Colméry, 1664 : Construction d'une grange au moulin de Poinçon. Cette grange est destinée à accueillir les bestiaux des meuniers, leurs foins, leurs gerbes...

De forme rectangulaire, le bâtiment mesure 14 m de longueur et 8 m 50 de largeur, soit 115 m². Hauts de plus de 4 m, les murs sont épais de 64 cm. La porte est haute de 3 m 90. Comme le prévoit un autre acte notarié, le toit sera couvert de tuiles. Les maçons, originaires, comme il se doit, de la Creuse, ont deux mois pour faire les travaux. Ils seront payés 90 livres et 4 boisseaux de mouture.

Le seigneur fait une bonne affaire puisqu'il a obtenu, deux mois plus tôt, que ses meuniers contribuent, à hauteur de 75 livres, à la construction de la grange. Elle lui revient donc à 15 livres, couverture non comprise... (0)

Cote : 3 E 8 / 135 - Minutes du notaire Jean Voullereau (Colméry)

 

1 - L'an mil six cens soixante quatre le vingt cinquiesme jour du

2 - mois de juillet au bourg de Cessy apres midy pard[evant] le juré (1)

3 - soubzsigné sont comparues en leurs personne messire François

4 - de Huybert (2) chevalier conseiller et mestre [d'hôtel] ordinaire du Roy

5 - seigneur de Chanteraine, Colmery et aultres lieux dem[euran]t aud[it]

6 - Cessy d'une part, Jehan Jaberault et Michel Sebrot

7 - m[aîtr]es massons du pays de la Marche (3) travaillant

8 - à present à Savigni parroisse de Colmery, lesquelz

9 - de leurs bons grez sans contrainte ont fait et font entre

10 - eulz les marchés qui ensuivent. Scavoir est que lesdictz

11 - Jaberault et Sebrot ont promis et se sont par ses presentes

12 - par corps et biens obliger ensemblement et soliderement

13 - un d'euz seul et pour le tout sans division de biens et

14 - dheument (faire) au de leurs art de masson aud[i]t seigneur

15 - de Chanteraine une grange au lieu du Poinson (4)

16 - de longueur de quarente deux piedz et de largeur

17 - de vingt six piedz à pigé (5) de dehors en

18 - dehors ; faire les goutereaux (6) de devant au droict d'une

19 - grande porte de douze piedz d'hauteur les (equeres)

20 - en hault et d'en bas à proportions convenables comme

21 - aussy le gouttreau de derriere à mesme proportion

22 - et faire les ditte muraille de deuz pieds d'aipesseur ;

23 - plus faire à la forge de Chevenet aud[i]t seigneur

24 - appartenant un pan de muraille du goutereau du cotté de la chaussée

25 - de l'estang à le prandre (dans) les fondemants depuis (l'augive)

26 - de dedans la forges jusques anvirron deux pieds au dessus

27 - la deuziesme poutre de la ditte forge ; refaire un petit

28 - bout de saumurages (7) au dessoulz de l'arbre de l'afinerie (8)

29 - aux deuz bout dud[i]t arbre tant par dehors que

30 - par dedans ; plus refaire l'augive (9) de (dehors) laditte

31 - forge et feront aussy les saumurages de laditte grange

32 - et seront tenus commanser la ditte besougne

33 - des mardy ou mercredy prochain et y travailler sans

34 - discontinuation et rendre touttes les dittes besougnes

35 - faictes, parfaictes et recevables dans le jour et

36 - feste de St Michel (10) prochain à paine de tous despens

37 - domages et interets moyenant que led[it] seigneur

38 - a promis payer ausdits Jaberault et Cherot pour

39 - le prix de touttes les dittes besougne la somme de

40 - quatre vingt livres t[ournoi]s et quatre boisseaux mouture (11)

41 - (et ce) à proportion qu'ilz feront laditte besougne ;

42 - sera tenu en oultre ledict seigneur de fournir

43 - en plasse tous les materiaux qu'il conviendra pour

44 - faire touttes les dittes besougne ; à quoy à l'entretement (12)

45 - et acomplissement de tout ce que dessus les partyes

46 - se sont respectivement obligez. Car ainsy &c promettant

47 - &c obligeant &c ren[onçant] &c faict presence de Estienne Rollin

48 - m[aîtr]e charpentier demeurant aud[it] Colmery et

49 - Nicolas Bassot merechal dem[eurant] aud[it] Cessy tesmoins ;

50 - lesdits Jaberault et Sebrot et Bassot ont declarez ne

51 - scavoir signer de se faire interpellé suiv[ant] l'ordonnance.



E. Rollin - J. Voullereau
(13)

 

Notes et vocabulaire

(0) - Par convention et pour en faciliter la lecture, le texte original a subi diverses retouches : ajout de majuscules aux noms propres, accents, apostrophes et autres signes de ponctuation indispensables à la compréhension ; développement des abréviations ; suppression des majuscules superflues ; séparation des mots accolés... En revanche, l'orthographe n'a pas été corrigée. Les mots entre parenthèses sont incertains.

(1) - juré : Notaire.

(2) - m[essi]re François de Huybert : Originaire du Berry, François de Huybert ou, plus exactement, de Guibert (N : ? / D : fin 1673), est le seigneur de Colméry de 1648 à 1673. Le registre paroissial le gratifie également du titre de conseiller et mestre d'hostel ordinaire du roi. Militaire, il est envoyé par Richelieu combattre au Portugal (1641), où il se distingue par son courage et son sens du commandement. Il y gagne le surnom de coronel da arcada (colonel de l'arcade). Rentré en France, il fait l'acquisition de diverses seigneuries, dont celle de Colméry (1648). Il réside alors en son chasteau, dans le village voisin de Cessy-les-Bois. Son nom apparaît une dernière fois en 1673, à Paris, alors qu'il fait une donation de l'ensemble de ses terres à son neveu et futur seigneur de Colméry, Philippe de Troussebois. François de Guibert est probablement mort à Paris peu de temps après.

Blason des de Guibert

Sa signature - Chantereine - évoque le domaine de Chantereine, situé à Jalognes (Cher), dont il est le seigneur par filiation.

La page consacrée à François de Huybert, seigneur de Colméry

(3) - pays de la Marche : Le pays de la Marche correspond à peu près à l'actuel département de la Creuse.

(4) - Poinson : Moulin situé le long du Rau de Villiers (Colméry). Première mention connue en 1583 (acte relatif à l'installation d'une roue). Encore actif en 1880, le moulin cesse toute activité en 1912.

Le moulin doit vraisemblablement son nom à ancienne une famille colmérycoise, les Poinçon.

Sous l'Ancien Régime, le moulin appartient aux seigneurs sucessifs de Colméry : François de Huybert (1648 à 1671), Philippe de Troussebois (1671 à 1699), Françoise-Marie de Clere (1715)...

(5) - pigé : Lire "à piger", c'est-à-dire à mesurer.

(6) - goutereaux : Le mur gouttereau est le mur de façade reliant les murs pignons, et portant une gouttière ou un chéneau.

(7) - saumurages : Réfection d'un mur de soubassement.

(8) - afinerie : Forge pour filer le fer.

(9) - augive : (mot incertain) Ogive, probablement.

(10) - feste de St Michel : 29 septembre.

(11) - mouture : Mélange par tiers de froment, de seigle et d'orge (ou moitié blé moitié orge).

(12) - entretenement : Accomplissement.

(13) - J. Voullereau : Il s'agit de Jean Voullereau, notaire de 1638 à 1669.

 

 

  Accueil 

 Colméry

Page mise en ligne le 17 novembre 2012. Dernière mise à jour le 20 janvier 2013.

© Cahiers du val de Bargis