Colméry, 1691 - Bail d'une maison à la Pelotte pour la somme de 14 livres par an. Comme le preneur est maréchal-ferrant de son état, qu'il est installé sur place depuis près de deux, on peut donc avancer sans grand risque d'erreur qu'il y exerce probablement son art. (0)

Cote : 3 E 8 / 143 - Minutes du notaire Louis Voullereau (Colméry)

x

 

1 - L'an g VI c[ent] quatre vingt onze (1) le vingtiesme jour du mois de may à

2 - Colmery appres midy au bureau et pardevant le n[otai]re soubsigné est conparu

3 - en sa personne Maritte Biteur asseron (2) dem[eurant] à la forge Mouthot par[oisse]

4 - dud[it] Colmery lequel volontairem[ent] de son bon gré sans aucune force ny

5 - contrainte a cognu et confessé avoir accensé et admodié (3) pour le temps

6 - terme et espace de six annéez et six deblure (4) consequtive l'une l'autre

7 - sans interval de temps qui ont commencé des le premier

8 - mars dernier et qui finiront à tel et semblable jour lesdittes six 

9 - annéez expiréez ; promet faire jouir à Blaise Gendre marechal

10 - dem[euran]t à la Pelotte par[oisse] dud[it] Colmery present, stipullant et acceptant.

11 - C'est assçavoir une maison assize aud[it] lieu de la Pelotte nouvellem[ent]

12 - bastye et dans laq[uel]le led[it] Gendre faict de present sa demeure avec

13 - la grange, estables, cour, jardin, cheneviere (5), aisance et appartenance

14 - avec neuf trois boissellées (6) de terre de chaque tournure (7), que

15 - led[it] preneur a dict bien sçavoir pour en avoir cy devant jouy pour

16 - jouir par icelluy preneur des chose sus accenséez

17 - en bon pere de famille avec les fruix de deux poumiers de

18 - cailliot et un poirier de fider (8) qui sont erigéz dans la cour de

19 - lad[ite] maison et la moytyé des fruix du champ de la Girauderie.

20 - Ce bail ainsy faict moyen[nant] que led[it] preneur a promis et c'est

21 - par ces presentes obligé payer aud[it] bailleur par chacun an

22 - la somme de quatorze livres dont le premier terme et payem[ent]

23 - commancera au premier jour de mars prochain et dilec (9) à

24 - continuer d'an en an jusque en fin dud[it] bail duq[ue]l led[it] preneur

25 - donnera une expedition (10) au bailleur dans quinzaine ;

26 - a esté accordé entre les parties que sy led[it] Bitteur vient

27 - à quitter la forge Mouthot auparavant l'expiration du present

28 - bail, en ce cas led[it] bail demeurera resolu (11) et sera tenu

29 - led[it] Gendre de sortir de lad[ite] maison en avertissant

30 - trois mois auparavant et ne sera tenu que de payer à proportion

31 - de jouissance ; à tout ce que dessus les parties ce sont respectivem[ent]

32 - obligé et dont (# : d'autant que le[dit] preneur a jouy de lad[ite] maison et heritages pendant deux annéez expiréez aud[it] temps premier mars dernier les parties ayant compté le logis desd[ites] deux annéez led[it] Gendre c'est trouvé relicataire et redevable de la somme de trois livres quinze sols ; laq[uel]le so[mm]e il a promis payer dans la premiere req[uê]te et volonté dud[it] Bitteur.) Car ainsy &c promettant &c obligeant &c renonçant

33 - faict en presence de venerable et discrette personne m[essir]e Hubert

34 - Edme Millot (12) prestre curé dud[it] Colmery y dem[eurant] et Blaise Voullereau

35 - man[oeuvre] dem[eurant] aud[it] lieu tesm[oins] ; lesdits Bitteur, Gendre et Voullereau ont

36 - declaré ne sçavoir signer de ce enquis.

 

H.-E. Millot - L. Voullereau (13)

 

Vocabulaire et notes

(0) - Par convention et pour en faciliter la lecture, le texte original a subi diverses retouches : ajout de majuscules aux noms propres, accents, apostrophes et autres signes de ponctuation indispensables à la compréhension ; développement des abréviations ; suppression des majuscules superflues ; séparation des mots accolés... En revanche, l'orthographe n'a pas été corrigée. Les mots entre parenthèses sont incertains.

(1) - g VI c[ent] quatre vingt onze : "g" se lit "mille" ; "VI" se lit "six" et "c", en exposant, se lit "cent" ; ici, donc : 1691.

(2) - asseron : Terme qui semble particulier au Nivernais et correspond probablement à la prononciation locale de "assiéron", mot formé sur "assier", graphie habituelle à l'époque pour "acier". Il désigne l'artisan chargé de transformer la fonte en acier, tandis que le forgeron se contente, en principe, de marteler la fonte pour en tirer du fer. (d'après Romain Baron)

(3) - accensé et admodié : Donné à bail.

(4) - deblure : Récolte.

(5) - cheneviere : Champ sur lequel on cultive le chanvre (lequel fournit une matière textile, préparée par rouissage et teillage). Ce champ est généralement situé à proximité de la maison (pour empêcher les oiseaux de manger les graines) et pas très grand (125 m² aux Moutots en 1664, 250 m² au Vaudoisy en 1723, 200 m² à Asvins en 1788 mais une boisselée à Chasnay en 1666).

(6) - boissellées : Mesure agraire, surtout répandue dans le centre de la France, correspondant à la surface de terre pouvant être ensemencée avec un boisseau de grains ; or cette superficie varie selon la contenance du boisseau, le lieu, la qualité des grains, les techniques et l'époque concernée ; ainsi précise-t-on régulièrement dans les actes " une boisselée, mesure de Cosne " ou " une boisselée, mesure de Nannay " - ce qui indique clairement que cette unité de mesure est variable ; à Châteauneuf et à Colméry (comme à Nevers), il semble qu'elle tourne autour de 850 m² ; système métrique aidant, elle se stabilise, après la Révolution, à 1 000 m².

(7) - tournure : En Nivernais, au XVIIIe siècle, sole de culture, saison. (Dictionnaire du Monde rural)

(8) - deux poumiers de cailliot et un poirier de fider : Espèces de pommier et de poirier non identifiées ; pour le poirier, on trouve dans "Instructions pour les jardins fruitiers et potagers" de Jean de La Quintinye (1690) mention d'une poire "befideri" (de fider ?).

(9) - dilec : D'illec ; et de là etc. (pour : et de là à continuer de terme en terme et d'an en an.)

(10) - expedition : Copie d'un acte, d'un jugement.

(11) - resolu : Annulé.

(12) - Hubert Edme Millot : (N : Breugnon, vers 1639 / D : Colméry, 28 avril 1704) Curé de Colméry de 1678 à 1704. Originaire de la région de Clamecy, H.-E. Millot est le vicaire de Corvol-l'Orgueilleux pendant deux ans puis le curé de Rix, près de Clamecy, pendant dix ans, avant de venir s'installer à Colméry où il officie pendant près de vingt-cinq ans. Il est enterré dans le coeur de l'église St-Aignan.

(13) - L. Voullereau : (~ 1636 / 1714) Successivement ou simultanément praticien, notaire, lieutenant au bailliage (à Colméry), procureur fiscal (à Menou) ; personnage ayant joué un rôle central dans la vie locale ; le registre paroissial ne lui attribue pas moins de 12 enfants.

 

Colméry

Accueil

Page créée le 3 septembre 2013. Dernière mise à jour le 3 septembre 2013.

© Cahiers du val de Bargis