Châteauneuf, 1746 : Vente d'une "place de maison" au Château pour la somme de 6 livres. Le faible montant de la transaction nous indique qu'il ne peut s'agir que d'une place à bâtir, sans doute encombrée par une ruine. L'acquéreur, un maréchal-ferrant, n'aura probablement pas le temps d'y faire construire quoi que ce soit puisqu'il meurt quelques mois plus tard. (0)

Cote : 3 E 8 / 5 - Minutes du notaire J.-B. Bonnet (Châteauneuf-Val-de-Bargis)

 

1 - Ce jour d'huy huitieme jour du mois

2 - de may mil sept cent quarente six

3 - apres midy et pardevant le notaire au duché

4 - de Nivernois resident en la paroisse de Chateauneuf

5 - au val de Bargis furent presents en leurs personnes

6 - Claude Edme et Joseph Bonnet (1) freres demeurans, scavoir

7 - ledit Claude en la pa[roi]sse de Nannay et

8 - Joseph en celle dudit Chateauneuf ; lesquels

9 - de leurs grez et volontez sans force ni contrainte

10 - onts reconneu et confessé avoir vendeu, ceddé,

11 - quitté et delaissé, et par ces presentes vendent,

12 - ceddent, quittent et delaissent avec promesse de

13 - garentir envers et contre tous à peine &c à

14 - Louis Girault (2) mareschal dem[eurant] aud[it] Chateauneuf

15 - present, stipulent et acceptant. C'est à sçavoir

16 - une place de maison (3) scituée au lieu du

17 - Chateau par[oi]sse finage dudit Chateauneuf qui tient

18 - du levant (4) à la cour commune dud[it] acquereur

19 - et autre, du couchant et septentrion à

20 - laditte cour pour passer en l'autre et à

21 - un lot commun et du midy à la maison

22 - dudit acquereur et autre. La presente [vente] ainsy

23 - faitte pour et à la charge de payer les cens

24 - et rentes (5) dües sur lad[ite] place de maison à

25 - l'avenir quitte des arrerages du passé jusqu'à

26 - ce jour ; et en outre pour et moyenant le prix et

27 - somme de six livres dont il en a esté payé

28 - par led[it] acquereur audit Claude Bonnet celle [de]

29 - trois livres, portant reste à payer audit

30 - Joseph Bonnet celle de trois livres que led[it]

31 - acquereur a promis et s'est obligé de luy payer

32 - dans un mois datte des presentes ; et à ce moyen

33 - se sont lesd[its] vendeurs demis, devestu et

34 - desaisy de lad[ite] place de maison pour et au proffit

35 - dud[it] acquereur. Car ainsy &c promettant &c

36 - obligeant &c fait les an et jour que dessus

37 - en presence de Jean Picollet (6) praticien et de

38 - Joseph Poubeau (7) marchand demeurants aud[it] Cha[teauneu]f

39 - temoins qui onts signez lesdittes partyes ensemble

40 - led[it] Poubeau ayant declarez ne scavoir signer

41 - d'eux (8) enquis et interpellé soit controllé et insinué (9).

 

Picollet - Bonnet (10)

 

42 - Con[trô]lé et insinué à Donzy le 14 may 1746.

43 - R[eçu] : 18 s[ols]. Dagot

 

 

Notes et vocabulaire

(0) - Par convention et pour en faciliter la lecture, le texte original a subi diverses retouches : ajout de majuscules aux noms propres, accents, apostrophes et autres signes de ponctuation indispensables à la compréhension ; développement des abréviations ; suppression des majuscules superflues ; séparation des mots accolés... En revanche, l'orthographe n'a pas été corrigée. Les mots entre parenthèses sont incertains.

(1) - Claude et Joseph Bonnet : Les Bonnet de Châteauneuf sont si nombreux, et les homonymies sont si fréquentes (une bonne dizaine de surnoms aident à les distinguer), qu'il est difficile, voire impossible, de reconstituer les différentes familles portant ce nom et, plus encore, de les situer géographiquement.

(2) - Louis Girault : (° : vers 1706 / + : CVB, 17.12.1746) Maréchal-ferrant établi au Château, Louis Girault est issu d'une belle lignée de maréchaux-ferrants (un de ses lointains descendants exerce encore à Châteauneuf en 1933 !).

(3) - place de maison : Est ici désignée, sans aucun doute, une place à bâtir, vraisemblablement occupée par une ruine. Dix ans plus tard, le notaire Bonnet établit l'acte de vente d'une "place où il y avoit enciennement une maison de present en ruine". Le montant de cette seconde vente est d'ailleurs notablement plus élevé : 33 livres !

(4) - levant, couchant, midy, septentrion : Est, ouest, sud, nord ; un lieu se définit par ce qui l'entoure aux quatre points cardinaux.

(5) - cens et rentes : Redevances seigneuriales.

(6) - Jean Picollet : Châteauneuf compte à l'époque trois familles Picolet : une famille de drapiers, une famille de charbonniers et une famille de marchands et de gens de loi. C'est à cette dernière que se rattache Jean Picolet (~ 1695 / 1773), notable local dont le frère est le lieutenant de la châtellenie. Il est le fils d'un honorable marchand et d'une honneste femme. Aubergiste-cabaretier à Châteauneuf, Jean Picolet est également, d'un acte à l'autre, praticien et procureur fiscal de Châteauneuf et de Nannay.

(7) - Joseph Poubeau : Laboureur, marchand, Joseph Poubeau est un notable local. Il fait valoir la terre de Bulcy, située derrière l'église. Analphabète, incapable de signer, il est pourtant le syndic de Châteauneuf pendant plus de dix ans (de 1750 à 1761).

(8) - d'eux : Comprendre "de ce".

(9) - insinué : Enregistré dans un registre prévu à cet effet.

(10) - Bonnet : Né à Cessy-les-Bois, descendant d'une famille d'officiers seigneuriaux, le notaire Jean-Baptiste Bonnet (1710 / 1801) est certainement, au XVIIIe siècle, le plus en vue des notables de Châteauneuf. A l'exception d'une période de dix ans, pendant laquelle il habite à Nevers, paroisse Saint-Etienne, il y réside la plus grande partie de sa vie, dans une maison située face à l'église. Il connaît une longue et belle carrière, occupant successivement ou simultanément diverses fonctions : notaire royal, juge, fermier de la châtellenie de Châteauneuf, procureur fiscal, bailli de La Celle-sur-Nièvre, conseiller du roi, commissaire aux saisies réelles du Nivernais... Son petit-fils, Louis Bonnet, sera le premier maire de Châteauneuf.

 

 Accueil

 Châteauneuf

Page créée le 27 février 2013. Dernière mise à jour le 27 février 2013.

© Cahiers du val de Bargis