Colméry, 1722 : Vente de cinq pièces de terre et d'une vigne abandonnée (environ 14 000 m² au total) pour la somme de 144 livres. Le vendeur est le capitaine de la milice bourgeoise de la ville de Donzy.

Cet acte permet de recenser plusieurs noms de lieux inédits, dont, notamment, une rue des Tourneurs située au bourg de Colméry. (0)

Cote : 3 E 8 / 299 - Minutes du notaire Jean-François Dagot (Donzy)

 

1 - Pardevant les no[tai]res royaux residans en la ville de

2 - Donzy sous signez le cinquieme novembre mil sept

3 - cens vingt deux apres midy au bureau de l'un des no[tai]res

4 - fut p[rése]nt en personne le s[ieu]r Blaise Maignan (1) fils majeur

5 - capitaine de la milice bourgeoise de cette ville y dem[euran]t

6 - leq[ue]l volontairem[en]t a reconnu et confessé avoir vendu, cedé,

7 - quité, t[rans]porté et delaissé et par ces p[rése]ntes vend, cede, quite, t[rans]porte

8 - et delaisse dez maintenant et à toujours promet garentir

9 - fournir et f[ai]re valoir envers et contre tous de tous troubles,

10 - debats, evictions et aut[res] empeschemens quelconques à peine &c (2)

11 - à h[onnête] h[omme] François Poirier (3) march[an]d dem[euran]t au bourg de Colmery

12 - p[rése]nt et acceptant pour luy ses hoirs (4) et ayans cause (5) à l'avenir.

13 - P[re]m[ièremen]t une piece de terre lab[ourable] située au finage (6) dud[it] Colmery

14 - appellée les Beffins (7) contenant quarante trois perches et demie (8)

15 - tenant d'un long du midy à la v[euv]e Michel Ledrot, d'au[tre] du

16 - septentrion à la rue des Tourneurs (9) , d'un bout du levant (10) aux

17 - h[ériti]ers Voullereau et d'au[tre] du couchant aud[it] s[ieu]r vendeur. Plus une

18 - autre piece de terre situéé audit finage lieu dit le Crot des

19 - Chailloux contenant vingt trois perches (11) tenant d'un long

20 - du levant aux h[ériti]ers d'Eugein Bizeau, d'au[tre] du couchant aux

21 - h[ériti]ers Magdelenat, d'un bout du midy audit s[ieu]r vendeur et d'au[tre]

22 - du sep[ten]trion auxd[its] h[ériti]ers Voullereau. Plus une au[tre] piece de

23 - terre ... situéé en lad[ite] p[aroi]sse de Colmery au lieu dit Villiers contenant

24 - dix huit perches (12), tenant d'un long du levant à Pierre Jalquin,

25 - d'au[tre] du couchant aux h[ériti]ers Chavoüéé, d'un bout du midy sep[ten]trion

26 - au chemin de Colmery à Donzy et d'au[tre] du septentrion midy au Bois

27 - de la Cour. Plus une au[tre] piece de terre situéé au meme

28 - lieu de contenue de quatre vingt onze perches (13) tenant d'un

29 - long du levant aux h[ériti]ers Toussaint Bobin, d'au[tre] du couchant aud[it]

30 - Jalquin, d'un bout du midy aux terres du Bois de la Cour

31 - et d'au[tre] du sep[ten]trion au chemin de Colmery en cette ville. Plus

32 - trois quartes (14) de terre situéé au meme lieu tenant d'un

33 - long aux h[ériti]ers Voullereau du couchant, d'au[tre] du levant

34 - à ..................., d'un bout aud[it] Bois de la Cour et d'au[tre] aud[it]

35 - chemin de Colmery en cette ville ; et un desert de vigne (15)

36 - situé en la Cote de Romechat à p[rése]nt dit les Chagnons contenant

37 - quarante cinq perches et demie (16) tenant d'un long du levant

38 - à la vigne qui fut autrefois aux nommez Rousseau, d'un bout

39 - d'au[tre] long et d'un bout à la terre dud[it] s[ieu]r vendeur et d'au[tre]

40 - à l'usage (17) de Romechat, le tout ainsy qu'il se consiste et

41 - comporte sans parfaire ny retenir, que led[it] acquereur

42 - a dit bien scavoir et s'en tenir content. Cette vente faite

43 - à la charge de par led[it] acquereur païer à l'avenir les cens

44 - et rentes seig[neuria]lles (18) au seig[neu]r dud[it] Colmery conformem[en]t à la (reconnaissance)

45 - de Fran[çois] Maignan pere dud[it] acquereur vendeur

46 - en a passéé au profit dud[it] seigneur p[ar devan]t Voullereau no[tai]re aud[it]

47 - Colmery le .................... franc et quite des arrerages (19) du

48 - passé jusqu'à ce jour et outre pour et moïennant le prix

49 - et s[omme] de cent quarante quatre livres laquelle led[it] s[ieu]r

50 - vendeur a reconnu avoir eu et receu dud[it] acquereur avant

51 - ces p[rése]ntes dont il se tient content bien payé et satisfait

52 - et à ce moïen c'est led[it] s[ieu]r vendeur desaisy, demis et devetu

53 - desd[ites] pieces de terre pour et au profit dud[it] acquereur qu'il

54 - en a saisy, vetu et mis en bonne possession et saisine

55 - et ont eté les vins bus (20) payez au sol la livre (21). Car ainsy &c

56 - prom[ettant] &c oblig[eant] &c ren[onçant] &c (22) fait p[rése]nce desd[its] no[tai]res et a

57 - led[it] Poirier acquereur declaré ne scavoir signer de ce

58 - enquis.

 

B. Maignen - Dagot, no[tai]re royal - Doudeau, no[tai]re royal

 

59 - Controllé et insinué à Donzy

60 - le cinq 9bre 1722. R[eçu] 3 # 10 s[ols] 8 d[eniers].

61 - Dagot

 

 

Notes et vocabulaire

(0) - Par convention et pour en faciliter la lecture, le texte original a subi diverses retouches : ajout de majuscules aux noms propres, accents, apostrophes et autres signes de ponctuation indispensables à la compréhension ; développement des abréviations ; suppression des majuscules superflues ; séparation des mots accolés... En revanche, l'orthographe n'a pas été corrigée. Les mots entre parenthèses sont incertains.

(1) - Blaise Maignan : Né avant 1697, fils de François Maignan, capitaine de la milice bourgoise de Donzy, y demeurant (1723), propriétaire terrien à Colméry. Probable, le lien avec les Maignan seigneurs de Savigny (Colméry) n'est toutefois pas établi.

(2) - à peine &c : A peine etc (de dommages et intérêts).

(3) - François Poirier : Celui-ci apparaît dans divers document sous la qualité de cabaretier et d'hôtelier, ce qui conduit tout naturellement à imaginer qu'on trouve une auberge, au bourg, à cette époque.

(4) - hoirs : Héritiers.

(5) - ayans cause : Personne qui tient un droit d'une autre personne.

(6) - finage : Territoire relevant d'une communauté d'habitants, étendue d'une juridiction ou d'une paroisse. Le finage d'un village ne coïncide pas forcément avec les limites de la commune ; un hameau, une exploitation isolée peuvent avoir leur finage. (...) (Dictionnaire du monde rural)

(7) - les Beffins : Lieu-dit qui n'a pas été retrouvé.

(8) - quarante trois perches et demie : Soit 2630 m².

(9) - rue des Tourneurs : Le nom de cette rue, dont c'est la première et unique mention, semble indiquer qu'elle est occupée par des artisans travaillant avec un tour. Elle se situe au bourg.

(10) - levant : Est, ouest, sud, nord ; une pièce de terre se définit par celles qui l'entourent aux quatre points cardinaux.

(11) - vingt trois perches : Soit 1390 m².

(12) - dix huit perches : Soit 1090 m².

(13) - quatre vingt onze perches : Soit 5500 m².

(14) - quartes : Ancienne mesure de superficie pouvant correspondre à un quart de boisselée, soit 250 m². Ici, donc : 750 m².

(15) - desert de vigne : Vigne abandonnée depuis longtemps.

(16) - quarante cinq perches et demie : Soit 2750 m².

(17) - usage : Terres, bois mis à la disposition des habitants, moyennant redevance, pour y mener paître les bestiaux ou y couper leur bois de chauffage.

(18) - cens et rentes seig[neuria]lles : Redevances dues au seigneur.

(19) - arrerages : Ce qui est échu d'un revenu, d'une rente, d'une redevance. Paiements restant dus.

(20) - vins bus : On trinque, vraisemblablement, une fois le marché conclu - d'autant plus que l'acte notarié est parfois signé au cabaret - mais le mot "vins" désigne ici une somme d'argent qui se donne par manière de présent au-delà du prix qui a été convenu pour le marché.

(21) - au sol la livre : Soit, ici, 7 livres et 4 sols.

(22) - prom[ettant] &c oblig[eant] &c ren[onçant] &c : Chacun de ces termes est le commencement d'une clause qu'il étoit autrefois d'usage d'écrire tout au long, & dont le surplus est sous-entendu par l'&c. Promettant de bonne foi exécuter le contenu en ces présentes ; obligeant tous ses biens, meubles & immeubles à l'exécution dudit contrat ; renonçant à toutes choses à ce contraires. (Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers de Diderot et d'Alembert)

 

Colméry

Accueil

Page créée le 17 décembre 2011. Dernière mise à jour le 3 janvier 2014.

© Cahiers du val de Bargis