Châteauneuf, 1752 : Bail d'une "boutique de maréchal" (ensemble des outils utilisés par un maréchal-ferrant) pour la somme de quinze livres par an. La bailleresse est la veuve d'un maréchal, qui n'a pas dit son dernier mot puisqu'il est précisé qu'elle récupérerait la "boutique" si elle venait à se remarier avec un autre maréchal ! Et c'est effectivement ce qui se produira trois ans plus tard ! (0)

Cote : 3 E 8 / 7 - Minutes du notaire J.-B. Bonnet (Châteauneuf-Val-de-Bargis)

 

Maréchal-ferrant à Chasnay (collection de Jean-Marc Gendre)

 

1 - Ce jour d'huy dix sept du mois de decembre mil

2 - sept cent cinquante deux pardevant le no[tai]re

3 - au duché de Nivernois resident au bourg de

4 - Chateauneuf au val de Bargis, fut presente

5 - Marie Petit veuve Louis Girault marechal dem[euran]te

6 - au vilage du Chateau paroisse de Chateauneuf

7 - au val de Bargis, laquelle volontairement a

8 - reconnu avoir baillé et delaissé, et par ses

9 - presentes bail et delaisse à titre de bail à ferme

10 - et prix d'argent (+) â Jean Chevallier marechal

11 - demeurant actuellement à Suilly pa[roi]sse du même

12 - nom de present audit Chateauneuf present

13 - stipulant et acceptant. C'est à scavoir une

14 - boutique à marechal (1) à laditte Petit appartenant

15 - ce concistant en un soufflet, une enclume de

16 - fer batteu, un etot (2) (garny de ses ferres)

17 - seulement, six paire de tenailles, deux marteaux

18 - à main et deux marteaux à frapper devant (3) et

19 - une paire de triquoize (4) ; touttes les petits ustenciles

20 - tant marteaux que tenailles et triquoize pesant

21 - ensemble soixante et trois livres ; le present bail

22 - ainsy fait à la charge par ledit preneur de jouir

23 - de la ditte boutique en bon pere de famille pour

24 - les rendre à la fain du present [bail] en bon etat comme

25 - il l'a pris rendüe conduit au village du Chateau.

26 - Le present bail ainsy fait pour six annez

27 - consecutive qui onts commansez de ce jour d'huy.

28 - sera cependant loisible aux partyes de

29 - resilier les trois dernieres annez en s'avertissant

30 - respectivement trois mois auparavant l'echeance

31 - de la troisieme ; et en outre pour et moyenant le

32 - prix et somme de quinze livres par chacun [an] et ainsy

33 - continuer d'annez à autre jusqu'en fain du present

34 - bail (# : sur laquelle somme de quinze livres il en a esté payé celle de six livres) et encore à la chansse par ledit Chevallier

35 - preneur de prendre Claude Girault fils de la ditte

36 - Petit pour aprendre le metier de marechal

37 - pendant six annez sans retribution de la part

38 - dudit Chevallier que celle de le norir ; sont

39 - convenus que si la ditte Petit ou sa fille vouloient

40 - se marier à un marechal (5) il leur seroyt

41 - loisible de reprendre la ditte boutique à marechal

42 - et ses ustencilles comme elles sont specifiez par

43 - le present acte en avertissant ledit Chevallier

44 - trois mois auparavant que la ditte Petit veulle

45 - reprendre la ditte boutique ; tout ce que dessus

46 - a esté stipulé et accepté par les dittes partyes.

47 - Car ainsy & promettant & obligeant & renon[çant] &

48 - fait en presence de Claude Loret drappier et du s[ieu]r Louis

49 - Petit marchand demeu[ran]t audit Chateauneuf tem[oins] qui

50 - onts signez avec led[it] Chevallier laditte Petit ayant

51 - declarez ne le scavoir d'elle enquise. Soit con[trô]lé.

 

Jean Chevalier - Petit - Bonnet (6)

 

52 - Controllé à Donzy ce 24 Xbre

53 - mil sept cent cinquante deux. R[eçu] 6 s[ols]. Dagot

 

Notes et vocabulaire

(0) - Par convention et pour en faciliter la lecture, le texte original a subi diverses retouches : ajout de majuscules aux noms propres, accents, apostrophes et autres signes de ponctuation indispensables à la compréhension ; développement des abréviations ; suppression des majuscules superflues ; séparation des mots accolés... En revanche, l'orthographe n'a pas été corrigée. Les mots entre parenthèses sont incertains.

(1) - boutique à marechal : Ici : ensemble des outils utilisés par le maréchal.

(2) - etot : Pour "étau", bien sûr.

(3) - marteaux à frapper devant : Gros marteaux d'une masse de 5 à 7 kg, que l'on tient à deux mains, pour forger les grosses pièces.

(4) - triquoize : Tricoises ; tenailles dont se servent les maréchaux pour ferrer et déferrer les chevaux.

(5) - se marier à un marechal : Marie Petit se marie effectivement trois ans plus tard avec un maréchal, Louis Lariche (Châteauneuf, le 29.09.1755). Le présent bail n'ira donc pas à son terme.

(6) - Bonnet : Né à Cessy-les-Bois, descendant d'une famille d'officiers seigneuriaux, le notaire Jean-Baptiste Bonnet (1710 / 1801) est certainement, au XVIIIe siècle, le plus en vue des notables de Châteauneuf. A l'exception d'une période de dix ans, pendant laquelle il habite à Nevers, paroisse Saint-Etienne, il y réside la plus grande partie de sa vie, dans une maison située face à l'église. Il connaît une longue et belle carrière, occupant successivement ou simultanément diverses fonctions : notaire royal, juge, fermier de la châtellenie de Châteauneuf, procureur fiscal, bailli de La Celle-sur-Nièvre, conseiller du roi, commissaire aux saisies réelles du Nivernais... Son petit-fils, Louis Bonnet, sera le premier maire de Châteauneuf.

 

 Accueil

 Châteauneuf

Page créée le 26 septembre 2009. Dernière mise à jour le 3 mars 2012.

© Cahiers du val de Bargis