Châteauneuf, 1769 : Vente du tiers d'une maison située dans le bourg de Châteauneuf pour la somme de 120 livres. Les deux autres tiers sont vendus le même jour au même acquéreur, un charbonnier. Les indications données laissent à penser qu'il pourrait s'agir de la maison ci-dessous. (0)

Cote : 3 E 8 / 11 - Minutes du notaire J.-B. Bonnet (Châteauneuf-Val-de-Bargis)

 

Emplacement supposé de la maison de Louis Picolet, charbonnier (1769)

 

1 - Ce jour d'huy vingt six du mois

2 - de decembre mil sept cent soixante

3 - neuf pardevant le notaire au duché

4 - de Nivernois resident au bourg de

5 - Chateaun[eu]f au val de Bargis furent

6 - presents Jean Baptiste pour Bonnet (1)

7 - laboureur demeurant au village du

8 - Presourd susditte paroisse de Chateaun[eu]f

9 - Jean Borderau (2) manoeuvre demeurant à

10 - La Charité estant aux droits (3) de Claude

11 - Meunier, lesdits Jean Baptiste Bonnet

12 - et Claude Meunier estant aux droits

13 - et heritiers de Marie Picollet leur

14 - mere ; lesquels volontairement onts

15 - reconneu avoir vendeu, ceddé, quitté,

16 - delaissé et transporté et par ses

17 - presentes ils vendent, ceddent, quittent,

18 - delaissent et transportent des maintenant

19 - et pour toujour avec promesse de

20 - garentir à peine de tous depens domages

21 - et interets ; à Louis Picollet

22 - charbonnier demeurant en ce bourg

23 - dud[it] Chateauneuf present stipulant

24 - et acceptant. C'est à scavoir le tiers (4) d'une

25 - maison le tiers d'une chambre

26 - grenier dessus scitués au bourg dud[it]

27 - Chateaun[eu]f indivis avec led[it] acquereur

28 - et dont la totalité tient du levant (5) au

29 - grand chemain de La Charité à Varzy, du

30 - couchant au grand chemain jardin

31 - dud[it] acquereur, du midy à Pierre Seine et

32 - du septentrion à la ruette (6) dessous de

33 - dud[it] acquer[eur] et du s[ieu]r François Pic ; la presente

34 - vente ainsy faitte franc et quitte de

35 - touttes dettes, charges, hipoteques, evictions,

36 - substitutions et de tous autres ampaichem[ents]

37 - quelconques sauf les cens et rente (7) dües

38 - aux seigneur qu'il apartiendra à l'avenir

39 - quitte des arrerages du passé jusqu'à ce

40 - jour et en outre pour et moyenant le prix et

41 - prix et somme de cent vingt livres

42 - laquelle somme a esté presentement

43 - et comptant payée par led[it] acquereur

44 - aux vendeurs en espece d'or et argent

45 - monaye ayant cour dans ce

46 - royaume et par eux retirée dont

47 - ils sont comptant (8) et onts quitté et

48 - quitte ledit acquereur et tous autres

49 - au moyen de quoy ce sont lesd[its]

50 - vendeurs demis, devesteu et desaisy

51 - du fond et proprieté des heritages

52 - susvendus pour et au proffit dud[it]

53 - acquereur qu'ils ont vesteu, saisy et mis

54 - en bonne et paisible possession

55 - reelle et actuelle comme chose à luy

56 - appartenant loyallement acquise

57 - bien payé et ons esté les vins

58 - beu (9) au sol la livre (10) entre les partyes

59 - pour raison de la presente vente.

60 - Car ainsy & fait & passé au

61 - bourg dud[it] Chateaun[eu]f presence

62 - dud[it] sieur François Pic (11) marchand

63 - cabaretier et du sieur Philippe Bonnet

64 - huissier temoin demeurants au

65 - bourg et paroisse dud[it] Chateaun[eu]f

66 - et onts les vendeur acquereur declarés ne

67 - scavoir signer d'eux (12) enquis et interpellé.

 

... - Pic - Bonnet - Bonnet (13)

 

68 - Con[trô]lé et in[sinu]é (14) à Donzy ce trante janvier 1770

69 - R[eçu] cinquante sols trois deniers.

 

Dagot.

 

Notes et vocabulaire

(0) - Par convention et pour en faciliter la lecture, le texte original a subi diverses retouches : ajout de majuscules aux noms propres, accents, apostrophes et autres signes de ponctuation indispensables à la compréhension ; développement des abréviations ; suppression des majuscules superflues ; séparation des mots accolés... En revanche, l'orthographe n'a pas été corrigée. Les mots entre parenthèses sont incertains.

(1) - Jean Baptiste Bonnet : Cousin germain du notaire... Jean-Baptiste Bonnet ! Les racines familiales semblent donc bien se trouver au Pressour.

(2) - Jean Borderau : On le retrouve vingt ans plus tard fondeur à la manufacture militaire de boutons de La Charité dite Manufacture royale de Quincaillerie (laquelle fut transformée en dépôt de mendicité en 1812).

(3) - estant aux droits de : Etant un ayant-droit de.

(4) - le tiers : Les deux autres tiers sont vendus le même jour au même acquéreur ; voir ici.

(5) - tient du levant : Etant attenant du côté est à ; est, ouest, sud, nord ; un lieu se définit par ceux qui l'entourent aux quatre points cardinaux.

(6) - ruette : Ruelle, passage étroit entre deux bâtiments (l'usage de ce mot est attesté dans le Berry).

(7) - cens et rente : Redevances dues au seigneur.

(8) - comptant : Lire "contents" !

(9) - ont esté les vins beu : Il s'agit ici d'un pot-de-vin, au sens littéral du terme, destiné à sceller l'accord entre les deux parties. "On appelle Pot de vin, Ce qui se donne par manière de présent au-delà du prix qui a été arrêté entre deux personnes pour un marché, soit vente, soit bail à ferme, etc. Il veut vendre sa Terre tant, et veut tant pour le pot de vin. Il a stipulé, qu'outre le prix du bail, il auroit cent pistoles de pot de vin." (Dictionnaire de l'Académie française, 1798)

(10) - au sol la livre : Au prorata ; soit : 120 sols, c'est-à-dire 6 livres.

(11) - François Pic : Originaire de Beaumont-la-Ferrière, praticien, François Pic, 58 ans, est souvent appelé à contresigner les actes du notaire Bonnet. Aubergiste-cabaretier-boulanger, il exerce son métier en plein bourg - où son établissement se reconnaît à son "bouchon", une branche de feuillages accrochée au-dessus de l'entrée en guise d'enseigne.

(12) - d'eux : Lire "de ce".

(13) - Bonnet : Né à Cessy-les-Bois, descendant d'une famille d'officiers seigneuriaux, le notaire Jean-Baptiste Bonnet (1710 / 1801) est certainement, au XVIIIe siècle, le plus en vue des notables de Châteauneuf. A l'exception d'une période de dix ans, pendant laquelle il habite à Nevers, paroisse Saint-Etienne, il y réside la plus grande partie de sa vie, dans une maison située face à l'église. Il connaît une longue et belle carrière, occupant successivement ou simultanément diverses fonctions : notaire royal, juge, fermier de la châtellenie de Châteauneuf, procureur fiscal, bailli de La Celle-sur-Nièvre, conseiller du roi, commissaire aux saisies réelles du Nivernais... Son petit-fils, Louis Bonnet, sera le premier maire de Châteauneuf.

(14) - in[sinu]é : Inscrit dans un registre prévu à cet effet.

  

 Accueil

 Châteauneuf

Page créée le 3 novembre 2009. Dernière mise à jour le 4 mars 2012.

© Cahiers du val de Bargis