Châteauneuf, 1749 : Vente d'un "batimen de maison" pour la somme de 66 livres. L'acheteur est un manoeuvre demeurant au bourg. (0)

Cote : 3 E 8 / 6 - Minutes du notaire Jean-Baptiste Bonnet (Châteauneuf-Val-de-Bargis)

 

1 - L'an mil sept cent quarente neuf le vingt sixieme

2 - mois de decembre apres midy et pardevant le not[ai]re

3 - au duché de Nivernois resident en la paroisse de

4 - Chateauneuf au val de Bargis furent presents

5 - en leurs personnes Jean Guedon meunier dem[euran]t

6 - au moulain de Poncharaut paroisse de Narcy

7 - de present audit Chateauneuf et Marie Bonnet sa

8 - femme procedante à son authorité qui luy a prestée et

9 - par elle acceptée ; Verain Moutot laboureur demeurant

10 - au lieu de Pernay paroisse de Nannay et Anne Bonnet

11 - sa femme procedante aussy à son authorité qui luy a

12 - presté et par elle acceptée ; lesdittes Marie et Anne

13 - Bonnet filles et heritieres de deffunt Godfroy leur

14 - pere qui etoit aussy fils d'Eugin Bonnet, lesquels

15 - de leur grez et volontez sans force ni contrainte ont reconneu

16 - et confessé avoir vendeu, ceddé, quitté et delaissé et par

17 - ses presentes vendent, ceddent, quittent et delaissent

18 - avec promesse de garentir à peine de tous depens

19 - domages et interets à Joseph Bonnet manoeuvre

20 - demeurant au bourg dudit Chateauneuf oncle

21 - paternelle des dittes Marie et Anne Bonnet present

22 - stipulant et acceptant. C'est à scavoir tous les

23 - parts et portions de biens immeubles (1)

24 - auxdits vandeurs appartenants aux qualitez susdittes

25 - situez au finage (2) dudit Chateauneuf ce concistants tant en batimens de

26 - maison, grange, ecurie, cour, jardin,

27 - cheneviere (3), prez, terres labourables, vigne,

28 - et generallement tout ce qui peut leur appartenir

29 - indivis et appartager avec led[it] acquereur et autres qu'il a dit bien scavoir.

30 - La presente vente ainsy faitte à la charge par ledit

31 - acquereur de payer touttes les directes seigneurialles (4)

32 - et hipotecque si aucune se trouvent sur lesdits

33 - biens même les arrerages tant du passé que

34 - de l'avenir qu'ils n'ont pu cotter par serment

35 - et en outre pour et moyenant le prix et somme de

36 - soixante et six livres laquelle somme payable

37 - au jour et feste de Noel prochain ; et à ce moyen

38 - ce sonts lesdits vendeurs demis, devesteu des choses

39 - cy dessus et (dit) pour et au proffit dudit acquereur

40 - qu'ils onts vesteu, saisy et mis en bonne et paisible

41 - possession reelle et actuelle comme de sa propre

42 - chose loyallement acquise et bien payée et onts

43 - esté les vins beu (5) au sol la livre (6) entre les partyes

44 - pour raison de la presente vente car ainsy &

45 - promettant & obligeant & renonçant & fait en presence

46 - de Jean Picollet et François Picq marchand demeurants

47 - aud[it] Chateauneuf temoins qui onts signez lesdittes partyes

48 - ayant declarez ne scavoir signer d'eux enquis et interpellés.

49 - Soit controllé et insinué (7).

 

Pic (8) - Bonnet (9)

 

50 - Con[trô]lé et insinué à Donzy le 10. janv[i]er

51 - 1750. R[eçu] : 36 s[ols]. Dagot.

 

Notes et vocabulaire

(0) - Par convention et pour en faciliter la lecture, le texte original a subi diverses retouches : ajout de majuscules aux noms propres, accents, apostrophes et autres signes de ponctuation indispensables à la compréhension ; développement des abréviations ; suppression des majuscules superflues ; séparation des mots accolés... En revanche, l'orthographe n'a pas été corrigée. Les mots entre parenthèses sont incertains.

(1) - biens immeubles : Les biens meubles sont les biens que l'on peut déplacer ; à l'inverse, les terres et les bâtiments sont des biens immeubles.

(2) - finage : Territoire relevant d'une communauté d'habitants, étendue d’une juridiction ou d’une paroisse. Le finage d'un village ne coïncide pas forcément avec les limites de la commune ; un hameau, une exploitation isolée peuvent avoir leur finage. (...) (Dictionnaire du monde rural)

(3) - cheneviere : Chènevière ; champ sur lequel on cultive le chanvre (lequel fournit une matière textile, préparée par rouissage et teillage) ; champ situé à proximité de la maison (pour empêcher les oiseaux de manger les graines) et apparemment pas très grand (250 m² au Vaudoisy en 1723, 200 m² à Asvins en 1788 mais une boisselée à Chasnay en 1666).

(4) - directes seigneurialles : Redevances dues au seigneur.

(5) - onts esté les vins beu : On trinque, vraisemblablement, une fois le marché conclu - d'autant plus que l'acte notarié est parfois signé au cabaret - mais les "vins" dont il est question ici correspondent en fait à une somme d'argent qui se donne par manière de présent au-delà du prix qui a été convenu pour le marché (ici : 66 sols, c'est-à-dire 3 livres 6 sols).

(6) - au sol la livre : Au prorata.

(7) - insinué : Enregistré.

(8) - Pic : Originaire de Beaumont-la-Ferrière, praticien, François Pic, né vers 1709, est souvent appelé à contresigner les actes du notaire Bonnet. Aubergiste-cabaretier-boulanger, il exerce son activité, en plein bourg - où son établissement se reconnaît à son "bouchon", une branche de feuillages accrochée au-dessus de l'entrée en guise d'enseigne.

(9) - Bonnet : Né à Cessy-les-Bois, descendant d'une famille d'officiers seigneuriaux, le notaire Jean-Baptiste Bonnet (1710 / 1801) est certainement, au XVIIIe siècle, le plus en vue des notables de Châteauneuf. A l'exception d'une période de dix ans, pendant laquelle il habite à Nevers, paroisse Saint-Etienne, il y réside la plus grande partie de sa vie, dans une maison située face à l'église. Il connaît une longue et belle carrière, occupant successivement ou simultanément diverses fonctions : notaire royal, juge, fermier de la châtellenie de Châteauneuf, procureur fiscal, bailli de La Celle-sur-Nièvre, conseiller du roi, commissaire aux saisies réelles du Nivernais... Son petit-fils, Louis Bonnet, sera le premier maire de Châteauneuf.

 

 Châteauneuf

 Accueil

Page créée le 6 août 2007. Mise à jour le 13 novembre 2011.

© Cahiers du val de Bargis