Colméry, 1699 : Mémoire du revenu de la terre et seigneurie de Colméry, sans doute établi à la demande des nouveaux seigneurs (la seigneurie vient d'être adjugée au marquis de Menou).

En théorie, le revenu annuel doit s'établir approximativement à plus ou moins 1300 livres (en argent et en nature). Dans le détail, on relève 491 livres 15 sols en argent et sans doute près de 800 en grains (139 boisseaux de froment + 57 boisseaux de blé + 67 boisseaux d'avoine + 364 boisseaux de mouture).

Dans les faits, il apparaît que bon nombre d'habitants tardent à acquitter les redevances seigneuriales, par mauvaise volonté ou, plus simplement, du fait de leur grande pauvreté. (0)

Cote : 15FVRAC/8 - Archives du château de Menou (AD de la Nièvre)

 

1 - Memoire au vray où peult aller à present le revenu de

2 - la terre et seigneurye de Colmery. Premierement :

 

3 - Les cens et rentes (1) montent à deux cent quelque livres en argent

4 - asséz mal payées quoy que le terrier (2) aist esté nouvellement faict.

5 - Quarente sept boisseaux froment (3) de rente

6 - et soixante et sept boisseaux avoine de rente.

7 - Il y peut avoir à present cent habitants uzagers (4) dont il n'y en a que

8 - environ quatre vingt dix qui puissent payer le droict qui est de sept

9 - sols six deniers, une poulle et un boisseau froment par an par

10 - chacun habitant tenant foeu et lieu (5) hors ceux des villages des

11 - Duprez, Dreigny et Les Moiriers qui ne payent que cinq sols au

12 - lieu de sept sols six deniers.

13 - Chaque habitant censitaire et justiciable (6) doibt une courvée d'homme (7)

14 - par chacun an à tel jour qu'il plaist au seigneur, noury et

15 - defrayé par ledict seigneur.

16 - Les foings de Poinson n'ont esté accenséz (8) cette année que trente

17 - sept livres et il y a eu dans le Parc (9) six petites charetées

18 - de foing.

19 - Il y a quarente hommes de vigne (10) qui ne vaillent guere que les

20 - façons.

21 - Le domaine des Mouthots sy on le peult qualifier de domaine (où

22 - il n'y a jamais eu de bastiments) est beaucoup plus à charge

23 - qu'à proffit parce que les terres sont tres fortes et tres difficilles

24 - à labourer estant presque touttes en costaux, où huit boeufs ont

25 - bien de la peine à labourer ; et quoy que l'année derniere on y aye

26 - semé soixante et huict boisseaux de froment on n'y reccueillera pour

27 - cette année vingt douzaines (11) de bled en tout.

28 - Les pacages (12) de la Forest la Dame (13) ne peuvent pas monter à plus

29 - de quarente cinq livres par an assez mal payéz par l'intrigue

30 - dont certaine personne qui s'y oppoze et qui empesche les gens de

31 - payer.

32 - Le foulon (14) est à present affermé soixante et six livres par an à un

33 - homme qui ne paye presque rien et n'a rien.

34 - Les moullins de Poinson sont afferméz un boisseau de bled et sept

35 - bo[isseaux] mouture (15) par semaine, grains tels que le mousnier les gaigne,

36 - ce qui revient à cinquante deux bo[isseaux] de bled et trois cent soixante

37 - et quatre boisseaux mouture par an et deux bo[isseaux] froment pour

38 - le gasteau des Roys (16).

39 - Le mousnier n'a aucuns bestiaux du seigneur ; les vaches y proffitent

40 - beaucoup.

41 - J'ay tousjours veu que l'on a estimé l'eauë de l'estang cent livres

42 - par an. Il peult porter deux milliers d'alvain de carpes et s'enpoissonne

43 - de brochet. Je n'y en ay pourtant veu mestre plus hault de quinze cent

44 - mais il n'estoit pas chargé.

45 - Le greffe (17) ne vault pas plus de dix livres par an

46 - pour la prevosté (18) personne n'en veult.

 

 

Notes et vocabulaire

(0) - Par convention et pour en faciliter la lecture, le texte original a subi diverses retouches : ajout de majuscules aux noms propres, accents, apostrophes et autres signes de ponctuation indispensables à la compréhension ; développement des abréviations ; suppression des majuscules superflues ; séparation des mots accolés... En revanche, l'orthographe n'a pas été corrigée. Les mots entre parenthèses sont incertains.

(1) - cens et rentes : Redevances seigneuriales.

(2) - terrier : Registre foncier d'une châtellenie.

(3) - boisseaux froment : Le boisseau est une mesure de capacité pour les grains, variable selon les lieux et les époques ; en Nivernais, le boisseau peut varier du simple... au triple (12 litres 68 à Decize en 1750, 22 litres 85 à Menou en 1671, 24 litres dans la région de Varzy au XVIIe siècle, 30 litres 22 à Corbigny...).

Le froment est un blé de qualité supérieur.

(4) - uzagers : Habitants utilisant les terres et les bois mis à leur disposition par le seigneur, moyennant redevance, pour y mener paître les bestiaux ou y couper du bois de chauffage.

(5) - tenant foeu et lieu : Habitant.

(6) - habitant censitaire et justiciable : Assujetti au paiement du cens à un seigneur et susceptible de répondre devant ses juges.

(7) - courvée d'homme : Corvée. Les habitants de Colméry ne sont pas les plus mal lotis car la corvée est souvent de plusieurs jours et ne donne normalement pas lieu à rétribution.

(8) - accenséz : Donnés à cens.

(9) - Le Parc : Prés attenants à la maison seigneuriale d'une superficie d'environ 25 000 mètres carrés. De façon générale, le mot parc désigne une parcelle de prairie entourée de clôture pour que le bétail puisse y paître sans surveillance.

(10) - quarante hommes de vigne : L'homme est la surface de vigne qu'est susceptible de travailler un homme, à la pioche, en une journée, soit plus ou moins 400 m². Il s'agit donc ici de 16 000 mètres carrés.

(11) - douzaines : Mesure de capacité correspondant à 12 boisseaux.

(12) - pacages : Lieux de pâture.

(13) - Forest la Dame : Vaste d'une vingtaine d'hectares, la Forêt à la Dame, dont la plus ancienne mention connue remonte à 1664, apparaît sur la carte IGN de la Série bleue, au sud-est des Duprés (Colméry).

(14) - foulon : Moulin qui sert à fouler les draps.

(15) - mouture : Mélange par tiers de froment, de seigle et d'orge (ou moitié blé moitié orge).

(16) - gasteau des Roys : Le gâteau des Rois fait partie des menus suffrages, c'est-à-dire des petites redevances en nature en sus du prix principal d'un bail. (TLF)

(17) - greffe : 1) Lieu où sont gardés les registres, où l'on expédie les sentences, les arrêts qui ont été rendus. 2) Le mot désigne également parfois les droits, les émoluments qu'on tire du greffe.

(18) - prevosté : Le prévôt est une sorte d'adjoint de justice, dont la charge est affermée par le seigneur à un villageois ordinaire. Sa mission est d'empêcher les paysans de chasser, de commettre des dégradations dans les bois et les usages, de laisser divaguer leurs bestiaux... Il perçoit les amendes, tant que celles-ci ne dépassent pas 3 livres, et a le pouvoir de " prendre " les contrevenants et de les " rapporter " à la justice.

 

Colméry

Accueil

Page créée le 29 mai 2013. Dernière mise à jour le 7 juillet 2013.

© Cahiers du val de Bargis