récoltes sur les terres effectivement mises en culture.

(10) - entissée : On appelait "tisse" l'arrangement, la disposition ordonnée des gerbes (tête-bêche et alternées selon les rangs) dans la grange pour obtenir une surface bien plane. Cette mise en alternance des gerbes ressemblait en quelque sorte à un travail de tissage : chaîne et trame. Le mot "tisse" doit venir de cette analogie. "Entisser" était réservé (de même que le montage du chargement des charrettes, pour qu'elles ne versent pas => ne "chient" pas, disait-on dans les Vosges) aux anciens qui avaient de l'expérience. (définition et témoignage de François Demay, 23 novembre 2013)

(11) - à tirer les chanvres : A en tirer la filasse, grâce à laquelle le tissserand va fabriquer sa toile.

(12) - chetel (cheptel) : Bail de bestiaux par lequel un maître donne à un fermier un nombre de boeufs ou de brebis, à condition de les nourrir, et d'en rendre pareil nombre à la fin du bail, et d'en partager le profit.

(13) - sombrer : Labourer un champ, donner le premier labour, en parlant des jachères.

(14) - tramois : Blé de mars, blé de trois mois (qui pousse et mûrit en l'espace de trois mois).

(15) - boucher : Clore avec une haie, des palissades. Jadis, au printemps, on bouchait les champs cultivés pour éviter la dent du bétail. (Dictionnaire du monde rural)

(16) - tournure : Assolement.

(17) - étauper : Etaupiner ; faire disparaître les taupinières.

(18) - une grosse : Expédition d'un acte notarié.

(19) - Gaboreau : Pierre Gaboreau, notaire à Entrains-sur-Nohain et Menou de 1719 à 1739.

(20) - à les rendre chef pour chef : Tête pour tête.

(21) - bien vanné : Bien nettoyé.

(22) - non fraudé : Il est donc jugé utile de le préciser !

 

  

 Accueil

 Menou

Page créée le 22 août 2007. Dernière mise à jour le 23 novembre 2013.

© Cahiers du val de Bargis