Châteauneuf, 1772 : Bail d'une maison situé dans le bourg de Châteauneuf pour la somme de 40 livres par an. Malheureusement, les indications données ne permettent pas de la localiser. C'est bien dommage car il s'agit vraisemblablement de la maison familiale de l'ancien syndic (ancêtre de notre maire) de Châteauneuf, Joseph Poubeau - dont on sait justement bien peu de choses. Les Poubeau, vieille famille castelneuvienne, comptent plusieurs chirurgiens dans leurs rangs. Le seul fait que la maison en question ait deux chambres indique un certain standing. (0)

Cote : 3 E 8 / 11 - Minutes du notaire J.-B. Bonnet (Châteauneuf-Val-de-Bargis)

 

1 - Ce jour d'huy neuvieme jour du

2 - mois de fevrier mil sept cent soixante

3 - douze pardevant le notaire au duché

4 - de Nivernois resident au bourg de

5 - Chateauneuf au val de Bargis fut

6 - present sieur Jean Baptiste Poubeau

7 - bourgeois demeurant au bourg et

8 - paroisse de Nannay, lequel volontairem[en]t

9 - a reconneu avoir baillé et delaissé

10 - bail et delaisse par ses presentes

11 - à titre de bail à ferme et prix d'argent

12 - pour trois annés venant à six les

13 - trois dernieres annéez avec faculté de

14 - les resilier par les partyes en

15 - s'avertissant respectivement par

16 - ecrit avant l'expiration des trois

17 - premieres et promet faire jouir

18 - à Joseph Delery marchand dem[euran]t

19 - au bourg et pa[roi]sse dud[it] Chateauneuf

20 - present stipulant et acceptant.

21 - C'est à sçavoir une maison scituée

22 - au bourg dud[it] Chateauneuf ce consistant

23 - en deux chambres, grenier dessus, deux

24 - toit (1) à costé de lad[it]e maison, cour, jardin,

25 - cheneviere (2), les trois quarts d'une grange

26 - avec touttes leurs aisances et appartenances ;

27 - à la charge par ledit preneur de jouir

28 - des lieux en bon pere de famille

29 - sans rien degrader ni deteriorer

30 - mais plutost ameliorer ; sera ledit

31 - preneur tenus aux reparations

32 - locatives dont les fermiers sont

33 - ordinairement chargés ; lequel

34 - bail a commancé aux deux du present

35 - mois pour finir à pareil jour

36 - apres ledit temps finy et acomply ;

37 - a esté conveneu entre les partyes

38 - que si le preneur ne jouissait

39 - des trois dernieres annez que deux

40 - annez et neuf mois qui suivroient

41 - au jour de la Toussaint, le bailleur

42 - diminuroit au preneur la somme de

43 - cinq livres pour la non jouissance

44 - desdits trois mois (des) que le

45 - preneur auroit levé les recoltes ;

46 - le present bail ainsy fait outre

47 - les charges clauses et conditions cy dessus

48 - pour et moyenant le prix et somme de

49 - quarente livres par chacun an payable

50 - en deux termes egaux, l'un au premier

51 - may prochain et l'autre au deux fevrier

52 - suivant, et continuer d'annez à autre

53 - jusqu'en fin du present bail ce

54 - ce qui a esté stipulé et accepté

55 - par les dittes partyes. Car ainsy &

56 - fait et passé les an et jour que dessus

57 - et a ledit preneur declaré ne scavoir

58 - signer de luy enquis et interpellé et encore

59 - en presence de Louis Lauverjon drapier

60 - dem[eurant] au bourg dud[it] Chateaun[eu]f qui

61 - a signé.

 

Poubeau - Lauverjon - Bonnet (3)

 

62 - C[ontrô]llé à Donzy le 20 f[évrie]r 1772. R[eçu] 17 s[ols].

 

Dagot

 

Notes et vocabulaire

(0) - Par convention et pour en faciliter la lecture, le texte original a subi diverses retouches : ajout de majuscules aux noms propres, accents, apostrophes et autres signes de ponctuation indispensables à la compréhension; développement des abréviations ; suppression des majuscules superflues ; séparation des mots accolés... En revanche, l'orthographe n'a pas été corrigée. Les mots entre parenthèses sont incertains.

(1) - deux toit : Propres à abriter des cochons ou de la volaille.

(2) - cheneviere (chènevière) : Champ sur lequel on cultive le chanvre (lequel fournit une matière textile, préparée par rouissage et teillage).

Champ situé à proximité de la maison (pour empêcher les oiseaux de manger les graines) et apparemment pas très grand (250 m² au Vaudoisy en 1723, 200 m² à Asvins en 1788 mais une boisselée à Chasnay en 1666).

(3) - Bonnet : Né à Cessy-les-Bois, descendant d'une famille d'officiers seigneuriaux, le notaire Jean-Baptiste Bonnet (1710 / 1801) est certainement, au XVIIIe siècle, le plus en vue des notables de Châteauneuf. A l'exception d'une période de dix ans, pendant laquelle il habite à Nevers, paroisse Saint-Etienne, il y réside la plus grande partie de sa vie, dans une maison située face à l'église. Il connaît une longue et belle carrière, occupant successivement ou simultanément diverses fonctions : notaire royal, juge, fermier de la châtellenie de Châteauneuf, procureur fiscal, bailli de La Celle-sur-Nièvre, conseiller du roi, commissaire aux saisies réelles du Nivernais... Son petit-fils, Louis Bonnet, sera le premier maire de Châteauneuf.

  

 Accueil

 Châteauneuf

Page créée le 23 juillet 2009 - Dernière mise à jour le 8 février 2012.

© Cahiers du val de Bargis