Colméry, 1684 : bail d'une maison aux Pénissiaux pour la somme de 4 livres par an. Cette maison se compose d'une seule "chambre", avec chauffoir. S'y ajoutent un jardin et une chènevière. Le preneur est un drapier. (0)

3 E 8 / 141 - Minutes du notaire Louis Voullereau (Colméry)

x

1 - L'an g VI c[ent] (1) quatre vingt quatre le seiziesme

2 - jour du mois de febvrier au bourg de Colmery

3 - avant midy au bureau et par devant le n[otai]re soubz[sig]né est

4 - conparu en personne Jean Maindret marchand dem[euran]t au

5 - Chalumeau parroisse dud[i]t Colmery leq[ue]l volontairement de

6 - son bon gré sans contraincte (# : au nom et comme tuteur de Edme Miron fils mineur de desfuncts Verain Miron et Marie Genty) a cognu et confessé avoir

7 - accensé et admodié (2) pour le temps, terme et espace

8 - de trois six années et trois six deblures (3) consecutifves et suivantes

9 - sans interval de temps à commancer des ce jour d'huy

10 - et à finir à pareil jour premier janvier dernier et à

11 - finir à pareil jour lesdittes six années espirées promet

12 - garentir et faire jouir à Michel Goujard drappier

13 - dem[euran]t aux Penisseaux parroisse dud[i]t Colmery present

14 - preneur, stipulant et acceptant led[i]t bail pour led[i]t

15 - temps. C'est assçavoir une maison assize aud[i]t lieu des

16 - Penisseaux aud[i]t Edme Miron appartenante dans

17 - laquelle led[i]t Goujard fait de present sa demeure

18 - se consistant en une chambre à chaufoir (4), aisances et

19 - jardin, avec un petit quanton de cheneviere (5) assis

20 - aux chenevieres de Penisseaux (6), avec les fruitz d'arbres

21 - qui sont dans led[i]t jardin pour la portion qui en

22 - appartient aud[i] mineur que led[i]t Goujard a dict bien

23 - sçavoir et s'est contenté des tenants et aboutissants

24 - pour jouir par led[i]t preneur de laditte maison et

25 - jardin et cheneviere en bon pere de famille sans

26 - rien detruire, degrader et demolir ; ce bail faict

27 - moyenant le prix et somme de quatre livres t[ournoi]s (7) par

28 - chacun an que led[i]t preneur a promis et s'est par

29 - ces presentes obligé payer aud[i]t bailleur à chacun

30 - premier janvier dont le premier terme et payem[en]t

31 - commancera aud[i]t jour prochain et d'ilec (8) à continuer

32 - d'an en an jusques en fin dudict bail ; duq[ue]l les parties

33 - se pouront departir apres les trois premieres

34 - années expirées en s'advertissant toutesfoys trois

35 - mois auparavantsans pouvoir pretendre aucuns

36 - despens, dommages et interests de part ny d'autre ;

37 - baillera led[i]t Goujard une expedition (9) des presentes à ses

38 - fraix aud[i]t Maindret dans quinzaine ; à tout ce

39 - que dessus les parties se sont respectivem[en]t obligées.

40 - Car ainsy &c promettant &c obligeant &c ren[onçant] &c

41 - faict es presence de Jacques Jalquin mareschal

42 - et Estiene Boisson drappier dem[euran]ts aud[i]t Colmery tesm[oins] ;

43 - les parties et led[i]t Boisson ont declaré ne sçavoir signer

44 - de ce faire interpelléz ; faict led[i]t jour seiziesme

45 - febvrier g VI c[ent] quatre vingt quatre ;

46 - et encores presence de Mr Louys Daudier praticien dem[euran]t

47 - à Chastellet par[oisse] dud[i]t Colmery tesmoing.

 

L. Voullereau (10) - J. Jalquin (11) - Daudier

x

Vocabulaire et notes

(0) - Par convention et pour en faciliter la lecture, le texte original a subi diverses retouches : ajout de majuscules aux noms propres, accents, apostrophes et autres signes de ponctuation indispensables à la compréhension ; développement des abréviations ; suppression des majuscules superflues ; séparation des mots accolés... En revanche, l'orthographe n'a pas été corrigée. Les mots entre parenthèses sont incertains.

(1) - L'an g VI c[ent] : "g" se lit "mille" ; "VI" se lit "six" et "c", en exposant, se lit "cent" ; ici, donc : 1600.

(2) - a accensé et admodié : a acensé et amodié, c'est-à-dire baillé à ferme et à cens.

(3) - deblures : moissons.

(4) - chambre à chaufoir : pièce chauffée... grâce à une cheminée ou par une sorte de chaudière ?

(5) - cheneviere : chènevière ; champ sur lequel on cultive le chanvre (lequel fournit une matière textile, préparée par rouissage et teillage). Ce champ est généralement situé à proximité de la maison (pour empêcher les oiseaux de manger les graines) et n'est souvent pas très grand (250 m² au Vaudoisy en 1723, 200 m² à Asvins en 1788 mais une boisselée à Chasnay en 1666).

(6) - aux chenevieres de Penisseau : les chènevières des particuliers sont donc, en tout cas aux Pénissiaux, regroupées au même endroit.

(7) - quatre livres t[ournoi]s : ce loyer de 4 livres par an est le plus bas relevé dans la région à cette époque.

(8) - d'ilec : d'illec ; et de là.

(9) - expedition : copie d'un acte, d'un jugement.

(10) - L. Voullereau : Louis Voullereau (~ 1636 / 1714), successivement ou simultanément praticien, notaire, lieutenant de justice (à Colméry), procureur fiscal (à Menou) ; personnage ayant joué un rôle central dans la vie locale ; on lui connaît 12 enfants répertoriés.

(11) - J. Jalquin : Jacques Jalquin (N : ? / D : 1697), notable colmérycois, maréchal-ferrant de profession ; il vit dans une maison composée de six pièces située au bourg, face à l'église ; sachant signer, Jacques Jalquin contresigne fréquemment les actes du notaire Voullereau, dont il est d'ailleurs le voisin.

 

  Accueil 

 Colméry

Page mise en ligne le 29 juillet 2012. Dernière mise à jour le 10 octobre 2012.

© Cahiers du val de Bargis