Châteauneuf, 1746 : Bail du domaine des Reaux, à Chamery. Ce domaine appartient aux religieux de la chartreuse de Bellary qui le louent pour la somme de 200 livres par an. Cet acte permet d'évaluer la superficie dudit domaine à 450 boisselées (soit environ 45 hectares). (0)

Cote : 3 E 8 / 5 - Minutes du notaire J.-B. Bonnet (Châteauneuf-Val-de-Bargis)

 

1 - Ce jour d'huy vingt deuxieme juin mil sept cent

2 - quarente six avant midy et pardevant

3 - le notaire au duché de Nivernois residant

4 - en la paroisse de Chateauneuf au val de Bargis soussigné

5 - fut present venerable pere en dieu dom (1) Claude Cathelain

6 - procureur de la chartreuse de Notre Dame de Bellary (2) y dem[euran]t

7 - pâ[roi]sse dudit Chateauneuf, lequel volontairement a baillé

8 - et delaissé à titre d'accense (3) et prix d'argent et promet faire

9 - jouir pour le temps terme et espace de neuf [années] qui ont

10 - commansé au premier may dernier et finiront à pareil

11 - jour apres ledit temps expiré, les trois dernieres annez au

12 - choix des partyes de les resilier ou les continuer, â Edme

13 - Picq dit Maquignon demeurant en la paroisse dud[it]

14 - Chateauneuf present stipulant et acceptant. C'est à

15 - sçavoir le domaine des Reaux scitué au village de

16 - Chamery pâ[roi]sse dudit Chateauneuf appartenant ausd[its]

17 - sieurs religieux tout ainsy que led[it] domaine se comporte

18 - tant en bastiment de maison, grange, ecurie, cour,

19 - jardin, cheneviere (4), aisances et appartenances, prez, terres

20 - labourables et non labourables, patureaux (5) et pacages et

21 - generallement tout ce qui depend dudit domaine

22 - et tout ainsy qu'il s'etend et comporte à la charge par

23 - ledit preneur d'en jouir en bon pere de famille. La presente

24 - accense ainsy faitte pour et moyenant le prix et somme

25 - de deux cent livres par chacun an que led[it] preneur a

26 - promis et s'est obligé de payer ausd[its] sieurs

27 - bailleurs en leur couvent, dont le premier payement

28 - se fera à la Saint Jean Baptiste (6) prochain et le

29 - second à Noel de la presente année, et continuer

30 - ainsy de terme en terme jusqu'en fin du present

31 - bail ; ledit preneur reconnoist avoir pris la

32 - motié de la debleure (7) , ce concistant pour la ditte

33 - motié en soixante et treize boissellez (8) ensemansez en orge

34 - et avoine, et promet en laisser pareille quantité

35 - et espece emblavée (9) dans les dittes terres de la presente

36 - annez et tourneure (10) à sa sortye, bien et dhuement

37 - bouchez (11) aussy bien que les prez qu'ils entretiendra

38 - selon qu'il convient au pere de famille ; ne poura

39 - ledit preneur coupper du bois ni aucun arbre

40 - ... dans les taillis desdits sieurs religieux

41 - scituez pres dudit Chamery mais poura y faire

42 - pacager et pannager (12) ses bestiaux aux tems

43 - de l'ordonnance (13); sera aussy teneu aux memes

44 - reparations seulement dont les materaux luy seront

45 - fournis par les bailleurs et les voiturera lorsqu'il aura

46 - un harnois ; comme aussy sera teneu d'aider aux

47 - grosses reparations autant qu'il poura le faire.

48 - Reconnoist aussy ledit preneur tenir desdits

49 - religieux pour l'exploitation dudit domaine

50 - douze boeufs pour la somme de huit cent

51 - cinquante livres, cinq meres vaches garnies (14)

52 - de leurs suivants pour celle de deux cent

53 - livres, trois tauraux et une taure (15) pour celle

54 - de cent livres, douze ports (16) gros et petits pour

55 - celle de soixante et dix livres, et finalement celle

56 - de soixante une livres quatre sols pour harnois de

57 - labourage, comme charrue garnie de leur roux

58 - à essieux et autres ustancilles, grande charette, un

59 - tombereau (17) garny de ses roux et essieux jous (18) de

60 - boeuf, courroye, corde de puis, touttes lesdittes

61 - sommes revenants ensemble à celle de douze

62 - cent quatre vingt une livres quatre sols, et promet

63 - en rendre ausdits bailleurs pour pareille somme

64 - espece, qualité, quantité, et nateure de bestiaux

65 - et harnois en fin de bail par estimation ; tout

66 - ce que dessus a esté stipulé et accepté par les

67 - partyes. Car ainsy & promettant &

68 - obligeant & renonçant & fait les an et

69 - jour que dessus en presence de m[aîtr]e François

70 - Dupont (19) chirurgien et de Henry Moreau (20) menuzier

71 - temoins demeurants aud[it] Chateauneuf qui onts

72 - signé avec dom Cathelain ledit Picq ayant

73 - declaré ne sçavoir signer d'eux enquis et interpellé

74 - soit controllé.

 

F[rère] Claude Cathelin, procureur de la chartreuse de Bellary - Dupont - Vailleu - Bonnet (21)

 

75 - Con[trô]lé à Donzy le 1er juillet 1746

76 - R[eçu] : 3 # 12 s[ols]. Dagot

 

 

 Notes et vocabulaire

(0) - Par convention et pour en faciliter la lecture, le texte original a subi diverses retouches : ajout de majuscules aux noms propres, accents, apostrophes et autres signes de ponctuation indispensables à la compréhension ; développement des abréviations ; suppression des majuscules superflues ; séparation des mots accolés... En revanche, l'orthographe n'a pas été corrigée. Les mots entre parenthèses sont incertains.

(1) - dom : Titre d'honneur qui vient du latin Dominus (seigneur) et que l'on joint aux noms propres de certains ordres religieux, tels que les chartreux.

(2) - chartreuse de Notre Dame de Bellary : Notre-Dame de Bellary, chartreuse fondée en 1209 par Hervé IV, baron de Donzy, et son épouse Mahaut de Courtenay. La chartreuse joue un rôle de premier plan dans la vie économique locale en fournissant du travail à bon nombre d'habitants. Elle détient un certain nombre de métairies et autres fabriques à Châteauneuf, Chasnay, La Charité, Nannay, Narcy, Pouilly-sur-Loire, Sainte-Colombe, Suilly-la-Tour, Vielmanay. .. Le nom de Bellary vient vraisemblablement de bel laris, belle clairière.

Page dédiée à la chartreuse de Bellary

Blason de la chartreuse de Bellary

(3) - accense : Bail à ferme.

(4) - cheneviere (chènevière) : Terrain semé de chènevis, où croît le chanvre.

(5) - patureaux : Pâtureaux ; dans quelques provinces, dans la Nièvre surtout, pré de médiocre qualité où l'on faisait pacager les boeufs. (Dictionnaire du Monde rural)

(6) - Saint Jean Baptiste : 24 juin.

(7) - debleures : Déblures ; désigne les blés, encore pendants par les racines en terre ou coupés et encore sur le champ

(8) - boissellez : Mesure agraire surtout répandue dans le centre de la France et correspondant à la surface de terre pouvant être ensemencée avec un boisseau de grains ; or cette superficie varie selon le boisseau, le lieu, les techniques et la période ; ainsi précise-t-on toujours dans les actes " une boisselée, mesure de Cosne " ou " une boisselée, mesure de Nannay " - ce qui indique clairement que cette unité de mesure est variable ; à Châteauneuf, il semble qu'elle fluctue de 850 à 1 000 m² (10 ares) ; système métrique aidant, elle se stabilise, après la Révolution, à 1 000 m².

(9) - emblavée : Ensemencée.

(10) - tourneure : Tournure ; en Nivernais, au XVIIIe siècle, sole de culture, saison. (Dictionnaire du Monde rural)

(11) - bouchez : Clos d'une haie vive.

(12) - pannager : Première occurrence de ce mot dans les pages du présent site ; il s'agit sans doute du panage qui est le droit d'envoyer paître les porcs en forêt. Dans le Morvan, ce mot s'applique davantage aux moutons.

(13) - aux tems de l'ordonnance : Aux périodes prévues par l'édit royal.

(14) - meres vaches garnies : Pleines.

(15) - taure : Veau femelle, génisse, vache qui n'a pas encore eu de veau.

(16) - ports : Il faut bien entendu comprendre porcs.

(17) - tombereau : Le tombereau, rempli de paille, de fumier, de marne, est composé d'une caisse montée sur des roues et qui peut être déchargée en basculant en arrière.

(18) - jous : Joug ; pièce de bois traversant par dessus le front & par dessus le col des boeufs avec laquelle ils sont attelez pour tirer ou pour labourer. (Dictionnaire de l'Académie française, 1694)

(19) - m[aîtr]e François Dupont : Personnage qui se dérobe aux recherches (ni acte de naissance ni acte de mariage ni acte de décès !). Il fait néanmoins partie de la bonne société locale et entretient des relations suffisamment étroites avec le notaire Bonnet pour que celui-ci soit le parrain d'une de ses filles, la marraine étant la fille du second témoin, le menuisier Henri Moreau.

(20) - Henry Moreau : Successivement - ou simultanément - marchand de bois, menuisier, fermier (du Bazin), cabaretier, Henri Moreau est décédé à Châteauneuf le 9 septembre 1748, à l'âge de 70 ans environ.

(21) - Bonnet : Né à Cessy-les-Bois, descendant d'une famille d'officiers seigneuriaux, le notaire Jean-Baptiste Bonnet (1710 / 1801) est certainement, au XVIIIe siècle, le plus en vue des notables de Châteauneuf. A l'exception d'une période de dix ans, pendant laquelle il habite à Nevers, paroisse Saint-Etienne, il y réside la plus grande partie de sa vie, dans une maison située face à l'église. Il connaît une longue et belle carrière, occupant successivement ou simultanément diverses fonctions : notaire royal, juge, fermier de la châtellenie de Châteauneuf, procureur fiscal, bailli de La Celle-sur-Nièvre, conseiller du roi, commissaire aux saisies réelles du Nivernais... Son petit-fils, Louis Bonnet, sera le premier maire de Châteauneuf.

 

 

 Accueil

 Châteauneuf

 Page créée le 27 mars 2011. Dernière mise à jour le 31 octobre 2016.

© Cahiers du val de Bargis