Colméry, 1685: visite de l'évêque d'Auxerre.

Cote : 21 G 1 - Registre des visites - AD de la Nièvre

 

Colmery (0)

Le vendredy 17e des d[its] mois et an (1), nous André Colbert (2) & accompagnez comme dessus (3) sommes partis du lieu de Nanveignes (4) pour aller faire la visite de l'eglise paroissialle de Colmery ou, estant arrivez sur les sept heures du matin, nous sommes descendus en la maison du s[ieu]r curé ou nous nous sommes revestus de nos rochets (5) et camail (6) ; et ensuite sommes allez à l'eglise, à la porte de laquelle nous avons esté receus par le d[it] sieur curé avec les ceremonies ordinaires ; et apres les prieres accoutumez, nous avons celebré la s[ain]te messe, à l'issüe de laquelle nous avons donné les sacremens de communion et confirmation à ceux et celles que nous avons trouvez disposez à les recevoir ; apres quoy, nous avons fait les prieres pour les morts, tant à l'eglise qu'au cimetiere qui tourne tout autour de l'eglise et n'est fermé de murailles que du costé de l'epitre (7) et non de l'autre costé, ny devant la porte ny derier le grand autel.

De la estant rentrez dans l'eglise, nous sommes allez processionellement aux fonds (8) que nous avons visitez et remarqué qu'ils sont à l'entrée de l'eglise du costé de de l'epistre et qu'ils sont couvertz d'un couvercle de bois brisé par la moitié et qu'il ferme à clef et en aiant fait faire l'ouverture, nous avons remarqué que le bassin et couvercle qui sont dedans sont d'estain, que le bassin et la tasse qui servent à verser l'eau sur la teste de l'enfant qu'on baptise et à la recevoir sont de cuivre et qu'il y a une piscine (9) dans la muraille à costé des d[its] fonds ; aiant demandé les sages femmes, l'on nous a presenté Agathe Lenoir aagée de 55 ans et Marie Seglier du hameau de Vauxdoisy de cette paroisse aagée de 45 ans (10) en charge l'une et l'autre depuis 10 ou 12 ans. Il y a plusieurs autres femmes qui vont quelques fois aux accouchéez que le d[it] s[ieu]r curé nous a asseuré estre instruites, aiant deffendu à quelques unes d'y aller parce qu'elles n'estoient pas suffisamment instruites des veritez et des principes de nostre religion ; les registres des baptesmes et mortuaires sont en bon estat.

Visittans l'église, elle nous a paru en bon estat, voutée et soutenüe par des pilliers de pierre de taille ; le choeur (11) est separé de la nef (12) par une grande balustrade sur laquelle est le crucifix ; aux 2 costez de la dite balustrade sont, du costé de l'épitre, l'autel de Ste Anne sans marbre consacré (13) ; elle a pour retable (14) la figure en relief de Ste Anne au dessus de laquelle est un petit daiz (15) d'estoffe fort vielle et à costé dud[it] autel est la chaire du predicateur (16) ou l'on entre par une porte qui est percée dans la balustrade du choeur ; du costé de l'evangile est l'autel de Ste Agathe, adossée contre le pillier. Il y a pour retable une figure d'un dieu de pitié et celle de Ste Agathe en relief ; l'on y dit souvent la messe, le peuple y aiant grande devotion. Il n'y a pas de marbre mais l'on y porte celuy du grand autel.

Dans le collateral du choeur du costé de l'epitre est la chapelle de la Vierge dont la figure sert de retable. Il n'y a pas d'ornemens mais des gradins tous nuds. Il y avoit un marbre consacré mais aiant remarqué qu'il est cassé, nous l'avons fait oster. Il y a dans lad[ite] chapelle un confessional (17) qui n'est pas entier, n'y aiant que la place du prestre seulement ; aux deux costez dud[it] autel sont deux credences (18) ; dans l'autre collateral (19) du costé de l'evangile est la chapelle de St Jean ; elle est samblable à la susdite et il y a pour retable les figures de St Jean, St Sebastien et Ste Juliene ; l'autel n'est pas adossé contre le mur, y aiant une espace vuide derriere. Il n'y a pas d'ornemens ny mesme de marbre consacré mais l'on y en porte lorsqu'on y dit la messe. Le grand autel n'est pas adossé à la muraille mais il y a derriere un passage de 3 a 4 pieds de large sans cloison ; dans la muraille du sanctuaire (20) du costé de l'epitre est une armoire en bon estat, ou sont les vaisseaux des s[ain]tes huiles (21) qui sont d'estain fin, separéez à l'ordinaire et qui ont chascun leur inscription ; proche ladite armoire est une piscine. Il y en a de mesme aux deux capelles des collateraux ; le sanctuaire est separé du choeur par un petit balustre de bois ; proche duquel du costé de l'evangile (22) dehors le sanctuaire est un banc qu'on nous a dit estre au seigneur du lieu. Il n'y a pas de sacristie (23) ; l'eglise est fournie d'ornemens, linge et livres neceissaire à la reserve seulement d'un messel (24), un graduel (25) et un canon (26) de d'evangile de St Jean ; et comme il estoit plus de midy, nous avons remis la continuation de nostre visite à l'aprez disné et nous sommes retirez.

Et le mesme jour sur les deux heures de relevée (27), estant retournez à l'église accompagnez comme dessus, nous avons fait le salut et donné la benediction du s[ain]t sacrement (28) au peuple et l'avons ensuite visité et remarqué qu'il estoit dans un ciboire (29) d'estain couvert d'un pavillon d'estoffe (30) de soye et dans un tabernacle (31) de bois peint et doré au dessus et peint par dedans sans doublure. Il y a des gradins à trois rangs mais dont la peinture est fort vielle et presque effacée ; au dessus, il y a pour retable les figures en relief de st Agnan, st Blaise, ste Marguerite, ste Cristine et st Franchi, evesque. Il y a un daiz au dessus du grand autel. Ensuite, aiant demandé les vaisseaux sacrez, led[it] s[ieu]r curé nous a fait voir un calice (32) d'argent avec la pateine (33) de mesme et une boiete de cuivre dorée par dedans couverte de sa bourse qui sert à porter le s[ain]t sacrement aux malades ; le soleil (34) est d'estain.

Ensuite, nous estant assis prez le grand autel du costé de l'épitre dans un fauteuil preparé à cet effet, led[it] s[ieu]r curé nous a dit, de ce interogé, que le patron de la paroisse (35) est st Aignan dont la feste arrive le dix sept novembre, qu'il ne scait si l'eglise est consacrée (36) n'y en aiant pas veu de marques, que la feste de la dedicace (37) se fait le mesme jour qu'en nostre eglise cathedralle, que le seigneur du lieu se nomme M. Philippe de Troussebois, que le tiltre du benefice est cure (38) et est à la pr[ésen]tation (39) du prieur de Nostre Dame du Pré et de nostre collation (40), qu'il y a dans lad[ite] paroisse environ 700 ames dont il y a bien 400 co[mmun]iants qui ont tous fait leurs pasques (41) à reserve de Mr de Visy, gentilhomme demeurant à Malicorne qui est un hameau dependant de lad[ite] paroisse et en particulier demeurant à la Cour, aagé de 24 ans qui est en demence. Il y a 14 hameaux : Malicorne, le Chatelet, les Duprez, Derigny, les Moiriers, les Montaux, la Court, Savigny, les Peniceaux, la Pelotte (42), les Godard, le Vauxdoizy, Chalmeau et les Lacs.

Nous a dit de plus que le revenu est d'environ 500 lt (43) et consiste en dixmes (44) dont il a le quart dans tous les hameaux excepté ceux du Vauxdoizy et du Chastelet, plus a les dixmes de legumes, chanvres et aigneaux. Il y a plusieurs dixmeurs avec lui qui sont les s[ieu]rs prieurs de Nostre Dame du Pré et de l'Epaut (45), le s[ieu]r abbé de Bouras ; en sorte qu'il n'a qu'environ 50 boisselez des dixmes de grain ; le casuel (46) ne va pas plus haut que dix escus par an. Il paye des decimes (47) ordinaires 28. lt 10 s[ols] et d'extraord[inaires] 15. lt.

Nous a encore dit led[it] sieur curé qu'il se nomme Hubert Edme Millot de nostre diocese aagé de 46 ans, prestre depuis 19 ans et curé depuis 7 ans et demy par permutation de la cure de Ris (48) avec celle de Colmery entre luy et m[essir]e Jean Hannin auquel il paye 140. lt de pension par an. Il a toutes ses lettres en bon estat ainsy que led[it] s[ieu]r Hannin, ancien curé, qui luy aide à deservir lad[ite] paroisse. Il n'a de charges que les ord[inai]res et une messe pour les trepassé tous les lundis et un libera (49) à la messe et à vespres (50) tous les dimanches de l'année pour tous les deffunts de la paroisse en general.

Il n'y a ny vicaire (51) ny m[aîtr]e d'escolle ny benefices (52) ny chapelles, celle qui estoit au Chastelet appartenante à l'abaye de Bouras estant ruinée, ny reliques (53) ny indulgences (54) ny confrairies (55). Ils nous ont prié d'establir celle du S[ain]t Sacrement. Il n'y a point de pecheurs publics. L'on ne frequentent point les cabarests pandant le service ; ny supers[ti]tions ny aucun abus sinon que led[it] s[ieu]r curé s'est plaint qu'apres la [prem]iere messe plusieurs personnes s'attroupent sur le cimetiere et y font du bruit, ce qui nuit beaucoup aux instructions qui se font alors dans l'eglise.

nous estant informez de la fabrique (56), l'on nous a dit qu'elle n'a de revenu que 37 s[ols] de petites rentes, les droits de sepulture dans l'eglise à raison de 20 s[ols] pour les grands corps et 10 s[ols] pour les petits (57) et la queste qui va par an à environ 30. lt au plus ; l'on offre quelques fois de la toille sur l'autel de Ste Agathe qui sert pour l'usage de l'eglise.

Apres quoy, aiant demandé aud[it] s[ieu]r curé s'il estoit content de ses paroissiens, il nous a dit qu'ouy et eux nous ont dit pareillement qu'ils sont tres contens tant dud[it] sieur curé que de son predecesseur. Ensuite, nous avons finy nostre visite par la priere ordinaire pour les morts et nous sommes retirez, aprez avoir de tout ce que dessus dressé nostre proces verbal ; fait le dixseptiesme aout 1685 en l'eglise de Colmery.

+ André ev[êque] d'Auxerre

Par Monseigneur Gourret

 

Cette visite fut suivie par la publication d'un certain nombre d'ordonnances

 

Notes et vocabulaire

(0) - Par convention et pour en faciliter la lecture, le texte original a subi diverses retouches : ajout de majuscules aux noms propres, accents, apostrophes et autres signes de ponctuation indispensables à la compréhension ; développement des abréviations ; suppression des majuscules superflues ; séparation des mots accolés... En revanche, l'orthographe n'a pas été corrigée. Les mots entre parenthèses sont incertains.

(1) - 17e des d[its] mois et an : Vendredi 17 août 1685.

(2) - André Colbert : Evêque d'Auxerre (1676-1704), parent du célèbre ministre de Louix XIV.

(3) - Nanveignes : Nanvignes (depuis 1697 : Menou).

(4) - rochets : Aube à courtes manches étroites portée par les ecclésiastiques.

(5) - camail : Courte pèlerine des ecclésiastiques.

(6) - du costé de l'epitre : Côté droit, vu des fidèles, de l'autel, du chœur où est faite la lecture de l'épître ; le côté gauche est le côté de l'évangile.

(7) - fonds : Fonts baptismaux ; bassin placé sur un socle et destiné à l'eau du baptême.

(8) - piscine : Petite cuve destinée à recevoir l'eau qui a servi au baptême.

(9) - aagée de 45 ans : La sage-femme était généralement une femme plutôt âgée dont le curé devait garantir les bonnes moeurs et le savoir-faire.

(10) - marbre consacré : Bénit.

(11) - retable : Partie postérieure et décorée d'un autel, qui surmonte verticalement la table.

(12) - daiz : Ouvrage de bois ou de tissu fixé ou soutenu de manière à ce qu'il s'étende comme un plafond au-dessus d'un autel

(13) - credences : Consoles sur lesquelles on dépose les burettes, le bassin servant pour la messe.

(14) - s[ain]tes huiles : Huile employée pour les onctions.

(15) - collateraux : Nefs latérales de l'église.

(16) - sanctuaire : Partie du choeur où se trouve l'autel, interdite aux profanes.

(17) - du costé de l'evangile : Côté gauche, vu des fidèles, de l'autel et du chœur ; le côté droit est le côté de l'épître.

(18) - sacristie : Salle attenante à une église, garnie de meubles où sont rangés les vases sacrés, les ornements sacerdotaux, les objets nécessaires au culte, etc.

(19) - messel : Missel ; livre de messe.

(20) - graduel : Partie de la messe qui se disait autrefois avant l'évangile.

(21) - canon : Petit panneau, souvent encadré, portant certains textes invariables de la messe et utilisé comme aide-mémoire par l'officiant.

(22) - deux heures de relevée : Deux heures de l'après-midi.

(23) - accompagnez comme dessus : L'évêque d'Auxerre a quitté son château de Varzy le 15 août 1685, en carrosse, accompagné de François-Théodore Gourret du diocèse de Paris, docteur en théologie, secrétaire ordinaire de l'évêché, d'Etienne Pigalle, prêtre du diocèse, aumônier, et de ses domestiques.

(24) - s[ain]t sacrement : L'hostie consacrée placée dans le ciboire ou l'ostensoir ; par métonymie, l'ostensoir lui-même.

(25) - ciboire : Vase sacré en forme de coupe où l'on conserve les hosties consacrées pour la communion.

(26) - pavillon d'estoffe : Etoffe qui recouvre le tabernacle.

(27) - tabernacle : Petite armoire fermant à clef, qui occupe le milieu de l'autel d'une église et contient le ciboire.

(28) - calice : Vase sacré présentant la forme d'une coupe évasée portée sur un pied élevé et employé dans la célébration eucharistique pour la consécration du vin.

(29) - pateine : Patène ; plat consacré sur lequel on dépose l'hostie pendant la messe.

(30) - soleil : Ostensoir en forme de soleil destiné à contenir l'hostie consacrée et à l'exposer à l'adoration des fidèles.

(31) - patron : Saint ou sainte que la paroisse reconnaît pour protecteur.

(32) - si l'eglise est consacrée : Si l'église est dédiée à Dieu.

(33) - la feste de la dedicace : Fête de la consécration d'une église au culte divin.

(34) - le titre du benefice est cure : Le bénéfice est le revenu attaché à un titre ecclésiastique (souvent sous la forme d'une pièce de terre ou d'un bâtiment), ici celui de curé.

(35) - à la p[résen]tation : Celui-ci dispose du pouvoir de présenter quelqu'un à un bénéfice ecclésiastique.

(36) - collation : Ensemble des bénéfices.

(37) - 400 co[mmun]iants qui ont tous fait leur pasques : Qui ont tous reçu la communion prescrite aux fidèles par l'Eglise à Pâques.

(38) - la Pelotte : Lieu-dit situé à l'est des Pénitiaux.

(39) - lt : Livre tournois, monnaie royale ; une livre vaut vingt sols et un sol vaut douze deniers.

(40) - dixmes : La dîme était un impôt, fraction variable de la récolte prélevée par l'Eglise.

(41) - prieurs de Nostre Dame du Pré et de l'Epaut : Prieurs de l'Epau et du Pré-les-Donzy

(42) - casuel : Honoraires que les fidèles donnent parfois au curé.

(43) - decimes : La décime était une taxe perçue par le roi sur les revenus du clergé.

(44) - Ris : Sans doute Rix, près de Clamecy.

(45) - libera : Répons entonné lors de la cérémonie de l'absoute, de l'enterrement.

(46) - vespres : Vêpres ; heures de l'offices dites le soir ou l'après-midi.

(47) - vicaire : Prêtre chargé d'aider un curé dans son ministère paroissial.

(48) - benefice : Revenu attaché à un titre ecclésiastique attribué par l'évêque et consistant le plus souvent en la possession d'une pièce de terre ou d'un bâtiment ; à ce premier revenu s'ajoutent éventuellement d'autres pièces de terres dont le curé à la jouissance en échange d'un service spirituel.

(49) - reliques : Corps, fragment du corps d'un saint ou d'un bienheureux, objet qui a été à son usage ou qui a servi à son martyre.

(50) - indulgences : Rémission de tout ou partie de la peine encourue par les péchés actuels pour une durée variable .

(51) - confrairies : Confrérie ; association pieuse de laïques ; on mentionne dans les paroisses environnantes les confréries du Saint-Sacrement, du Rosaire, de Ste-Reine...

(52) - fabrique : Nom par lequel on désigne les administrateurs chargés de régir les biens et les revenus de l'église ; la fabrique, composée du curé et de quelques membres de la paroisse, est censée rendre des comptes à l'évêque.

(53) - 20 s[ols] pour les grands corps et 10 s[ols] pour les petits : Pour les adultes et pour les enfants ; ces tarifs varient, parfois de façon notable, d'une paroisse à l'autre.

 

Colméry

Accueil

Page créée le 19 janvier 2005. Dernière mise à jour le 1er avril 2015.

© Cahiers du val de Bargis