Saint-Vérain, 1775 : assemblée d'habitants (transcription de A. Biver).

 

Ce jour d'huy premier jour de janvier mil sept cent soixante quinze, issüe de la messe paroissialle ditte et celebrée en l'eglise de St Blaise de la ville et paroisse de St Verain, au banc d'oeuvre de la ditte église, lieu ordinaire à tenir les assemblées pour les affaires de la fabrique de la même église, Par devant nous Verain Antoine Chenou, bailly et juge ordinaire civil, criminel et de police au bailliage de la baronnie dudit Saint-Verain et dependances, Est comparu Jean Torcol , procureur fabricien en charge de laditte église, demeurant en cette ditte paroisse, lequel nous a dit qu'il luy aurait été représenté à différentes fois par les sieurs curé et habitans de cette ville et paroisse de Saint-Verain, que la fabrique ayant des deniers suffisants il conviendrait donner a laditte église une décoration que la décence du lieu mérite et qui concisterait à faire peindre et orner les deux autels de Saint Blaise et Saint Verain accolites du coeur et de la nef aussy suivant la décence qui convient, et à faire reblanchir la totallité du dedans de laditte église tant le sanctuaire, le coeur, la nef, que les deux chapelles et ailles accolites, et renduire préalablement dans les endroits nécessaires, mais comme il ne peut faire faire ces décorations sans au préalable y être autorisé desdits sieurs curé et habitans, il a prié ledit sieur curé d'annoncer à cet effet une assemblée et d'y convoquer lesdits habitans pout ce jour, lieu et heure, ce qu'il a fait à son prône et laquelle annonce a été cedit jour et heure recidivée au son de la cloche en la manière accoutumée, en conséquence lesdits sieurs curé et habitans se sont assemblés et sont comparus par m° François Brière, prestre, curé de cette ditte ville et paroisse, maistre Claude Etienne Chenou, bailly de Saint Amand, sieur Claude Chenou des Toignons, maitre chirurgien, sieur Charles Chenou des Cannerie, marchand, sieur Jean Baptiste Chenou, aussi marchand, sieur Edme Dange, cabarettier, sieur Jean Mallet, aussi marchand, Claude Ligé, laboureur, Nicolas Mercier, aussi laboureur, Jean Mallet, aussi laboureur, Vincent Dombre, manoeuvre, François Chotard et Jean Chotard, manoeuvres, Edme Goyon aussi manoeuvre, Claude de Pasquault, manoeuvre, François Genty, Louis Laviry, meunier, Etienne et Louis Morin, aussy manoeuvres, Antoine Trottier et Jean Ravet, aussy manoeuvres, tous lesquels sieurs curé et habitans composants en personnes et faisant et representtant la meilleure et plus seine partie desdits habitans, après avoir oui ledit Torcol sur les représentations à luy cy devant faitte et dont est cy dessus parlé, ont tous d'une unanime voix déclaré qu'ils sont d'avis que ces décorations soient données à laditte église et ayant conferré sur ce qu'il convient faire, après touttes les observations préliminaires, il a été arresté et décidé dans ladite assemblée que lesdits deux autels de St Blaise et St Verain accolites du coeur et de la nef seront peints et ornés, sçavoir les deux statues desd. saints de carnation, la chappe de Saint Blaise en rouge damassé, le gallon en or, sa mitre de même couleur et les bordures en or, lui faire une étolle de même couleur, le gallon en or, le bas de laditte etolle en frange aussy dorée, ainsy que la croix du bas d'étolle, la chappe de St Verain mordoré amassé, gallon en or, sa mitre de même couleur bordée en or, luy faire une étolle de même couleur, gallon et frange du bas ainsy que la croix en or, leur faire chacun une crosse et une pettite croix dorée, les deux chérubins de chaque autel de carnation, leur robe de dessus en bleu, le gallon en or, le dessous rouge cramoisy, leur faire les ailles qui manque à chacun et chacun une palme qui seront dorées, dorer les ailles de la teste des anges du bas desdits autels, la drapperie du bas de leur gorge en bleu, le fond desdits deux autels en marbre brecheviolette, le bas jusqu'au cordon et la corniche en marbre couleur de chair, le tout tant dans le devant desdits autels que dans les costés jusqu'aux pilliers, les fruits peints de nature, dorer les couronnes du blazon ainsy que les palmes, peindre l'écusson comme il convient, les cordons tenants lesd. blazons en bleu, faire à chacun desdits autels au tableau avec son attribut à neuf, fond taille et petit cadre doré, dorer les palmes qui sont au dessous desdits tableaux et les noms desdits saints qui lient lesdittes palmes, les gradins en marbre de même couleur que les corniches, dorer le quart de ron des contours desdits gradins, les casdres des bas autels en marbres et les fonds en blancs et retoucher les fleurs aussy tant en devant qu'aux costés.

Renduire au dedans de laditte église dans tous les endroits nécessaires, la reblanchir en toutte su totallité au dedans, tant le sanctuaire, le coeur, la nef, que les deux chapelles et ailles accolittés en belle chaux à l'alien, à la colle et au tournesol ; peindre l'armoire qui est dans l'église du costé de la chapelle de Saint Pierre en petit gris ainsy que le derrière des deux stalles de chaque costé de l'entrée du coeur. Et à l'instant le sieur Jean Baptiste Regnier, sculteur et peintre demeurant en la ville de Dijon, étant comparu et ayant offert d'entreprendre et faire lesdits ouvrages, touttes l'assemblées a été d'avis de les luy marchander à la charge de fournir par ledit sieur Regnier tout ce qui serait nécessaires, et après avoir par ledit s- Regnier pris communication du détail cy dessus fait desd. ouvrages et avoir examiné le tout avec l'assemblée, il a été convenu entre laditte assemblée et ledit sieur Regnier qu'ycelluy sieur Regnier feront lesdits ouvrages comme il s'y oblige tout ainsy qu'il est cy dessus dit touttes les couleurs, or et autres matériaux nécessaires, et à la charge de visite et réception desdits ouvrages pour les rendre faits et parfaits à la fin du mois d'avril prochain, moyennant la somme de quatre cens vingt quatre livres qui luy seront payez par le sieur Charles Dange, cy devant procureur fabricien de laditte église, des deniers de laquelle il est reliquaire envers laditte église, lequel payement sera fait en trois payements égaux, sçavoir le premier à la première réquisition dudit Regnier, le second lesdits ouvrages étant moytié faits, et le troisiême et dernier lors et après la réception desd. ouvrages à la perfection desquels ledit sieur Regnier s'est obligé. Fait, lu et arrêté laditte assemblée tenante les ans et jour que dessus et ont les dits sindic, habitans déclarés ne sçavoir signer de ce enquis, sauf les soussignés.

Chenou Chenou Chenou des Toignons Chenou des Canerie

Brière curé de St Verain Dange J.B. Regnier peintre

Chenou Danbre Chenou greffier

 

 

retour à Saint-Verain