Capitaine Coignet

(1776 / 1865)

 

Druyes-les-Belles-Fontaines (photo non datée)

 

Voici ce qu'écrit Jean Mistler de l'Académie Française dans sa Préface aux CAHIERS DU CAPITAINE COIGNET, édition Hachette, 1968.

" ....il est né le 16 Août 1776 à Druyes-les-Belles-Fontaines, et il devait mourir le 11 Décembre 1865 à Auxerre...Druyes est situé dans la Puisaye....[et] se rattache beaucoup plus au Morvan qu'à l'Yonne et son débouché naturel est vers la Nièvre, avec les foires d'Entrains et de Clamecy. Les Coignet étaient d'ailleurs originaires du canton de Varzy et un hameau de Menou porte leur nom.

.......................

Le Capitaine Coignet s'est engagé à 23 ans dans l'Armée et a d'abord fait la Campagne d'Italie comme simple soldat. Il est entré dans la Garde de l'Empereur en 1803. Il est à Austerlitz, Iéna et Friedland, puis passe Caporal en 1807. Il est nommé Sergent en 1809 à son retour d'Espagne. Il fait ensuite campagne en Autriche et, en 1812, il devient Lieutenant. Il prend part avec ce grade à la campagne de Russie et à la retraite, puis il est nommé Capitaine en 1813 et passe à l'Etat-Major général.

Après la première abdication, il se retire à Auxerre et rejoint à Napoléon quand celui-ci passe dans sa ville, en 1815. Il se bat à Fleurus et à Waterloo.

Il est renvoyé dans ses foyers le 31 Octobre 1815 où il vivra la vie difficile des demi-solde, surveillé par la Police en raison de son passé militaire et sa fidélité au souvenir de Napoléon. Il achèvera sa vie à Auxerre. Il est mort sans descendance.

......................

Ces CAHIERS sont un témoignage très vivant des campagnes napoléoniennes et fourmille de détails pittoresques ou instructifs sur la vie militaire en campagne.

C'est un des très rares documents émanant de la Troupe - d'hommes de milieu populaire - et ces cahiers sont à rapprocher d'un autre ouvrage également célèbre, les MEMOIRES DU SERGENT BOURGOGNE (1812-1813).

 

Ecriture de Jean-Roch Coignet (document emprunté à Gallica)

 

Carnets du capitaine Coignet

- Sur Gallica : http ://gallica2.bnf.fr/ark :/12148/bpt6k107258g.r=Jean-Roch+Coignet.langFR

 

Jean-Roch et Menou (58)

Jean-Roch Coignet est né le 16 août 1776 à Druyes-les-Belles-Fontaines, fils "naturel et légitime" de Pierre Coignet, aubergiste au bourg, et de Marie-Anne Pelé. Il a pour parrain son grand-père Jean Coignet, manoeuvre, et pour marraine Cécile Gentilhomme femme d'Edme Coignet. Seul le père signe l'acte de naissance.

Les ancêtres de Jean-Roch Coignet étaient originaires de Colméry, village voisin de Menou (58). Le lien avec un des hameaux de Menou, les Coignets, est donc quasiment certain.

Rien ne permet à ce jour de dater ce hameau (fin du Moyen Age ?). Un élément, tout de même : la plus ancienne liste d'habitants - 1565 - compte au moins trois porteurs du patronyme Coignet.

 

Bibliographie

- Cahiers du capitaine Coignet - éditions Hachette - 1968.

 

Maison natale de Jean-Roch Coignet (photos communiquées par D.-A. D)

 

Liens

- http ://napoleon-monuments.eu/Napoleon1er/Coignet.htm

 

Contributeurs

- Jean-Pierre Coignet - Danièle-Alice Daniel - André Devallière - Jean-Pierre Naudin

 

 Page créée le 7 février 2009 à l'initiative de A.D. Dernière mise à jour le 19 novembre 2016.

Cahiers du val de Bargis