Châteauneuf, 1749 : Contrat de mariage de François Bonnet, manoeuvre et marguillier, et de Françoise Massé, domestique chez un aubergiste. L'apport de chacun des futurs époux est de 45 livres. Il s'agit donc d'un milieu assez modeste mais le père de la mariée dote tout de même sa fille d'un lit garni, d'une chaudière, d'un poêlon et, surtout, d'un coffre en chêne fermant à clef (mais ce dernier ne sera exigible que deux ans plus tard !).

L'acte est signé au bourg, dans un cabaret signalé par un bouchon - c'est-à-dire par une branche de houx ou de genièvre suspendue au-dessus de la porte. Il s'agit là d'une tradition ancienne, à laquelle certains cabarets doivent leur nom de "bouchons". (0)

Cote : 3 E 8 / 6 - Minutes du notaire Jean-Baptiste Bonnet (Châteauneuf-Val-de-Bargis)

 

1 - Ce jour d'huy septieme du mois d'avril

2 - mil sept cent quarente neuf apres midy

3 - au bourg de Chateauneuf au logis du sieur

4 - François Piq aubergiste (1) dudit Chateauneuf

5 - ou pend pour enseigne un bouchon (2) et

6 - pardevant le notaire au duché de Nivernois

7 - residant au bourg dudit Chateauneuf fut

8 - present en sa personne François Bonnet

9 - manoeuvre fils de deffunt Jean Bonnet (3)

10 - ledit François Bonnet agé de vingt quatre

11 - ans ou environ néanmoins procedant sous

12 - l'authorité, vouloir et consentement de Elizabeth

13 - Vié sa mere icy presente qui luy a presté

14 - saditte authorité et par luy acceptée d'une part

15 - et Françoise Massé fille de François Massé couvreur d'essys (4) dem[eurant] au

16 - bourg de Champlemy

17 - et de deffunte Charlotte

18 - Saligot ses pere et mere d'autre part, ladite

19 - Françoise Massé domestique dud[it] s[ieu]r François Picq procedante sous l'authorité,

20 - vouloir et consentement dudit François Massé

21 - son pere icy present qui luy a presté sa ditte

22 - authorité et par elle acceptée pour elle d'autre

23 - part ; lesquels François Bonnet et la ditte

24 - Françoise Massé ont promis eux prendre et

25 - epouzer l'un l'autre en vraye, pur et loyal

26 - mariage et s'il plaist à Dieu et à notre mere

27 - s[ain]te eglize catholique apostolique et romaine

28 - le consent et accorde et sitost que l'une

29 - des partyes en requerera l'autre à peine de

30 - tous domages et interets, ledit mariage

31 - fait et solenizé (5) en face de s[ain]te eglize et

32 - comme dessus est dit lesdits epoux et epouze

33 - seronts et demeureront uns et communs en tous

34 - biens meubles et immeubles (6) tant echüs qu'à

35 - echoir ; yra laditte Massé faire sa demeure

36 - et actuelle resi[dence] dans la maison et avec ledit Bonnet

37 - son mary ; pour cet effest ledit Massé a promis et

38 - s'est obligé de luy donner et delivrer tant sur la

39 - succession de sa deffunte mere que sur la sienne celle

40 - future de son dit pere à laquelle elle poura retourner

41 - en raportant ou precomptant ce qu'elle aura receu

42 - de son dit pere ; qui est premierement un lit garny

43 - de sa coette et cuissin, le tour dudit lit de toille,

44 - une couverture, une chaudiere de fer de fonte,

45 - un poeslon de fer battu avec sa cuillier

46 - quatre draps de chacun trois aulnes (7), un

47 - coffre de bois de chesne fermant à clef

48 - le tout payable le landemain de la celebration

49 - dudit mariage (8) à la reserve du coffre qui

50 - ne sera exigible que dans deux ans datte

51 - des presentes ; iront les futurs faire leur

52 - demeure dans la maison de la ditte Elizabeth

53 - Vié mere du futur ou elle y restera sans etre

54 - commune, et ou (9) elle viendrait avec son mary

55 - à quitté elle prendra et renportera sesdits meubles

56 - sus expliquez et ledit futur ses droits

57 - qui luy sont eschus par le decez de sondit pere

58 - sans pour cella renoncer à la succession de sa mere ; les

59 - futurs auront aux survivants d'eux si c'est le futur

60 - qui survit ses habits, linge et outils de son metier

61 - ou pour iceux la somme de dix livres et si au contraire

62 - la future survit elle aura aussy de preciput (10) ses

63 - habits, linge, bagues et joyaux ou pour

64 - iceux pareille somme de de dix livres ; a dhoué et dhoüe (11)

65 - ledit futur sa ditte futur de la somme de trante

66 - livres tant sans enfans qu'avec enfans ;

67 - le surplus du present contrat non ecrit sera

68 - et demeurera regy et gouverné suivant la coutume

69 - de Nivernois et onts evallué les droits

70 - mobiliers des futurs de part et d'autre

71 - la somme de quarante cinq livres. Car

72 - ainsy & promettant & renonceant & obligeant

73 - & fait en presence et assisté des parents et

74 - amis des futurs, scavoir ceux du futur :

75 - sa mere, Philippe, Pierre, Henry, François et

76 - Joseph Bonnet ses freres, Pierre Pirot son oncle

77 - et du costé du futur (12) ledit François Massé son pere

78 - et Jean Lievre son amy tous parents des

79 - futurs qui onts declarez ne scavoir signer

80 - et encore en presence du s[ieu]r François Picq (aub[ergiste])

81 - et de Margueritte Ramillon sa femme, Jean

82 - Piq et Anne Piq sa soeur amis de laditte future

83 - et de Pierre Hugon praticien temoins demeurants

84 - audit Chateauneuf qui onts signé sauf les soussignés.

 

Hugon - Piq - Jean Pic - Bonnet (13)

 

85 - Con[trô]lé et insinué à Donzy le 19

86 - avril 1749. R[eçu] : 48 s[ols]. Dagot

 

Notes et vocabulaire

(0) - Par convention et pour en faciliter la compréhension, le texte original a subi diverses retouches : ajout de quelques apostrophes, accents et autres signes de ponctuation ; abréviations développées ; division de certains groupes de mots accolés les uns aux autres... En revanche, l'orthographe n'a pas été corrigée. Les mots entre parenthèses sont incertains.

(1) - François Piq aubergiste : Originaire de Beaumont-la-Ferrière, praticien, François Pic (~ 1709 / 1780) est souvent appelé à contresigner les actes du notaire Bonnet. Aubergiste-cabaretier-boulanger, il exerce son métier en plein bourg - où son établissement se reconnaît à son "bouchon", une branche de feuillages accrochée au-dessus de l'entrée en guise d'enseigne.

(2) - bouchon : Branche de houx ou de genévrier servant d'enseigne au cabaret (d'où le nom de "bouchons" donné à certains établissements).

(3) - Jean Bonnet : Quelques années plus tôt, un certain Jean Bonnet dit "Grand Bois" est également marguillier ; il est tentant de penser qu'il s'agit probablement du père du jeune homme, entre-temps décédé.

(4) - couvreur d'essys : Comprendre "aissis", qui sont de petites planches minces dont on se sert pour couvrir les maisons et les granges.

(5) - solenizé : Célébré.

(6) - biens meubles et immeubles : Les biens meubles sont les biens que l'on peut déplacer ; à l'inverse, les terres et les bâtiments sont des biens immeubles.

(7) - draps de chacun trois aulnes : L'aune est une ancienne unité de mesure de longueur appliquée surtout aux étoffes, valant 3 pieds 8 pouces.

(8) - le landemain de la celebration dudit mariage : Le mariage fut célébré trois mois plus tard, le 8 juillet 1749.

(9) - ou : Au cas où.

(10) - preciput (préciput) : Sous le régime de la communauté de biens entre époux, avantage conféré par le contrat de mariage à l'un des époux, généralement au survivant, et consistant dans le droit de prélever, lors de la dissolution de la communauté, sur la masse commune et avant tout partage de celle-ci, certains biens déterminés ou une somme d'argent. (TLF)

(11) - a dhoué et dhoue : A donné et donne un douaire.

(12) - du costé du futur : Erreur du notaire ; il faut lire "du côté de la future".

(13) - Bonnet : Né à Cessy-les-Bois, descendant d'une famille d'officiers seigneuriaux, le notaire Jean-Baptiste Bonnet (1710 / 1801) est certainement, au XVIIIe siècle, le plus en vue des notables de Châteauneuf. A l'exception d'une période de dix ans, pendant laquelle il habite à Nevers, paroisse Saint-Etienne, il y réside la plus grande partie de sa vie, dans une maison située face à l'église. Il connaît une longue et belle carrière, occupant successivement ou simultanément diverses fonctions : notaire royal, juge, fermier de la châtellenie de Châteauneuf, procureur fiscal, bailli de La Celle-sur-Nièvre, conseiller du roi, commissaire aux saisies réelles du Nivernais... Son petit-fils, Louis Bonnet, sera le premier maire de Châteauneuf.

 

 Accueil

 Châteauneuf

Page créée le 4 décembre 2007. Dernière mise à jour le 1er mai 2014.

© Cahiers du val de Bargis