Colméry, 1790 - Expertise du domaine du Vaudoisy, situé à Colméry, mis en valeur par les fermiers successifs du lieu, ayant appartenu avant la Révolution au prieuré de Notre-Dame-du-Pré (Donzy). Le fermage, dans les dernières années, s'élève à 650 livres par an.

Le domaine est évalué à 48 586 livres 14 sols et peut rapporter annuellement 2428 livres 7 sols 3 deniers.

Les indications données ne permettent malheureusement pas, à elles seules, de localiser les bâtiments de la ferme du Vaudoisy. Une prochaine visite aux Archives permettra peut-être d'avancer sur cette question ! (0)

Cote : 1Q/928 - Archives départementales de la Nièvre

 

Vue aérienne du Vaudoisy (© Géoportail)

 

1 - Departement de la Nièvre

2 - District de Cosne sur Loire

3 - Canton de Donzy

4 - Detail estimatif des biens nationnaux (1)

5 - situés au Veaudoisy (2) paroisse de Colmery

 

6 - Je, Dominique François Esnault marchand agriculteur demeurant à Donzy

7 - expert nommé par acte de deliberation de messieurs les administrateurs

8 - du directoire de Côsne, du trente septembre dernier, pour proceder à l'estimation

9 - des biens nationnaux situés dans l'etendue du canton de Donzy, et qui, ayant à cet effet

10 - preté serment le douze novembre dernier, devant Mr le lieutenant au bailliage

11 - de Donzy, certifie m'etre transporté les neuf, dix, treize et quatorze decembre

12 - present mois, au Veaudoisy, p[aroi]sse de Colmery, pour proceder à l'estimation

13 - des biens nationnaux dependants du cy devant prieuré de Notre Dame du Pré (3)

14 - situés audit lieu du Veaudoisy et consistants dans les objets dont le detail suit, scavoir :

 

15 - en un domaine consistant en une maison de laboureur, chambre à coté, grenier

16 - dessus, une ecurie à chevaux, une grange composée d'une ecurie à boeufs

17 - une à vaches, d'une bergerie et un toit à porcs, en cinq pieces de pré formant

18 - toutes ensemble onze arpents (4) ou environs, et dix huit pieces de terres labourables

19 - formant toutes ensemble cinquante trois arpents ou environs, en deux boisselées (5)

20 - de cheneviere (6) , un jardin d'une boisselée ou environs, une truffiere de deux boisselées

21 - ou environs, et cinq quartiers de vigne nouvellement plantée ; tous lesquels objets

22 - après les avoir vu et visités chaqun en particulier, j'ai estimé onzes

23 - mille livres, ou pouvoir produire annuellement 550 # ................................... 550

 

24 - Nota : J'ai procedé à l'estimation de ce domaine parce que dans le bail

25 - qui en a eté fait à feu Claude Guiblin (7) sont compris differents

26 - dismes (8), et des cens et rentes (9).

 

27 - en un bois appellé le Gros Buisson (10) , distant d'une demie lieue (11)

28 - du Veaudoisy finage (12) du bois du Pré, de contenuë de vingt neuf arpents 88 perches (13)

29 - ou environs dont moitié a eté coupé en 1785 et l'autre moitié en 1786,

30 - tenant du levant (14) aux bois et usages (15) de Couloutre, du midy aux terres

31 - et usages du Veaudoisy, du couchant au bois et accrues (16) du s[ieu]r Petit de

32 - Veaujeutin et du septentrion aux mesmes accrues du s[ieu]r Petit ;

33 - dont j'ai estimé le fond deux cent vingt livres l'arpent ; total : 6583 #

34 - ou pouvoir produire annuellement 328 # 3 s[ols] 7 d[eniers] cy ................. 328 3 7

...................................................................................................................... 978 # 3 7

 

35 - Nota : Ce bois est en canton de reserve. La moitié a

36 - cinq feuilles et l'autre moitié six

37 - de l'autre part neuf cent soixante et dix huit livres trois sols cy .............. 978 3 7

 

38 - en un bois appellé le buisson Comptant, ou bois Rognet, situé

39 - finage du Veaudoisy distant d'un quart de lieue, de contenue

40 - de soixante sept arpents soixante et dix huit perches, dont moitié

41 - a eté couppé en 1787, l'autre moitié à couper est actuellement

42 - agée de 25 à 27 ans ; tenant du levant au bois de Madame de Damas (17),

43 - du midy au bois et terres du s[ieu]r Guerin de Menou et autres,

44 - du couchant au bois du s[ieu]r Petit de Veaujeutin, du septentrion

45 - aux bois du s[ieu]r Gestat de Varzy et à celui de Madame de Damas ;

46 - dont j'ai estimé le fond deux cent livres l'arpent ; total : treizes milles

47 - cinq cent cinquante six livres ou pouvoir produire annuellement .......... 677 16

 

48 - Nota : Tout ce bois est en reserve à l'exception de douze arpents

49 - qui forment un triage (18) ; la moitié a trois feuilles et l'autre

50 - moitié bonne à couper est agée de 25 à 27 ans.

 

51 - en un bois appellé le bois de la Clairde situé meme finage

52 - et même distance, de contenuë de cinquante arpents ou environs

53 - dont dix arpents ont étés coupés en 1782, dix en 83, dix en 84

54 - dix en 85, dix en 86, tenant du levant au bois du s[ieu]r Petit,

55 - du midy aux terres du prieuré et accrues de particuliers,

56 - du couchant aux brossailles des Jariots, du septentrion au

57 - chemin de Donzy à Menou ; dont j'ai estimé le fond deux cent

58 - vingt livres l'arpent ; total : onzes milles livres ou pouvoir

59 - produire annuellement cinq cent cinquante livres cy ................................. 550

 

60 - Nota : ce bois est divisé en cinq triages dont le premier à neuf

61 - feuilles, le second huit, et les trois autres ainsi de suite.

 

62 - en un bois dit la Vallée des prés ou la Fontaine au fendeur situé

63 - meme finage et meme distance, de contenuë de vingt quatre arpents

64 - quatre vingt sept perches dont dix arpents ont été coupés en 79,

65 - dix en 80 et quatre arpents quatre vingt sept perches en 81,

66 - tenant du levant aux usages du Veaudoisy, du midy aux prés de

67 - plusieurs particuliers, du couchant et du septentrion au bois

69 - du seigneur de Couloutre ; dont j'ai estimé le fond deux cent vingt

70 - livres l'arpent ; total : cinq milles quatres cent soixante et deux livres

71 - quatorzes sols ou pouvoir produire annuellement

72 - deux cent soixante treize livres deux sols huit deniers cy ......................... 273 2 8

................................................................................................................... 2379 ...

 

73 - Nota : Ce bois est divisé en trois triages dont dix arpents ont onzes feuilles,

74 - les dix autres dix, et les quatres arpents quatre vingt sept perches

75 - restant neuf feuilles

76 - de l'autre part deux milles quatre cents soixante et dix neuf milles

77 - un sol trois deniers cy .................................................................... 2479 1

 

78 - en une accrue appellée l'accrue du Buisson Comptant

79 - située finage du Veaudoisy, de contenue de quatre arpents ou environs,

80 - tenant du levant au buisson du s[ieu]r Petit, du midy aux terres du prieuré,

81 - du couchant au bois du mineur Guinault et aultres, du septentrion

82 - au Buisson Comptant ; dont j'ai estimé le fond cent livres l'arpent ; total :

83 - quatre cent livres, ou pouvoir produire annuellement vingt livres cy ............. 20

 

84 - Nota : Cette accrue fait partie d'un triage et la superficie est agée

85 - de seize à dix sept ans.

 

86 - en une autre petite acrue, appellée aussi l'accrue du Buisson

87 - Comptant située meme finage de contenue de soixante et quinzes

88 - perches ou environs, tenant du levant au bois et terre du s[ieu]r Guerin,

89 - du midy aux terres du prieuré, du couchant au bois et accrues des Charoués,

90 - du septentrion au susdit Buisson Comptant ; dont j'ai estimé le fond

91 - quarente livre ou pouvoir produire annuellement ............................................ 2

 

92 - Nota : La superficie de cette accrue a seize à dix sept ans.

 

93 - en une accrue appellée l'accrue de la valée Bauchelière située

94 - meme finage de contenue d'un arpent et demi ou environs, tenant

95 - du levant aux terres des Charoués, du midy au bois des Champignaux,

96 - du couchant au bois du s[ieu]r Petit, du septentrion aux terres du prieuré,

97 - dont j'ai estimé le fond cent livres l'arpent ; total : cent cinquante livres

98 - ou pouvoir produire annuellement sept livres dix sols cy ........................... 7 10

 

99 - Nota : La superficie de cette accrue a seize à dix sept ans.

 

100 - en une accrue appellée l'accrue du Chetif Pré située meme finage

101 - de contenue de vingt six perches ou environs, tenant du levant et du midy

102 - aux terres du prieuré, du couchant au buisson du mineur Guinault et autres,

103 - du septentrion à des parties de bois dependantes du prieuré dont Mr Petit

104 - s'est emparé ; dont j'ai estimé le fond quinzes livres ou pouvoir

105 - produire annuellement quinze sols cy ................................................. 15

 

106 - Nota : La superficie de cette accrue a a treize ou quatorze ans.

 

107 - 10° en une accrue situé au cotot du champ de Colmery, situé

108 - meme finage de contenue vingt cinq perches ou environs, tenant

109 - du levant aux terres de Fromageot et autres, du midy aux terres du prieuré,

110 - du couchant à la terre de Claude Jarriot, du septentrion à celle de

111 - Nicolas Germain et aultres ; dont j'ai estimé le fond vingt livres ou

112 - pouvoir produire annuellement vingt sols cy ........................................... 1

.................................................................................................................... 2510 6

 

113 - Nota : La superficie de cette accrue a douze feuilles.

114 - de l'autre part deux mille cinq cent dix livres six sols cy ........................ 2510 6

 

115 - 11° en une accrue appellée l'accrue du Crot de la Braye située

116 - meme finage de contenuë de soixante deux perches ou environs,

117 - tenant du levant et du couchant aux terres du prieuré, du midy

118 - à la terre de François Morignault, du septentrion au bois

119 - et accrue du mineur Guinault ; dont j'ai estimé le fond

120 - soixante livres ou pouvoir produire annuellement trois livres cy .................... 3

 

121 - Nota : La superficie de cette accrue n'a qu'une feuille.

 

122 - 12° en une accrue appellée l'accrue du champ du Rat située meme

123 - finage de contenuë d'un arpent vingt cinq perches, tenant du levant

124 - et du couchant au bois du mineur Guinault, du midy aux terres

125 - du prieuré, du septentrion aux usages de Colmery et à ceux du Veaudoisy ;

126 - dont j'ai estimé le fond cent vingt livres l'arpent ; en totalité cent cinquantes

127 - livres, ou pouvoir produire annuellement sept livres dix sols cy .............. 7 10

 

128 - Nota : La superficie de cette accrue n'a que deux feuilles.

 

129 - 13° et enfin d'une accrue appellée la Liziere du pré de la Chaussée

130 - située finage de la Girauderie de contenuë d'un arpent vingt cinq

131 - perches, tenant du levant au bois des Lambert, du midy à un chemin

132 - qui cotoye le meme bois, du couchant et du septentrion au

133 - susdit pré de la Chaussée dependant du prieuré ; dont j'ai estimé

134 - le fond cent vingt livres l'arpent ; total : cent cinquante livres

135 - ou pouvoir produire annuellement sept livres dix sols cy ...................... 7 10

............................................................................................................................................... 2428 6

 

136 - Nota : La superficie de ce bois a dix sept à dix huit ans.

 

137 - Dont et de tout ce que dessus j'ai dressé le present proces

138 - verbal, que j'affirme sincere et veritable, à Donzy ce

139 - vingt sept decembre mil sept cent quatre vingt dix.

 

Esnault l'ainé

 

Notes et vocabulaire

(0) - Par convention et pour en faciliter la lecture, le texte original a subi diverses retouches : ajout de majuscules aux noms propres, accents, apostrophes et autres signes de ponctuation indispensables à la compréhension ; développement des abréviations ; suppression des majuscules superflues ; séparation des mots accolés... En revanche, l'orthographe n'a pas été corrigée. Les mots entre parenthèses sont incertains.

(1) - biens nationnaux : Biens mobiliers et immobiliers confisqués par l'État à l'Église en 1789 (biens de première origine) mis en vente au profit du Trésor public.

(2) - Veaudoisy : Le Vaudoisy n'a jamais relevé de la seigneurie de Colméry et a au contraire toujours constitué une entité indépendante (rattachée, selon les époques, à la seigneurie de Couloutre ou au prieuré du Pré à Donzy). Quelques sieurs du Vaudoisy, par ordre chronologique : famille de La Bussière, famille du Merle, prieur du Pré...

Le Vaudoisy

(3) - prieuré de Notre Dame du Pré : Prieuré situé à Donzy, fondé au XIIe siècle, composé de divers bâtiments et domaines et d'une église aujourd'hui en ruine.

L'église Notre-Dame-du-Pré en 1891 (Séraphin-Médéric Mieusement)

(4) - arpents : Ancienne mesure agraire qui peut varier fortement selon la région et selon l'époque (de 2 000 à 6 000 m²) ; dans le Nivernais, elle serait de 5 107 m² (arpent royal) ou de 6 068 m² (grand arpent). A Colméry, il semble qu'on utilise ce dernier : le grand arpent.

(5) - boisselées : Mesure agraire, surtout répandue dans le centre de la France, correspondant à la surface de terre pouvant être ensemencée avec un boisseau de grains ; or cette superficie varie selon la contenance du boisseau, le lieu, la qualité des grains, les techniques et l'époque concernée ; ainsi précise-t-on régulièrement dans les actes " une boisselée, mesure de Cosne " ou " une boisselée, mesure de Nannay " - ce qui indique clairement que cette unité de mesure est variable ; à Châteauneuf et à Colméry (comme à Nevers), il semble qu'elle tourne autour de 850 m² ; système métrique aidant, elle se stabilise, après la Révolution, à 1 000 m².

(6) - cheneviere : Champ sur lequel on cultive le chanvre (lequel fournit une matière textile, préparée par rouissage et teillage).

(7) - Claude Guiblin : Fermier du Vaudoisy, mort à Colméry à l'âge de 39 ans le 5 août 1790, c'est-à-dire quelques mois avant l'expertise du domaine.

(8) - dismes : Impôt sur les récoltes (de fraction variable, parfois le dixième) prélevé par le clergé mais, ici, perçu par le fermier du Vaudoisy.

(9) - cens et rentes : Redevances seigneuriales perçues par le fermier.

(10) - Buisson : Un "buisson" est un petit bois de haute futaie ou de taillis. Le terme est très fréquent dans la toponymie.

Le Gros Buisson dont il est ici question a une superficie de 181 298 m².

(11) - lieue : Ancienne mesure de distance équivalant approximativement à 4 ou 5 km.

(12) - finage : Territoire relevant d'une communauté d'habitants, étendue d'une juridiction ou d'une paroisse. Le finage d'un village ne coïncide pas forcément avec les limites de la commune ; un hameau, une exploitation isolée peuvent avoir leur finage. (...) (Dictionnaire du Monde rural)

(13) - perches : Mesure de superficie ; un centième d'arpent. Généralement, une perche vaut 51 m². Mais, à Colméry, on utilise la perche de 24 pieds ou carreau (soit 60 m² 52 - ce qui fait un arpent de 6 052 m², appellé "grand arpent").

(14) - levant... couchant... midy... septentrion : Est, ouest, sud, nord ; on localise une pièce de terre en énumérant celles qui l'entourent aux quatre points cardinaux.

(15) - usages : Terres, bois mis à la disposition des habitants, moyennant redevance seigneuriale, pour y mener paître les bestiaux ou y couper du bois de chauffage.

(16) - accrues : Extension d'une forêt par reboisement naturel des terres bordières.

(17) - Madame de Damas : Marie-Louise de Menou (née le 25 septembre 1712 ; décédée le 19 fructidor an IV [5 septembre 1796] au château de Menou), comtesse de Damas, est l'une des quatre filles de François-Charles de Menou ; épouse le 31 août 1734 le comte Louis-Alexandre de Damas, dont 4 garçons et 5 filles ; s'est installée à Menou après le décès de son mari, survenu fin 1763 ; est la dame de Menou de 1764 à 1786.

Marie-Louise de Menou (Carmontelle © RMN)

(18) - triage : Certains cantons de bois, eu égard aux coupes qu'on en fait. " Dans cette forest, on coupe cette année un tel triage. "

 

Colméry

Accueil

Page créée le 30 septembre 2018. Dernière mise à jour le 30 septembre 2018.

© Cahiers du val de Bargis