Châteauneuf, 1798 - Ce mardi 4 septembre 1798, on fête en grande pompe le premier anniversaire du coup d'Etat du 18 fructidor an V. Discours, flonflons, jeux et danses autour de l'arbre de la Liberté sur la place publique... (0)

 

 

Procés verbal

contre conspiration (1)

 

1 - Ce jour d'huy dix huit fructidor l'an six de la République

2 - française une et indivisible, en execution de la loi du deux

3 - du courant et de l'arrêté du directoire l'exécutif du 3, les

4 - membres (2) composant l'administration municipale du

5 - canton de Châteauneuf (3) et les fonctionnaires publics du même

6 - canton, se sont réunis à huit heures et demie du matin

7 - au lieu ordinaire des seances de ladite administration.

 

8 - A neuf heures se sont rendus sur la place publique

9 - de ce chef lieu, où est planté l'arbre de la liberté (4) ; la

10 - garde nationale s'est rangée en ordre ; le président de

11 - cette administration a prononcé un discours dans lequel il

12 - a démontré au peuple combien est mémorable cette journée

13 - ou fût découverte la conspiration qui avoit pour objet de

14 - rétablir en France un trône ! des privilèges et des véxations

15 - mille fois plus odieuses que celles qui ont été abolies par

16 - sa volonté ! la conspiration qui avait amené de nouveau

17 - la République sur le bord de l'abîme, qui une nuit

18 - plus tard auroit couvert d'un deuil perpetuel notre patrie.

19 - Le despotisme qui auroit levé sa tête hideuse et

20 - auroit assis sans retour son usurpation sur les

21 - cadavres des Républicains, des amis de la liberté !

 

22 - Des cris de vive la République ! vive la liberté !

23 - vive le corps légistlatif ! vive le directoire exécutif ont

24 - retenti.

 

25 - Des cris patriotiques ont été exécutés d'abord

26 - par un concert de voix et ensuite par la musique.

 

27 - Le cortége s'est rendu devant le local de

28 - cette administration, ou l'on s'est ensuite séparé aux

29 - cris mille fois répétés de vive la République !

 

30 - Cette journée a été terminée comme à l'ordinaire

31 - par des jeux et des danses nombreux.

 

32 - Fait et rédigé en la

33 - salle ordinaire des séances de l'administration.

 

Lallier (5)

 

 

Notes et vocabulaire

(0) - Par convention et pour en faciliter la lecture, le texte original a subi diverses retouches : ajout de majuscules aux noms propres, accents, apostrophes et autres signes de ponctuation indispensables à la compréhension ; développement des abréviations ; suppression des majuscules superflues ; séparation des mots accolés... En revanche, l'orthographe n'a pas été corrigée. Les mots entre parenthèses sont incertains.

(1) - conspiration : Menace de restauration royaliste ; en 1797, les modérés et les royalistes deviennent majoritaires dans les Conseils représentant le pouvoir législatif ; ils font élire un directeur et abrogent les lois contre les émigrés et prêtres réfractaires.

(2) - membres : Au nombre d'une dizaine ; quelques noms : Bonnet, Gorrand, Narcy...

(3) - Châteauneuf : L'accent circonflexe de Châteauneuf, dont on le prive si souvent encore, apparaît ici pour la première fois dans le corpus du présent site.

(4) - arbre de la liberté : Au mois de janvier 1794, un décret de la Convention ordonne la plantation dans toutes les communes d'un arbre de la Liberté mais, dès 1790, de nombreuses communes en ont un ; il s'agit le plus souvent d'un peuplier ; à Châteauneuf, selon l'abbé Charrault, l'arbre est planté sur une petite chaume devant l'église.

(5) - Lallier : Parfait Lallier, maire de 1794 à 1823 (année de sa mort), qualifié par l'abbé Charrault d'homme paisible, vit au château de Fonfaye.

 

 

Bibliographie

* Histoire de Châteauneuf-Val-de-Bargis et de la chartreuse de Bellary - Lucien CHARRAULT - Res universis - 1990

* La Révolution française - Jean-Paul BERTAUD - Editions Perrin

 

 

 Accueil

 Châteauneuf

 Page créée le 3 août 2010. Dernière mise à jour le 3 août 2010.

© Cahiers du val de Bargis