Vielmanay, 1756 : Bail des "dixmes" de la terre et seigneurie de Vielmanay. La dîme est un impôt en nature versé à l'Église, généralement le seizième des produits de la terre. Il arrive fréquemment que la collecte de cette dîme soit "sous-traitée" à un habitant du lieu en échange d'une redevance annuelle.

Dans le cas présent, celui-ci afferme à son tour cette dîme à un forgeron de Vielmanay moyennant la somme de 300 livres. (0)

Cote : 3 E 8 / 8 - Minutes du notaire Jean-Baptiste Bonnet (Châteauneuf-Val-de-Bargis)

 

Vielmanay (ferme du Lignou ?)

 

1 - Ce jourd'huy trante un et dernier jour du

2 - mois de may mil sept cent cinquante

3 - six en l'eteude et pardevant le notaire

4 - au duché de Nivernois resident au bourg de

5 - Chateauneuf au val de Bargis fut present Augustin

6 - Bonnet (1) laboureur et fermier de la terre et

7 - seigneurie de Vielmanay demeurant au village

8 - du Pressourd paroisse dudit Chateauneuf, lequel

9 - de son gré et bonne volonté sans force

10 - ni contrainte a reconneu et confessé avoir

11 - baillé et delaissé et par ses presentes il bail

12 - et delaisse à titre de bail à ferme et prix

13 - d'argent pour le temps terme et espace de

14 - quatre annés qui onts commansé à Noel

15 - dernier et pour finir à pareil jour

16 - apres ledit temps finy et acomply et promet

17 - faire jouir à Louis Chevallier martelleur

18 - forgeron demeurant à La Ronce paroisse de

19 - Vielmanay present stipulant et acceptant.

20 - C'est à sçavoir tous les dixmes (2) de grains

21 - audit bailleur apartenant comme fermier

22 - dudit Vielmanay, ce concistant tant en

23 - bled froment, meteil, seigle, orge et

24 - et avoine, le tout ainsy qu'ils ce concistent

25 - et comportent et suivant le bail qui

26 - en a esté fait et à deffunt Edme

27 - Bonnet son frere par le sieur Rapin de

28 - Cessy devants Voille de Villarnoux et (+ : de La Barres) notaires à la

29 - residence de Donzy, controllé audit lieu.

30 - Le present bail

31 - ainsy fait pour et moyenant le prix et

32 - somme de trois cent livres par chacun an

33 - payable en deux termes et payements egaux

34 - le premier à la St André (3) prochain et

35 - le second au jour et feste de St Jean

36 - Baptiste (4) suivant et ainsy continuer

37 - d'annés à autres et de termes en termes

38 - jusqu'en fin dudit present bail ; au

39 - payement du prix dudit bail et du (cout)

40 - d'arerages s'est ledit Chevallier

41 - obligé en tous ses biens present

42 - et à venir, et sans que les hipotecques

43 - general et special se fassent de

44 - prejudice l'une des executions et

45 - contrainte non cessante pour l'autre (5).

46 - Car ainsy & promettant & obligeant

47 - & renonceant & fait en presence de

48 - Jean Picollet (6) marguillier demeurant au bourg

49 - dudit Chateauneuf, et Jean Toullon laboureur

50 - demeurant au Lignou paroisse de Vielmanay

51 - temoins qui onts declarez ne savoir signer

52 - ensemble les partyes ledit Picollet ayant

53 - signé avec nous soit controllé.

 

Picollet - Bonnet (7)

 

54 - Con[trô]lé à Donzy le dix juin 1756.

55 - R[eçu] : 4 # (8)16 s[ols]. Dagot.

 

 

 

 Notes et vocabulaire

(0) - Par convention et pour en faciliter la lecture, le texte original a subi diverses retouches : ajout de majuscules aux noms propres, accents, apostrophes et autres signes de ponctuation indispensables à la compréhension ; développement des abréviations ; suppression des majuscules superflues ; séparation des mots accolés... En revanche, l'orthographe n'a pas été corrigée. Les mots entre parenthèses sont incertains.

(1) - Augustin Bonnet : Augustin Bonnet (1720 / 1777) ; " coq de village " castelneuvien, gros contribuable, successivement fermier du Bazin, de Fonfaye et de la seigneurie de Vielmanay, cousin germain du notaire Jean-Baptiste Bonnet. L'homme vit en famille au Pressour (Châteauneuf), où ses enfants bénéficient des services d'un précepteur. Curieusement, pour un personnage de cette envergure, il ne signe pas.

(2) - dixmes : Dîme ; impôt en nature que l'Eglise prélève sur les céréales, le vin, les productions animales et qui est théoriquement la dixième partie de ces productions ; la dîme est souvent affermée à un gros exploitant, ce qui évite au clergé bien des frais.

(3) - à la St André : 30 novembre.

(4) - à la St Jean Baptiste : 24 juin.

(5) - l'une des executions et contrainte non cessante pour l'autre : Le créancier ayant fait saisir par autorité de justice les biens meubles de son débiteur peut également, " l'une des exécutions non cessant pour l'autre " (ce qui signifie : une première saisie n'en empêchant pas une autre), faire saisir ses biens immeubles et au besoin, en cas de contrainte par corps, faire emprisonner son débiteur. Les différentes exécutions peuvent donc être cumulées jusqu'à satisfaction du créancier.

(6) - Jean Picollet : Notable local (~ 1700 / 1773) ; fils d'un honorable marchand et d'une honneste femme, aubergiste-cabaretier à Châteauneuf mais aussi, d'un acte à l'autre, marguillier, praticien et procureur fiscal de Nannay.

(7) - Bonnet : Né à Cessy-les-Bois, descendant d'une famille d'officiers seigneuriaux, le notaire Jean-Baptiste Bonnet (1710 / 1801) est certainement, au XVIIIe siècle, le plus en vue des notables de Châteauneuf. À l'exception d'une période de dix ans, pendant laquelle il habite à Nevers, paroisse Saint-Etienne, il y réside la plus grande partie de sa vie, dans une maison située face à l'église. Il connaît une longue et belle carrière, occupant successivement ou simultanément diverses fonctions : notaire royal, juge, fermier de la châtellenie de Châteauneuf, procureur fiscal, bailli de La Celle-sur-Nièvre, conseiller du roi, commissaire aux saisies réelles du Nivernais... Son petit-fils, Louis Bonnet, sera le premier maire de Châteauneuf.

(8) - # : Livres.

 

 

 Accueil

 Vielmanay

Page créée le 21 juillet 2010. Dernière mise à jour le 12 juin 2016.

© Cahiers du val de Bargis