Nannay, 1740 : Bail du domaine de Pernay, lequel se présente ainsi : grange, écurie, cour, jardin, chènevière, aisances et appartenances, prés, terres labourables et non labourables, pâtureaux et louagerie... (0)

Cote : 3 E 8 / 6 - Minutes du notaire Jean-Baptiste Bonnet (Châteauneuf-Val-de-Bargis)

 

1 - L'an mil sept cent quarente le vingt six[ièm]e

2 - jour du mois de decembre apres midy

3 - en la maison seigneurialle de Pernay (1)

4 - pa[roi]sse de Nannay pardevant le notaire au duché

5 - de Nivernois et Donziois resident en la pa[roi]sse de

6 - Chateauneuf au val de Bargis soussigné et themoins

7 - cy appres nommez a esté presente en sa

8 - personne dame Cecille Dupont dame de Pernay

9 - veuve de deffunt s[ieu]r Jean Tridon de Vermenoux (2)

10 - en son vivant seigneur dud[it] Pernay, lequel de

11 - son gré et volonté sans force ni contrainte a reconneu

12 - et confessé avoir baillé et delaissé à titre de bail

13 - à moitié (3) proffit â Verain Moutot (4) lab[oureu]r et à son

14 - authorité Françoise Mousset sa femme, et à Marie

15 - Moutot veuve de Jean Bonnet Roussillon et

16 - Claude Bonnet son fils presents stipulants et

17 - acceptant. C'est asçavoir un domaine à lad[ite] dame

18 - de Pernay scitué au lieu de Nannay ce concistant

19 - en batiments de maison grange, ecurie, aisances

20 - et appartenances d'icelluy, prez, terres labourables

21 - et non labourables et patureaux, ensemble la

22 - louagerie (5) appellé la Saugnetterie faisant

23 - partye dud[it] bail accause de (l'utilité) des

24 - batiments le tout scitué aud[it] Nannay ; ledit

25 - bail pour le temps et espace de six annez venant

26 - à neuf desquels sera loisible aux partyes de

27 - resilier les trois dernieres annez en s'avertissant

28 - trois mois auparavant l'echeance qui a commansé

29 - led[it] bail au premier may dernier de la presente année et

30 - qui finira à pareil jour ; des quels ils seront

31 - tenus de bien et dheument cultiver les

32 - terres dudit domaine et le plus prest des hayes

33 - que faire se poura (# : ensemble les prez et les etauperont) sans pouvoir les changer de

34 - tourneure (6) et par chacun an lesquels ils cultiverons

35 - et labourerons et ensemanserons lesdittes terres de

36 - belles semances qui seronts fournis par moitié entre

37 - les partyes ; fumerons les terres de toutes les gresses (7)

38 - qui se trouveronts dans ledit domaine sans pouvoir les

39 - divertir non plus que les foins pailles et fourages

40 - pour la nouriteure desd[its] bestiaux, les feumiers bien

41 - reserrez et amonsellez pour appres les voiturer dans

42 - lesdittes terres dont les grains qui en proviendront seront

43 - partagez au champ et à la gerbe, et la portion

44 - de la d[it]e dame charroyez la premiere et entissez (8)

45 - dans lad[ite] grange en tisse separez, comme aussy

46 - la moitié des fruits provenant des arbres dud[it] domaine

47 - et de la louagerie de la Saugnetterie ; s'oblige lad[ite]

48 - bailleresse de livrer ausd[its] Moutot et sa femme et

49 - ses assosciez de le livrer sept huit boissiaux (9) de moudeure (10)

50 - pour la nouriteure des moissonneurs et trois livres quatre

51 - sols en argent pour avoir du sel, le tout par chacun an ;

52 - s'oblige en outre lesd[its] Moutot et consorts de

53 - charroyer et voiturer à lad[ite] dame et par chacun

54 - an neuf charroys de bois dont les façons (11) seronts

55 - aux charges de lad[ite] dame, ensemble charroyerons

56 - la vendange de lad[ite] dame ; donnerons aussy

57 - par chacun an à lad[ite] dame pour menus suffrages (12)

58 - quatre poullets et trois livres de boeure ; planterons

59 - dans les terres de lad[ite] dame et par chacun an six

60 - sauvageons (13) dans les endroits les moins

61 - domagables, et voiturerons les materiaux pour les

62 - reparations dudit domaine pend qui se feronts

63 - pendant le cours dud[it] present bail ; aurons

64 - les preneurs l'emblaveure (14) qui revient à lad[ite]

65 - dame pour sa moitié dans ledit domaine qui

66 - estoit cy devant indivis, le tout pour en

67 - rendre pour pareille quantité lors de leur sortie ;

68 - pour cet effet ils payeront les tailles (15) de l'annez

69 - presente et n'en payeronts point lors de leur

70 - sortye (# : à la reserve des tailles de la Saugnetterie accause de l'enlevement de la moitié des fruits de la louagerie ; pour cet effet les semenses seronts fournis par moitié et sera payé les tailles par lesd[its] preneurs) ; a esté conveneu entre les partyes que si

71 - les preneurs norisse douze cochons il leurs sera

72 - remis par lad[ite] dame quatre boisseaux orge et

73 - six de crainses (16) ; et si au contraire lesd[its] preneurs

74 - n'en norissent que six il ne leur en sera fourny

75 - que cinq, sçavoir deux d'orge trois de crainse.

76 - Se reserve lad[ite] dame la grange de la Sognetterie

77 - à elle appartenant pour en faire ce qui bon

78 - luy semblera ensemble lesd[ites] vignes ; donnera

79 - en outre lad[ite] dame de Pernay ausd[its] preneurs

80 - portion du Grand Pré et celle du pré de la Serpent

81 - que lad[ite] dame avoit cy devant en reserve ; pour cet

82 - esfet lesd[its] preneurs s'obligent de luy payer

83 - la somme de quatre livres par chacun an ;

84 - auronts en outre les preneurs les revivres (17) du Pré de

85 - la Dame et celuy du Pré de la Mardelle (18) ; pour cet

86 - esfet ils les boucherons (19) et etauperons (20) à l'avenir à la

87 - reserve de la presente annez ; et par ses mesme presentes

88 - est comparu led[it] Verain Moutot sad[ite] femme

89 - Marie Moutot et son fils lesquels ont reconneu

90 - avoir des bestiaux pour l'exploitation dud[it] domaine

91 - et tenir à titre de cheptel (21) de lad[ite] dame bailleresse

92 - des bestiaux comme boeufs vaches cochons

93 - pour la somme de cinq cent soixante et quinze

94 - livres, desquels bestiaux ils promettent de

95 - bien nourir garder eberger hiverner et soigner

96 - et en venir à bon compte et exig (22) à la fin

97 - de son bail ; en sorte que par sa faute ou negligence

98 - il n'en arrive perte ou deperissement ; lors duquel

99 - exig s'il y a du proffit sur lesd[its] bestiaux apres

100 - le capital prelevé par lad[ite] dame icelluy proffit partagé

101 - par moitié entre les partyes ; et si au contraire il se

102 - trouve de la perte sur led[it] capital ledit Verain

103 - Moutot payera la moitié de lad[ite] perte à lad[ite] dame ;

104 - plus quinze berbis à rendre chef pour chef (23) et

105 - en cas de perte seronts estimez quarente sols piece ;

106 - plus ledit Moutot et consorts reconnoist que pour

107 - l'exploitation du même domaine il luy a esté delivré

108 - par lad[ite] dame des ustencilles de labourage pour la

109 - somme de trante six livres, et promet en rendre

110 - pour pareille somme à la fin de son bail ou de luy

111 - payer ce qui s'en desfendra ; à quoy led[it] Moutot sa

112 - femme et consorts s'est obligé sous les hipoteques privileges

113 - et contraintes specialles par le bail à moitié qui leur a esté

114 - passé, tout ce que dessus stipulé et accepté par lesd[ites] partyes.

115 - Car ainsy & promettant & renonçant & fait et passé

116 - aud[it] Pernay les an et jour que dessus en presence et assisté

117 - de Edme Bonnet (24) et de Michel Dumez (25) themoins qui onts

118 - signé avec lad[ite] dame à la reserve des preneurs qui onts

119 - declaré ne scavoir signer d'eux enquis soit controllé.

 

Claude Dupont de Pernait - Dumez - E. Bonnet - Bonnet (26)

 

120 - Controllé à Donzy

121 - le cinq jan[vi]er 1741. R[eçu] ... 8 s[ols].

122 - Dagot

 

 

Notes et vocabulaire

(0) - Par convention et pour en faciliter la lecture, le texte original a subi diverses retouches : ajout de majuscules aux noms propres, accents, apostrophes et autres signes de ponctuation indispensables à la compréhension ; développement des abréviations ; suppression des majuscules superflues ; séparation des mots accolés... En revanche, l'orthographe n'a pas été corrigée. Les mots entre parenthèses sont incertains.

(1) - Pernay : Est-ce la famille de Pernay, originaire du Donziais, qui a donné son nom au fief de Pernay ou l'inverse ? On penchera plutôt pour la première hypothèse... La première mention du nom connue remonte à 1330 : Miles de Pernay. Un autre Miles de Pernay, un siècle plus tard, rend hommage pour le fief de Pernay (1448). Les archives permettent de dresser une première liste des seigneurs de Pernay : Pierre de Pernay (1540), Anne de Tespes (1664), Claude Doreau (1710), Jean Tridon de Vermenoux (1716)... La première mention du "chastel" de Pernay, et de son moulin, remonte à 1664.

Armes de la famille de Pernay

(2) - Tridon de Vermenoux : Vieille famille nivernaise connue à Château-Chinon depuis le XVe siècle.

Armes de la famille Tridon

(3) - bail à moitié : Bail à moitié de tous fruits ; mode de tenure le plus fréquent dans l'ouest, le centre et le sud de la France. Le propriétaire apporte les terres, le bétail, les semences ; le métayer, ses outils et sa force de travail. Le propriétaire prend généralement la moitié de la récolte. Le métayer, lui, en sus de l'autre moitié, dispose également du fumier, du lait et du travail des animaux mais partage les autres produits (croît, laine) par moitié avec le bailleur. (d'après le Dictionnaire du monde rural)

(4) - Verain Moutot : Verain Moutot est le métayer du domaine de Pernay pendant environ dix ans. En 1752, il s'installe à Châteauneuf où il est manoeuvre.

(5) - louagerie : Petite propriété rurale, par opposition au domaine qui désigne une exploitation moyenne ou grande.

Sur son site, Denis Jeanson donne les deux descriptions suivantes, datées de 1744 et se rapportant à deux louageries situées à Grossouvre dans le Cher :

- la louagerie de Guilly, consistant en une chambre à cheminée où il y a un four, un grenier au dessus, une étable à côté et un chauffault au dessous, le tout couvert de paille ; petite cour devant, jardin, chènevière et petite pièce de terre.

- la louagerie de Ruffy, consistant en une maison où il y a une chambre à feu et à four, grenier au dessus, étable à coté, chènevière derrière la maison, petite cour devant et un petit jardin.

(6) - tourneure : Tournure ; sole de culture.

(7) - gresses : Graisses ; fumier.

(8) - entissez : On appelait "tisse" l'arrangement, la disposition ordonnée des gerbes (tête-bêche et alternées selon les rangs) dans la grange pour obtenir une surface bien plane. Cette mise en alternance des gerbes ressemblait en quelque sorte à un travail de tissage : chaîne et trame. Le mot "tisse" doit venir de cette analogie. "Entisser" était réservé (de même que le montage du chargement des charrettes, pour qu'elles ne versent pas => ne "chient" pas, disait-on dans les Vosges) aux anciens qui avaient de l'expérience. (définition et témoignage de François Demay, 23 novembre 2013)

(9) - boissiaux : Boisseaux ; mesure de capacité pour les grains, variable selon les lieux et les époques ; en Nivernais, le boisseau peut varier du simple... au triple (12 litres 68 à Decize en 1750, 22 litres 85 à Menou en 1671, 30 litres 22 à Corbigny).

(10) - moudeure : Mélange par tiers de froment, de seigle et d'orge (mais il arrive que le froment manque...). Additionné d'un peu de sel, ce mélange sert à nourrir, par exemple, les moissonneurs (Menou, 1722 ; Vielmanay, 1741).

(11) - façons : Façonnage ; ensemble des opérations destinées à transformer les arbres abattus en produits utilisables.

(12) - menus suffrages : Prestations en nature : beurre, fromages, pois, oeufs, poulets, gâteau pour la fête des Rois... (d'après Romain Baron)

(13) - sauvageons : Tout arbre qui n'a pas été greffé et qui peut servir de sujet pour la greffe.

(14) - emblaveure : Emblavure ; ensemble des semences.

(15) - tailles : Impôts.

(16) - crainses : Crainces ; déchets, résidus des grains qui viennent d'être criblés ou vannés. (Dictionnaire du monde rural)

(17) - revivres : Regain ; seconde coupe des prairies naturelles.

(18) - Mardelle : Petite dépression peu profonde, parfois remplie d'eau, d'origine périglaciaire (fonte d'une loupe de glace) ou karstique (dissolution de la roche sous-jacente) ; certains auteurs, emportés par leur imagination, ont voulu donner à ces mardelles une origine humaine et y voir les vestiges de fonds de cabanes construites à l'époque gauloise.

Selon un enfant du pays, l'eau de la mardelle de Châteauneuf était réputée bénéfique (au contraire de la source, toute proche, de Grand Fond).

(19) - boucherons : Clore avec une haie.

(20) - etauperons : De étaupiner ; faire disparaître les taupinières.

(21) - cheptel : Bail de bestiaux par lequel un maître donne à un fermier un nombre de boeufs ou de brebis, à condition de les nourrir, et d'en rendre pareil nombre à la fin du bail, et d'en partager le profit.

(22) - exig : Opération qui consiste, à la fin du bail, à exhiber, compter et partager les bestiaux donnés à titre de cheptel.

(23) - chef pour chef : Tête pour tête (de bétail).

(24) - Edme Bonnet : Praticien ; témoin habituel du notaire Bonnet (avec lequel il ne semble pas avoir de lien familial).

(25) - Michel Dumez : Praticien ; témoin habituel du notaire Bonnet.

(26) - Bonnet : Né à Cessy-les-Bois, descendant d'une famille d'officiers seigneuriaux, le notaire Jean-Baptiste Bonnet (1710 / 1801) est certainement, au XVIIIe siècle, le plus en vue des notables de Châteauneuf. A l'exception d'une période de dix ans, pendant laquelle il habite à Nevers, paroisse Saint-Etienne, il y réside la plus grande partie de sa vie, dans une maison située face à l'église. Il connaît une longue et belle carrière, occupant successivement ou simultanément diverses fonctions : notaire royal, juge, fermier de la châtellenie de Châteauneuf, procureur fiscal, bailli de La Celle-sur-Nièvre, conseiller du roi, commissaire aux saisies réelles du Nivernais... Son petit-fils, Louis Bonnet, sera le premier maire de Châteauneuf.

 

Pour illustrer cette page, je cherche des photos de Pernay ! Cliquer ici !

 

 Accueil

 Nannay

Page créée le 16 novembre 2011. Dernière mise à jour le 23 novembre 2013.

© Cahiers du val de Bargis