Colméry, 1721 : Bail d'un domaine appartenant au fermier du Vaudoisy (Colméry). En sa qualité d'exploitant des terres de la seigneurie, ce dernier est, à l'échelon local, un personnage central. En effet, la vie économique du hameau dépend en grande partie de lui. Aux habitants, il est susceptible de fournir travail, revenus et accès aux terres. Alors âgé de 49 ans, ayant rondement mené ses affaires (achats de terres, ventes de bois...), il a également derrière lui un beau mariage avec la fille d'un procureur fiscal.

La signature de ce bail est-elle un signe de vitalité économique ou marque-t-elle, au contraire, le début du déclin ? Difficile à dire... En confiant l'exploitation de son domaine à deux manoeuvres, le fermier du Vaudoisy s'assure effectivement un revenu supplémentaire. Mais ce marché n'est pas sans conséquences sur sa vie quotidienne : lui et les siens doivent désormais se contenter d'une chambre, d'un bout de grenier et de la vinée. La cellule familiale se compose alors tout de même d'au moins cinq personnes, dont trois ou quatre enfants trop jeunes pour succéder à leur père. D'autre part, on sait que le décès de l'intéressé est survenu un ou deux ans plus tard. On peut donc légitimement se demander s'il ne fut pas contraint, par une santé défaillante, à la signature de ce bail.

Ce bail fut dénoncé quelques mois plus tard, le 3 mai 1722 (lire l'acte), quelques jours après la mort de l'un des preneurs. (0)

Cote : 3 E 9 / 160 - Minutes du notaire Pierre Gaboreau (Menou)

 

1 - L'an mille sept cent vingt un le seizieme

2 - jour du mois de décembre apres midy au lieu

3 - de Menou pardevant Pierre Gaboreau notaire

4 - au duché de Nivernois et Donziois residant aud[it] Menou

5 - est comparu en sa personne h[onorable] h[omme] Jean Cendre (1)

6 - marchand fermier du Vaudoisy (2) y demeurant

7 - paroisse de Colmery lequel de son bon gré

8 - et bonne volonté a reconnu et conffessé avoir

9 - baillé à titre de bail à metairie à moitié pour

10 - le temps terme et espace de six années et

11 - six deblures (3) continuelles et consecutives l'une

12 - l'autre sans intervale de temps à commancer

13 - du jour de Saint Martin (4) dernier 1721 et finir

14 - à pareil jour que l'on comptera mille sept cent

15 - vingt sept à Eugin et Jean Breteau pere et fils

16 - maneuvre demeurant aud[it] Menou à ce present

17 - et acceptant pour led[it] temps aud[it] titre. C'est à

18 - sçavoir un domaine assis aud[it] lieu du

19 - Vaudoisy apartenant aud[it] m[aîtr]e Jean Cendre

20 - ce consistant en batimans de maison, cour,

21 - grange, jardin, terre à cheneviere (5) , pré, patureau,

22 - terre labourable et non labourables et gene[ralement]

23 - tout ce qui depand dud[it] domaine sauf les

24 - bois et les choses cy apres reservée à la

25 - charge par les preneurs de (donner) aud[it] bailleur

26 - trois journées de boeufs par chaque années

27 - à la volonté dud[it] bailleur, six poullets et aud[it] ...

28 - payable à la St Martin de chaques année, quatre

29 - livres de boeurre aussy par chaque année ; seronts

30 - tenu les preneurs de nourir les moissonneurs à leur

31 - frais au moyen que led[it] bailleur leur fournira

32 - neuf boisseaux de mouture (6) par an moitié bled

33 - et moitié orge et cinquante sols pour leur avoir

34 - du sel aussy par an ; seronts les moissonneurs

35 - payé par moitié soit au grain à la gerbe ou

36 - à l'argent entre led[it] bailleur et les preneur ; seronts

37 - tenu les preneurs lors de la moisson d'avertir

38 - led[it] bailleur pour partager les gerbes dans les

39 - champ si bon luy semble pour etre ensuitte

40 - sa part charoyée la premiere par les preneurs

41 - dans la grange dud[it] bailleur.

42 - Et comme les terres dud[it] domaine sont à present

43 - emblavées (7) en bon bled les preneurs n'y prendront

44 - rien. L'année prochaine ils prandrons seulement

45 - leur moitié dans les tramois (8) qu'ils emblaverons

46 - au mois de mars et avril prochain et à la fin

47 - dud[it] bail ils prandrons leur moitié dans toutes

48 - les terres qu'ils emblaverons tant en gros que petits

49 - bleds ; et sera tenu led[it] preneur bailleur avancer aux preneurs

50 - la quantité de cent boisseaux de

51 - grain pour leur nouriture moitié bled

52 - et moitié orge qu'ils payeronts aud[it]

53 - bailleur suivant qu'il vaudra aux

54 - marchez lors des livraisons, lequel

55 - payement se fera à la volonté du bailleur ;

56 - outre quoy led[it] bailleur sera tenu avancer auxd[its] preneurs

57 - toutes les semances dont ils auronts besoin pour

58 - emblaver les terres dud[it] domaine de toutes especes.

59 - Desquelles semances il sera fait etat pour être

60 - randue en fin dud[it] bail aud[it] bailleur par les preneurs.

61 - Sera tenu led[it] bailleur de delivrer aux preneur des

62 - bestiaux et harnois de toutes especes pour l'exploitation

63 - dud[it] domaine dont ils passerons chetel (9) et obligation ;

64 - seront tenu les preneurs de bien et duement labourer et

65 - cultiver les terres dud[it] domaine en temps et saison

66 - convenable, sombrer (10) , biner et faire les bleds et les

67 - tremois, boucher (11) et sacler (12) iceux (13) en tems et saison,

68 - coucher les prez et les bien boucher et les etauper (14)

69 - et lesser le tout en fin de bail en bonne nature de

70 - fauche et labour et jouir du tout en bon pere de

71 - famille ; ne pourrons changer les terres de tournure (15) ;

72 - convertirons les fourrages en fumier et en fumerons (16)

73 - les terres dud[it] domaine ;

74 - sera tenu led[it] preneur de fournir une personne

75 - pour aider à tirer les chenvres (17) ;

76 - a eté accordé entre les parties qu'elles pourrons respective[ment]

77 - ce departir du present bail les trois premieres années

78 - expirées en s'avertissant trois mois auparavant

79 - quoy faisant led[it] present bail demeurera nul et resolu

80 - pour le temps qui restera à expirer sans pouvoir

81 - pretendre de domages et interest l'une contre l'autre ;

82 - seront tenu les preneurs de charoyer les bleds qui sont

83 - à present emblavé lorsqu'ils seront moissonnez et en

84 - aurons les pailles et de même led[it] bailleur fera charoyer

85 - les bled qui apartiendrons aux preneurs en fin dud[it] bail ;

86 - se reserve led[it] bailleur la chambre et le grenier ou il demeure

87 - de present et la vinée (18) qu'il a fait faire nouvellement,

88 - ensemble la grange la plus pres de la maison et un

89 - petit jardin qu'il a aussy nouvellement fait au devant

90 - la porte de la maison.

91 - Seronts tenu les preneurs de souffrir que le bailleur

92 - passe par leur grenier pour aller dans celuy qu'il se

93 - reserve au dessus de sa chambre.

94 - Led[it] bailleur se reserve aussy la liberté de faire

95 - pacager ces boeufs avec ceux des preneurs, c'est à dire

96 - dans les chaumes seulement et non dans les prez.

97 - A tout ce que dessus les parties se sont obligées respect[ivement]

98 - chacun à son egard ; scavoir le bailleur à faire jouir

99 - les preneurs et leur fournir les grains bestiaux et harnois

100 - que dessus et les tenir clos et couvert (19) ;

101 - et les preneurs de bien exploiter led[it]

102 - domaine en gens de bien et d'honneur

103 - et soit controllé car ainsy & obligent & renoncent

104 - & fait et passé aud[it] Menou les jours et an que

105 - dessus en presence d'Edme Corbin tixerant

106 - demeurant aud[it] Menou et Claude Juste maneuvre

107 - demeurant aussy à Menou temoins, lesquelles parties

108 - et Juste temoin ont declaré ne sçavoir signer de

109 - ce enquis et interpelez suivant l'ordonnance.

110 - Delivrerons les preneurs une grosse (20) des presentes à leur

111 - frais pour dans un mois aud[it] bailleur et ont les

112 - parties evalué le revenu dud[it] domaine à la

113 - somme de quarente livres par an (21)

 

Gaboreau (22) - Edme Corbin

 

114 - Controllé à Varzy au volume deux folio dix huict

115 - recto article premier le vingt deux decembre

116 - 1721. Reçu dix huict sols compris les quatre

117 - sols pour livre. B. Gonat.

 

Notes et vocabulaire

(0) - Par convention et pour en faciliter la lecture, le texte original a subi diverses retouches : ajout de majuscules aux noms propres, accents, apostrophes et autres signes de ponctuation indispensables à la compréhension ; développement des abréviations ; suppression des majuscules superflues ; séparation des mots accolés... En revanche, l'orthographe n'a pas été corrigée. Les mots entre parenthèses sont incertains.

(1) - Jean Cendre : Né à Menou en 1672, marchand de bois, fermier des terres seigneuriales du Vaudoisy, Jean Cendre est un personnage tout à fait à part au sein de la petite foule des ancêtres Cendre de par sa profession et son statut social ; il est l'un des rares, parmi ceux-ci, qui soit qualifié d'honorable homme ; ce qui signifie, dit crûment, qu'il a de l'argent... Dix ans plus tôt, il a d'ailleurs fait un beau mariage avec la fille du lieutenant au bailliage de Colméry, mariage qui a sans doute constitué pour lui une sorte d'aboutissement puisqu'il était alors âgé de 40 ans (sa généalogie).

(2) - Vaudoisy : Hameau très excentré de Colméry ; le Vaudoisy constitue d'ailleurs une seigneurie indépendante.

(3) - deblures : Moissons.

(4) - jour de Saint Martin : 11 novembre.

(5) - terre à cheneviere : Chènevière ; champ sur lequel on cultive le chanvre (lequel fournit une matière textile, préparée par rouissage et teillage).

(6) - mouture : Mélange par tiers de froment, de seigle et d'orge (mais ici moitié blé et moitié orge). Additionné d'un peu de sel, ce mélange sert à nourrir, par exemple, les moissonneurs (acte de 1722, Menou ; acte de 1741, Vielmanay ; acte de 1750, Nannay ; acte de 1789, Vielmanay ; acte de 1789, Châteauneuf).

(7) - emblavées : Ensemencées.

(8) - tramois : Trémois ; blé de mars, blé de trois mois (qui pousse et mûrit en l'espace de trois mois).

(9) - chetel (cheptel) : Bail de bestiaux par lequel un maître donne à un fermier un nombre de boeufs ou de brebis, à condition de les nourrir, et d'en rendre pareil nombre à la fin du bail, et d'en partager le profit. Pour un domaine de cette importance, ce cheptel pouvait être composé, par exemple, de la façon suivante : 6 boeufs, 2 ou 3 vaches, 40 brebis, 10 porcs...

(10) - sombrer : Labourer un champ, donner le premier labour, en parlant des jachères.

(11) - boucher : Fermer d'arbustes.

(12) - sacler (sarcler) : Débarrasser des mauvaises herbes un terrain.

(13) - iceux : Ceux-ci.

(14) - etauper : Etaupiner ; faire disparaître les taupinières.

(15) - tournure : En Nivernais, au XVIIIe siècle, sole de culture, saison. (Dictionnaire du Monde rural)

(16) - fumerons : De "fumer", épandre du fumier sur une terre.

(17) - tirer les chenvres : Il s'agit d'extraire la filasse du chanvre, grâce à laquelle le tisserand va fabriquer de la toile. C'est l'activité du ferrandier.

(18) - vinée : Lieu destiné à placer les cuves de fermentation dans un vendangeoir, et qui, dans la Nièvre, se confond avec le cellier. (Dictionnaire du monde rural)

(19) - les tenir clos et couvert : A tenir en bon état clôture et couverture.

(20) - grosse : Copie d'une décision de justice ou d'un acte notarié comportant la formule exécutoire. Elle est nécessaire à l'huissier pour qu'il remplisse sa mission. Son origine remonterait à l'époque où les commis étaient payés à la page. Ils étaient, bien évidemment, tentés d'adopter un système d'écriture où les lettres étaient plus grosses que de coutume. (Pratique de paléographie moderne - Alain Fournet-Fayard - Publications de l'université de Saint-Etienne)

(21) - quarente livres par an : A cinq livres près, c'est aussi le revenu de La Montagne, au Vaudoisy, ainsi que de la moitié de celui de la Grange-Rouge à Menou (1722).

(22) - Gaboreau : Pierre Gaboreau, notaire à Entrains-sur-Nohain et Menou de 1719 à 1739.

 

Colméry

Accueil

Page créée le 11 mars 2010. Dernière mise à jour le 24 août 2010.

© Cahiers du val de Bargis