Nannay, 1758 : Ce bail du moulin de Nannay, théoriquement prévu pour 9 ans, n'ira pas à son terme. Son propriétaire, le seigneur de Nannay, meurt quelques mois après l'avoir signé. Quant au meunier, on le retrouve trois ans plus tard au moulin de Chaume (Châteauneuf-Val-de-Bargis).
Le revenu annuel du moulin de Nannay est estimé à 180 livres. Le loyer, annuel, se monte à 400 boisseaux de mouture (un mélange grains de moindre qualité), 52 boisseaux de froment, un cochon, des poulets et un gâteau.

Le meunier occupe, au village, une place centrale. Tous les habitants, bon gré mal gré, ont recours à ses services. (0)

Cote : 3 E 8 / 9 - Minutes du notaire Jean-Baptiste Bonnet (Châteauneuf-Val-de-Bargis)

 

1 - Ce jour d'huy cinquieme jour du mois

2 - de mars mil sept cent cinquante

3 - huit pardevant le notaire au duché de

4 - Nivernois resident au bourg de Chateauneuf

5 - au val de Bargis en son eteude audit

6 - lieu fut present sieur Nicollas Borget (1)

7 - marchand demeurant à Guichy pa[roi]sse

8 - de Nannay lequel volontairement a

9 - reconnu avoir baillé, et delaissé

10 - bail et delaisse par ses presentes à

11 - titre de bail à ferme en grains pour

12 - neuf annez qui commanseront à la S[ain]t

13 - Jean Baptiste (2) prochain pour finir à

14 - pareil jour apres ledit [temps] finy et acomply

15 - et promet faire jouir à Pierre Ducrot (3)

16 - meunier dem[euran]t au moulin de Nannay

17 - pa[roi]sse du même nom present stipulant

18 - et acceptant. C'est à sçavoir le moulin

19 - audit Nannay ocupé actuellement par

20 - ledit Ducrot, audit sieur bailleur

21 - appartenant scitué au bourg dud[it] Nannay

22 - ce concistant en une roux, la meulle

23 - chaillon (4) dormant, les ustancilles dud[it]

24 - moulin tournant virant faisant farinne

25 - la maison et chambre dud[it] moulain

26 - une ecurye et un pré attenant icelle,

27 - le jardin et cheneviere (5), et les autres prez

28 - dont deffunt Pouvesle (6) auparavant

29 - meunier jouissoit, plus le tierre

30 - d'une grange indivis avec le s[ieu]r curé

31 - dud[it] Nannay et le s[ieu]r de Pernay ; le

32 - present bail ainsy fait pour et

33 - moyenant la quantité de quatre (+ : cent)

34 - boisseaux moudeure (7) vallent seigle

35 - et cinquante deux boisseaux froment

36 - le tout meseure dud[it] Nannay par

37 - chacun an, led[it] froment bon et recevable

38 - en deux payements egaux, l'un au jour

39 - et feste de Noel et l'autre au jour et feste

40 - de S[ain]t Jean Baptiste chacune année

41 - et continuer d'année à autres jusqu'en

42 - fin du present bail le tout rendeu

43 - conduit au chateau de Pernay et en

44 - outre la somme de neuf livres pour

45 - menüs suffrages (8) au lieu et place

46 - d'un port (9), poullets et gateau payable

47 - chacune année au jour et feste de

48 - Noel ; sera teneu led[it] preneur de

49 - faire touttes les reparations

50 - necessaire aud[it] moulain, qui sont

51 - les roux, arbres (10) et ray (11), les arbriers

52 - la chaussée (12) et poisleez (13) en luy fournissant

53 - par le sieur bailleur tous les materaux

54 - sur place aussy bien que les pierre

55 - à chaillon dormant dud[it] moulain

56 - qui conviendront à la meulle ; sera tenu

57 - led[it] preneur d'entretenir le biez dud[it]

58 - moulain aussy bien que le curement

59 - de la riviere d'iceluy, depuis la pelle

60 - jusqu'à la planche du jardin de

61 - Pernay, de bien boucher les

62 - breches du biez (14) et arrier biez dud[it]

63 - moulain et faire en sorte que led[it]

64 - biez et riviere soient en bon etat

65 - à la fin du present bail l'ayant trouvé

66 - à son antrée ; a esté conveneu entre

67 - les partyes que ou led[it] sieur bailleur

68 - viendroit à faire refaire ledit moulain

69 - il ne sera teneu d'aucun dedommagement

70 - envers led[it] preneur que de le decharger

71 - du payement qu'à proportion du temps

72 - perdu dud[it] chaumaige (15); de même que si

73 - le preneur ne payoit pas aux termes

74 - susd[its] il sera permis au bailleur

75 - d'expulser le preneur sans aucune

76 - formalitez de justice ; a esté et onts

77 - conveneu entre les dittes partyes que les

78 - trois dernieres annez seront resiliez trois

79 - mois auparavant l'echeance de la sixieme

80 - en s'avertissant respectivem[ent] par ecrit ;

81 - tout ce que dessus a esté stipulé et

82 - accepté par les dittes partyes qui ce

83 - sont obligez respectivement. Car ainsy

84 - & promettant & obligeant & renonceant

85 - & fait en presence du s[ieu]r Gaspard

86 - Brossard (16) marchand et de Jean Picollet (17)

87 - marguillier temoins dem[euran]ts au bourg

88 - dud[it] Chateauneuf qui onts signez avec

89 - led[it] sieur bailleur led[it] preneur ayant

90 - declaré ne le scavoir de luy enquis et

91 - onts les partyes evallué le revenu annuelle

92 - dud[it] [moulin] à la somme de cent quatre vingt dix livres

93 - soit con[trô]llé.

 

Borget - Picolet - Brossard - Bonnet (18)

 

94 - Con[trô]lé à Donzy le 8 mars 1758.

95 - R[eçu] : 3 # 6 s[ols]. Dagot.

 

Notes et vocabulaire

(0) - Par convention et pour en faciliter la lecture, le texte original a subi diverses retouches : ajout de majuscules aux noms propres, accents, apostrophes et autres signes de ponctuation indispensables à la compréhension ; développement des abréviations ; suppression des majuscules superflues ; séparation des mots accolés... En revanche, l'orthographe n'a pas été corrigée. Les mots entre parenthèses sont incertains.

(1) - Nicollas Borget : Régisseur de la forge de Guichy, Nicolas Borget est également le seigneur en partie de Nannay pendant au moins une dizaine d'années. La famille Borget a marqué l'histoire locale : le premier maire de Nannay fut un Borget.

(2) - S[ain]t Jean Baptiste : 24 juin.

(3) - Pierre Ducrot : Membre d'une famille de meuniers exerçant leur profession dans divers moulins de la région ; à Nannay, on relève : Edme Ducrot (1712), Léonard Ducrot (1723), Jacques Ducrot (1727) et, donc, Pierre Ducrot (1749).

(4) - meulle chaillon dormant : Meule dormante : qui ne bouge pas (par opposition à la meule tournante) ; chaillon vient du vieux français "chail" - pierre, silex - et désigne sans nul doute un type de roche, meulière ; dans le Poitou, chail-de-moulin signifie pierre meulière.

(5) - cheneviere : Chènevière ; champ sur lequel on cultive le chanvre (lequel fournit une matière textile, préparée par rouissage et teillage).

(6) - Pouvesle : Jean Pouvesle, précédent meunier du moulin de Nannay.

(7) - moudeure : Mélange par tiers de froment, de seigle et d'orge (mais il arrive que le froment manque...). Additionné d'un peu de sel, ce mélange sert à nourrir, par exemple, les moissonneurs (Menou, 1722 ; Vielmanay, 1741).

(8) - menüs suffrages : Prestations en nature : beurre, fromages, pois, oeufs, poulets, gâteau pour la fête des Rois... (d'après Romain Baron)

(9) - port : Lire "porc", bien sûr.

(10) - arbres : Pièce sur laquelle est adaptée la roue du moulin.

(11) - ray : Rouet, sans doute ; roue dentée placée sur l'arbre du moulin.

(12) - chaussée : Remblai de terre pour retenir l'eau d'une rivière ou d'un étang.

(13) - poisleez : ??? Terme local pour "pertuis" ?

(14) - biez : Bief ; canal qui amène l'eau à la roue d'un moulin (la forme "bief" ne s'est imposée qu'au XXe siècle).

(15) - chaumaige : Chômage.

(16) - Brossard : Originaire de Beaumont-la-Ferrière, Gaspard Brossard (1731 / 1799) est un marchand de bois aisé. C'est à la suite de son mariage, en 1752, qu'il s'est installé dans une des maisons du bourg de Châteauneuf, où il dispose d'un personnel domestique. Il figure au nombre des notables locaux. Quelques années plus tard, les registres mentionnent ses fonctions de notaire et de procureur fiscal (officier de justice, c'est-à-dire le pendant, à l'échelon seigneurial, du procureur du roi). C'est l'un des plus gros contribuables castelneuviens.

(17) - Jean Picollet : Notable local (~ 1700 / 1773) ; fils d'un honorable marchand et d'une honneste femme, aubergiste-cabaretier à Châteauneuf mais aussi, d'un acte à l'autre, marguillier, praticien et procureur fiscal de Nannay.

(18) - Bonnet : Né à Cessy-les-Bois, descendant d'une famille d'officiers seigneuriaux, le notaire Jean-Baptiste Bonnet (1710 / 1801) est certainement, au XVIIIe siècle, le plus en vue des notables de Châteauneuf. A l'exception d'une période de dix ans, pendant laquelle il habite à Nevers, paroisse Saint-Etienne, il y réside la plus grande partie de sa vie, dans une maison située face à l'église. Il connaît une longue et belle carrière, occupant successivement ou simultanément diverses fonctions : notaire royal, juge, fermier de la châtellenie de Châteauneuf, procureur fiscal, bailli de La Celle-sur-Nièvre, conseiller du roi, commissaire aux saisies réelles du Nivernais... Son petit-fils, Louis Bonnet, sera le premier maire de Châteauneuf.

 

 

Bibliographie

- Nos moulins... au fil de l'eau - Association des Amis de La Charité-sur-Loire et Philippe Landry - 1999

 

 Accueil

 Nannay

Page créée le 7 août 2010. Dernière mise à jour le 14 octobre 2012.

© Cahiers du val de Bargis