Colméry, 1684 : Etat de la paroisse rédigé par son curé, Hubert-Edme Millot. (0)

G 1655 - Archives départementales de l'Yonne

 

1 - Pour satisfaire par moy Hubert Edme Millot (1) curé de

2 - Colmery sousigné au mandement de Monseigneur l'illustrissime

3 - et reverendissime evesque d'Auxerre pour la convocation de son

4 - synode en datte du 7e des presents mois et an.

5 - Premierem[en]t pour ce qui regarde le spirituel il y peut avoir sept cent

6 - ames dans ma paroisse desquelles il y a du moins quatre cent

7 - communiants.

8 - Il n'y a par la grace de Dieu aucuns blasphemateurs du s[ain]t nom

9 - de Dieu, adulteres, concubinaires, et usuriers publicqs, non plus

10 - que d'heretiques, supersticieux, sorciers et devins connus.

11 - Il n'y a aucunes inimitiés, querelles ny proces de consequence.

12 - Comme il y a quatorze hameaux dans ma parroisse assez eloignez

13 - les uns des autres, les sages femmes qui ont esté ouÿes et

14 - interrogées par feu monseigneur ne pouvant satisfaire à tout,

15 - il y a d'autres femmes qui se meslent d'accoucher les femmes

16 - enceintes dans la necessité, lesquelles ne sont pas trop

17 - instruictes de la maniere qu'il faut administrer le sacrem[en]t

18 - de baptesme, à quoy il sera necessaire de pourvoir.

19 - Il n'y a ny maistre d'escolles ny benefices (2) dans l'etanduë

20 - de ma parroisse, indulgences (3) ny confrairies (4).

21 - Touts mes parroissiens ont satisfait à leur devoir

22 - pasqual et au jubilé à la reserve de quatre lesquels se

23 - sont presentez ce matin et que je n'ay voulu recevoir pour

24 - ne s'estre presentez dans la quinzaine de pasque ny dans le jubilé.

25 - Il y a a un hameau de ma paroisse nommé Chastelet

26 - les masures d'une ancienne chappelle dependante de

27 - l'abbaye de Bouras dediée à l'honeur de s[ain]t George

28 - dans laquelle on ne se souvient de temps immemorial

29 - d'avoir veu dire messe, quoy qu'il se puisse voir que laditte

30 - chappelle a receu les processions des parroisses voisines il y a environ

vingt ans.

31 - Le cymetiere n'est point fermé que d'un costé à cause

32 - de la misere et pauvreté des habitans.

33 - Il n'y a aucunes foires dans laditte parroisse les jours de

34 - feste ny autres jours.

35 - Pour ce qui est du temporel le revenu de la cure

36 - qui se consiste à environ le quart des dixmes de bleds (5)

37 - et vin et environ la moytié des legumes, chanvres et

38 - aignaux et en cinquante boisselées (6) de terres ou environ,

39 - ce qui peut valloir par communes années trois cent cinquante

40 - livres et laditte cure est chargée de vingt huict livres

41 - tant de sols de decimes ordinaires (7) sans comprendre

42 - l'extraordinaire de soixante et quinze livres et est

43 - encore chargée d'une pension de sept vingt livres par

44 - an envers le sieur Hanin ancien curé ; le surplus des

45 - dites dixmes appartient aux sieurs prieurs du Pré

46 - de l'Epau et aux venerables religieux dudit Bourras.

47 - Il n'y a autre revenu à la fabrique que trente sept sols

48 - six deniers par an et la queste qui se fait les festes

49 - et dimanches de l'année ce qui n'est pas sufisant pour

50 - entretenir le luminaire, quoy que laditte fabrique soit

51 - chargée d'une messe par semaine.

52 - Les derniers fabriciens en charge depuis cinq ans n'ont

53 - rendu aucun compte ce qu'ils souhaittent faire y estant

54 - pourveu par vostre grandeur, les precedents fabriciens

55 - ayants rendu leurs comptes par les personnes commises

56 - par feu monseigneur.

57 - Il y a bien des repar[ati]ons à faire à l'eglise.

58 - Le presbitaire est en assez bon estat.

59 - Je suis natif de Villaines parroisse de Breugnon (8) diocese

60 - d'Auxerre. Il y a six ans que je suis curé de ce lieu

61 - et l'ay esté dix ans auparavant de la parroisse de

62 - Rix et deux ans encore auparavant vicaire à Corvol

63 - l'Orgueilleux.

64 - Monseigneur me dispensera s'il luy plaist de son

65 - synode, à cause de mon infirmité qui est assez

66 - connuë dans le voisinage de laquelle messieurs

67 - les curés mes voisins pourront ... vostre

68 - Grandeur que je supplie tres humblem[en]t avoir la

69 - charité et bonté de m'excuser ; tout ce que

70 - dessus je certifie estre veritable ; en foy de quoy j'ay signé

71 - ce jour d'huy seiziesme avril mil six cent quatre vingt

72 - quatre.

 

H.-E. Millot

 

73 - # declare en outre ledit curé suscrit et sousigné que

74 - dans l'oubly faict de ses hameaux de sa parroisse deux

75 - des plus considerables nommez Chastelet et le Vauxdoisy

76 - ne luy font aucun revenu soit de gros et menuës

77 - dixmes pour estre perceus totalem[en]t par les s[ieu]rs

78 - prieurs du Pré et Bourras qui ne font aucune

79 - .... à sa decharge c'est le verité que le susdit

80 - et sousigné marque à sa grandeur.

H.-E. Millot

 

Document original : feuille n° 1, feuille n° 2 et feuille n° 3.

 

Notes et vocabulaire

(0) - Par convention et pour en faciliter la lecture, le texte original a subi diverses retouches : ajout de majuscules aux noms propres, accents, apostrophes et autres signes de ponctuation indispensables à la compréhension ; développement des abréviations ; suppression des majuscules superflues ; séparation des mots accolés... En revanche, l'orthographe n'a pas été corrigée. Les mots entre parenthèses sont incertains.

(1) - Hubert-Edme Millot : (1639-1704) Il fut le curé de Colméry de 1678 à 1702.

(2) - benefices : Titre, revenu, accordé à un ecclésiastique en échange d'un service spirituel.

(3) - indulgences : Démarche de foi (pèlerinage, prière) qui entraîne la rémission totale ou partielle des peines temporelles dues aux péchés déjà pardonnés, accordée par l'Église.

(4) - confrairies (confréries) : Association de laïques fondée sur des principes religieux dans un but charitable ou de piété.

(5) - dixmes de bleds : (dixme) Autrefois les dixmes étoient partagées par l'évêque ; présentement elles appartiennent de droit aux curés, dans les lieux mêmes où il y a de gros décimateurs autres que les curés. Les curés ont encore les dixmes de terre que l'on défriche et que l'on met en valeur, appelées Novales ; & les menues dixmes des bestiaux, & les vertes dixmes des pois et autres légumes. (Moreri) Les menus dixmes sont celles qui se perçoivent sur les menus grains, telles que les pois, vefces, lentilles ; & elles sont opposées aux grosses dixmes qui se perçoivent sur les gros fruits (blé, froment, seigle, avoine et orge) ; les dixmes vertes sont celles qui se perçoivent sur les mêmes grains (pois, fèves, haricots...) ; en général on confond souvent les dixmes vertes avec les menues dixmes en général, qui comprennent les dixmes vertes. Quand on parle de ces dixmes, on les joint ordinairement ensemble, en ces termes, les menues et vertes dixmes. (encyclopédie Diderot) Les menues dîmes étaient levées sur le menu bétail et les peaux d'animaux, la volaille, etc. Les dîmes vertes faisaient partie des menues dîmes ; on les prélevait spécialement sur les pois, les fèves, les lentilles... (Larousse du XIXe siècle)

(6) - boisselées : Mesure agraire surtout répandue dans le centre de la France et correspondant à la surface de terre pouvant être ensemencée avec un boisseau de grains (10 ares ou 1000 m 2).

(7) - decimes ordinaires : Dixième partie des revenus ecclésiastiques, versée par le clergé au roi ou au pape et qui est exigée exceptionnellement ou fixée pour une période de plusieurs années.

(8) - Villaines parroisse de Breugnon : Hameau de Villaine à Breugnon.

 

 Colméry

Accueil

Page créée le 11 décembre 2005. Dernière mise à jour le 20 juillet 2013.

© Cahiers du val de Bargis