Colméry, 1691 - Où le seigneur baille la charge de prévôt à deux manoeuvres... Ceux-ci se trouvent alors investis d'une mission qui consiste à empêcher les villageois de chasser, de commettre des dégradations dans les bois, de laisser leurs bestiaux divaguer sur les terres seigneuriales... Pour toute rétribution, les deux hommes garderont, semble-t-il, une partie de leurs prises et toucheront la moitié des amendes infligées en cas de "mésus", à condition que celles-ci ne dépassent pas le montant de 3 livres. Au-dessus de cette somme, l'amende revient intégralement au seul seigneur.

Au fil des années, on constate que la charge de prévôt, inévitablement impopulaire, trouve de moins en moins preneur. En 1661, elle est baillée 10 livres à un manoeuvre ; en 1664, 16 livres et 2 poules à deux villageois ; en 1691, si l'on comprend bien, le seigneur ne réclame aucune contrepartie financière aux deux preneurs. En 1699, la veuve du seigneur indique dans un mémoire que "pour la prevosté, personne n'en veult". (0)

Cote : 3 E 8 / 143 - Minutes du notaire Louis Voullereau (Colméry)

x

La forêt La Dame

 

1 - L'an g VI c[ent] quatre vingt onze (1) le vingt troisiesme

2 - jour du mois de decembre à Colmery appres midy

3 - pardevant le n[otai]re soulz[sig]né fut present messire Philippes

4 - de Troussebois (2) ch[evali]er seigneur de Launay, Bouhy, Dampierre,

5 - Saimpuis, La Forest Gallon, dudict Colmery et autres lieux

6 - dem[euran]t aud[it] Colmery, lequel a accensé et admodié (3) pour

7 - le temps, terme et espace de six années consecutives et

8 - suivantes l'une l'autre sans interval de temps à

9 - commancer au premier janvier prochain et à finir

10 - à pareil jour les dittes six années expirées promet

11 - faire jouir à Charles Lambert et Jean Cendre

12 - manouvriers dem[euran]ts en la par[oisse] dud[it] Colmery pr[ése]nts et

13 - acceptants. C'est asscavoir la prevosté et juilliage (4)

14 - de la justice de Colmery pour par lesdicts preneurs

15 - prendre tous les bestiaux qui se trouveront

16 - faisant dommage tant dans les terres ensemensées,

17 - vignes que dans les bois et pacages de la forest

18 - La Dame à reserve des bestiaux appartenants aux

19 - particuliers qui sont abonnéz (5) dans lesd[its] pacages

20 - et de prendre tous ceux qui se trouveront

21 - conppris en mezusant (6) des bois uzages (7) dud[it] Colmery

22 - mesme ceux qui se trouveront chassant dans

23 - l'etendue de laditte justice sans l'advis et

24 - consentem[en]t dud[it] seigneur et de toutes les prises

25 - qu'il feront en feront le rappor aud[it] seigneur

26 - ou à son procureur fiscal (8) sans q[u'i]ls puissent

27 - faire aucuns accords avec qui que ce soit sans

28 - le gré dud[it] seigneur à peine d'estre privéz des droits

29 - qui leur pouvoient appartenir dans les dittes prises.

30 - Ca bail ainsy faict à la charge que les esmolumens

31 - qui proviendront des dittes prises et les amendes

32 - adjugées et non adjugées jusques à soixante

33 - sols et au dessoulz (seront partagées)

34 - entre les parties par moitié et celles qui seront

35 - au dessus desd[its] soixante sols appartiendront entierem[en]t

36 - aud[it] seigneur ; bailleront lesd[its] preneurs une expedition (9)

37 - des presentes aud[it] seigneur dans quinzaine ; à tout ce

38 - que dessus les parties se sont respectivem[en]t obligées.

39 - Car ainsy &c promettant &c obligeant &c ren[onçant] &c

40 - faict en presence de venerable et discrete personne

41 - m[essir]e Hubert Edme Millot (10) prestre curé dud[it] Colmery

42 - y dem[euran]t et Loup Rollin man[oeuvre] dem[euran]t aud[it] Colmery tesm[oins] ;

43 - lesd[its] Lambert, Cendre et Rollin ont declaré ne sçavoir

44 - signer de ce faire interpelléz./.

 

De Troussebois - H.-E. Millot - L. Voullereau (11)

 

 

Notes et vocabulaire

(0) - Par convention et pour en faciliter la lecture, le texte original a subi diverses retouches : ajout de majuscules aux noms propres, accents, apostrophes et autres signes de ponctuation indispensables à la compréhension ; développement des abréviations ; suppression des majuscules superflues ; séparation des mots accolés... En revanche, l'orthographe n'a pas été corrigée. Les mots entre parenthèses sont incertains.

(1) - an g VI c[ent] quatre vingt onze : "g" se lit "mille" ; "VI" se lit "six" et "c", en exposant, se lit "cent" ; ici, donc : 1691.

(2) - Philippes de Troussebois : Philippe de Troussebois, chevalier, seigneur haut justicier de Launay (Blancafort, Cher), Cosme (Bouhy), Bouhy-le-Tertre, Dampierre-sous-Bouhy, Sainpuits (Yonne), La Forêt-Galon (Thury, Yonne), Sainte-Anne (métairie située à Courtenay, Loiret), Colméry et autres lieux, époux de dame Marguerite de Vignes (contrat de mariage établi à Paris le 18 février 1675), est le seigneur de Colméry pendant plus de 25 ans (1673 à 1699). La maison seigneuriale - dans son CM, il est question d'un chasteau - se trouve au bourg de Colméry, au nord de l'église. Il est l'héritier de François de Guibert, précédent seigneur de Colméry, son oncle. Philippe de Troussebois est décédé le 1er novembre 1705 à Courtenay, Loiret. Issu d'une ancienne famille du Berry, Philippe de Troussebois est le fils de Jean de Troussebois, seigneur de Launay et des Bergeries (Ignol, Cher), et de Gabrielle-Claude de Guibert. Les armes de la famille de Troussebois, originaire du Berry, sont : d'or, au lion de sable, couronné, lampassé et armé de gueules. La devise familiale est : " À grand peine, je trousse mon bois. "

Armoiries des de Troussebois

(3) - accensé et admodié : Baillé.

(4) - prevosté et juilliage : Charges affermées par le seigneur à des villageois ordinaires. Leur mission est d'empêcher les paysans de chasser, de commettre des dégradations dans les bois et les usages, de laisser divaguer leurs bestiaux... Ils perçoivent la moitié des amendes infligées, tant que celles-ci ne dépassent pas 3 livres, et ont le pouvoir de " prendre " les contrevenants et de les " rapporter " à la justice.

(5) - qui sont abonnéz : Qui ont réglé au seigneur un droit d'usage dont le montant est, à cette époque, de 7 sols, 6 deniers, 1 poule et 1 boisseau de froment par an.

(6) - mezusant : Commettant des dégradations dans les bois et les usages de Colméry.

(7) - uzages : Terres, bois mis à la disposition des habitants, moyennant redevance, pour y mener paître les bestiaux ou y couper du bois de chauffage. Les usages de Colméry se situent à l'ouest du bourg, au niveau du Rumpchat.

(8) - procureur fiscal : Officier qui exerce le ministère public au sein de la justice seigneuriale. A ce titre, il veille à l'application des lois et, de façon plus générale, à l'intérêt public et... seigneurial, puisqu'il est l'agent du seigneur ! Il intervient par exemple en matière de mésus (dégradations dans les bois, les pacages...), de protection des mineurs ou requiert à l'occasion l'inhumation d'un quidam mort de mort imprévue.

(9) - expedition : Copie d'un acte, d'un jugement.

(10) - Hubert Edme Millot : (N : Breugnon, vers 1639 / D : Colméry, 28 avril 1704) Curé de Colméry de 1678 à 1704. Originaire de la région de Clamecy, H.-E. Millot est le vicaire de Corvol-l'Orgueilleux pendant deux ans puis le curé de Rix, près de Clamecy, pendant dix ans, avant de venir s'installer à Colméry où il officie pendant près de vingt-cinq ans. Il est enterré dans le coeur de l'église St-Aignan.

(10) - L. Voullereau : (~ 1636 / 1714) Successivement ou simultanément praticien, notaire, lieutenant au bailliage (à Colméry), procureur fiscal (à Menou) ; personnage ayant joué un rôle central dans la vie locale ; le registre paroissial ne lui attribue pas moins de 12 enfants.

 

Colméry

Accueil

Page créée le 27 août 2013. Dernière mise à jour le 27 août 2013.

© Cahiers du val de Bargis