Châteauneuf, 1745 : Bail du domaine de Fontenaille, Châteauneuf-Val-de-Bargis, appartenant à un chirurgien du bourg. Le domaine, s'étendant sur environ quinze hectares, se décompose ainsi : bâtiment de maison, grange, écurie, cour, jardin, chènevière, terres labourables ou non, prés, pâtureaux... Est évoqué également un pressoir mais sans qu'il soit possible d'assurer que celui-ci se trouve bien sur place. Le revenu annuel du domaine de Fontenaille est de 80 livres, ce qui en fait un revenu moyen. (0)

Cote : 3 E 8 / 5 - Minutes du notaire J.-B. Bonnet (Châteauneuf-Val-de-Bargis)

 

1 - L'an mil sept cent quarente

2 - cinq le douzieme jour du mois de

3 - avril apres midy et pardevant les no[tai]res au

4 - duché de Nivernois et Donziois resident en la pâ[roi]sse

5 - de Chateauneuf au val de Bargis fut present en sa

6 - personne m[aîtr]e Louis Poubeau (1) chirurgien dem[euran]t au bourg

7 - dud[it] Chateauneuf lequel de son gré et volonté sans

8 - force ni contrainte a reconneu et confessé avoir

9 - baillé et delaissé et par ces presentes baille et delaisse

10 - à titre de bail à motié proffit (2) et promet faire jouir

11 - pour le temps de six annez continuelles et consecutives

12 - qui commenseront au premier may prochain et pour

13 - finir à pareil jour apres ledit temps finy et acomply

14 - à Pierre Jolin pere et laboureur et Anne Vesure sa femme

15 - procedant à l'authorité dud[it] Jolin son mary qui luy a [prêtée]

16 - sa ditte authorité et par elle acceptée (# : la ditte Vesure absente et ...) laquelle

17 - ledit Pierre Jollin a promis de faire allouer

18 - et ratifier ses presentes touttes fois et quentes (3) à peine

19 - de tous depens domages et interest, Jacques

20 - Jollin aussy m[anoeuv]re (## : et encore Jeanne Jollin fille mineure dud[it] Pierre Jollin) tous dem[euran]ts aux Bertins pa[roi]sse de

21 - Narcy communs (4) et preneurs solidaires

22 - present et acceptant. C'est à sçavoir un domaine

23 - aud[it] bailleur appartenant assis au lieu appellé Fontenaille (5)

24 - pâ[roi]sse dud[it] Chateauneuf ce consistant en batimens

25 - de maison, grange, ecurie, cour, jardin, cheneviere (6),

26 - aisances et appartenances desdits batimens, prez

27 - terres labourables et non labourables, patureaux

28 - et tout ainsy que led[it] domaine ce consiste et comporte

29 - et même les prez et terres que led[it] s[ieu]r bailleur a acquises

30 - nouvellement qu'il joint aud[it] domaine à la charge par

31 - lesd[its] preneurs de jouir du tout en bon pere de famille

32 - de bien et dhuement cultiver touttes les terres en

33 - dependant et le plus prest des hayes que faire se poura,

34 - ensemanser les terres de touttes nateures et especes

35 - lesquels seront fournis par motié entre les partyes,

36 - les debleures (7) partagées dans les champs et à la gerbe

37 - la portion du bailleur charoyée la premiere par les preneurs

38 - dans les granges de reserve dud[it] lieu de Fontenaille et antissez (8)

39 - à leurs frais et en outre led[it] bailleur donne et delaisse aud[it]

40 - preneur à faire valloir comme dessus touttes les terres

41 - à luy appartenant de son chef (9) scituée aud[it] Chateauneuf

42 - sauf quatre boissellez (10) qui se reserve pour luy quoy

43 - que les preneurs soient tenus de les façonner à la charge

44 - par luy bailleur de les ensemanser (+ : tout ainsy qu'il est expliqué par le precedent bail et que le bailleur a accoutumé de faire) ; seront tenus les

45 - d[its] preneurs de donner aud[it] bailleur six journaux (11) de

46 - labourage de leurs boeufs sans retribution ; donneront

47 - pour menus suffrages (12) aud[it] bailleur six livres

48 - de beurre, six paires de poullets par chacun an ;

49 - planteront par chacune annez lesd[its] preneurs six

50 - six sauvageons (13) dans les endroits dud[it] domaine le

51 - moins domageable et (ou) led[it] preneur leur indiquera ;

52 - plus tenus lesdits preneurs de voiturer (14) soixante

53 - tomberaux de marne (15) aussy par chacun an dans

54 - les terres dud[it] domaine aux endroits indiquez par

55 - par led[it] bailleur (# : de meme que les fumiers sans retribution) et si les preneurs en voiturent

56 - davantage aussy par chacun an il leurs

57 - sera payé par chacun tombereau trois sols ;

58 - tenus les preneurs de voiturer tous les materaux

59 - pour les (## : menus) reparations dud[it] domaine ; feront pacager

60 - les preneurs pacager le cheval ou jument (# : dud[it] bailleur) dans les patureaux

61 - et prez dud[it] domaine sans retribution ; (eviteront) les boucheures (16)

62 - et voitureront touttes les vendenges et meneront et rameneront

63 - icelle vendenge dud[it] pressoir (17) (## : aud[it] Chateauneuf) le tout sans retribution ;

64 - tenus les preneurs de nourir les moissonneurs dud[it] domaine

65 - pendant le cours du present bail moyenant quoy led[it]

66 - led[it] bailleur leur donnera par chacune annez dix

67 - boisseaux de moudeure (18) et trois livres en argent

68 - aussy par chacun an pour avoir du sel (### : teneu le bailleur d'accenser aux preneurs touttes les semences necessaires en entrant aud[it] domaine de même trois trois boisseaux de moudeure par semaine aussy la premiere annez dont les preneurs leurs donneront leur reconnoissance) ; boucheront (19)

69 - tous les heritages dud[it] domaine en tel sorte que

70 - les bestaux n'i puissent entrer ; etauperont (20) les

71 - les prez et patureaux, cercleront (21) les debleures tant

72 - gros que menus grains (22) le tout à leurs frais ; tenus

73 - les preneurs de joindre le jardin du precedant metayer

74 - à le cheneviere dud[it] domaine se reservant led[it] s[ieu]r

75 - bailleur la maison grange et jardin tout ainsy

76 - qu'il l'avoit fait par le bail du precedant metayer ;

77 - donne en outre led[it] s[ieu]r bailleur aux preneurs cinq haste (23)

78 - de prez celles de Chamery, celle des Prez Challon, celle

79 - des Grands Prez, celle des Petits Patureaux et celle des Vallez

80 - (et) en faveur de quoy lesd[its] preneurs donneront aud[it] bailleur

81 - par chacun an une chartez de foin fauchez

82 - et fenez (24) et conduit dans le pré de (l'Aulne) de

83 - Fontenaille et charoyé par les preneurs ...

84 - sans retribution

85 - et comme lesd[its] bailleurs se reservent touttes embleures (25)

86 - tant gros que menus grains qui sont à present

87 - dans les terres dud[it] domaine les grains en seront voiturés

88 - par les preneurs à leur frais à la charge qu'en

89 - sortant dud[it] [domaine] led[it] bailleur les voiturera à ses frais ; auront

90 - les preneurs la motié du fruit des arbres dud[it] domaine outre

91 - ceux cy dessus expliquez dont la motié dudit bailleur

92 - sera charoyée par les preneurs à Chateauneuf ; ne pouront

93 - les preneurs divertir (26) les foins pails fourages et fumiers

94 - à leur sortye dud[it] domaine ; auront les preneurs pour (l'exp[loitati]on)

95 - dud[it] domaine tous les bestiaux qui sont à present audit

96 - domaine suivant l'estimation qui en sera faitte ; tenus les

97 - les preneurs de voiturer tous les grains dud[it] domaine

98 - sur les greniers du bailleur à Chateauneuf sans retribution ;

99 - tenus les preneurs de cultiver touttes les terres dudit

100 - domaine et en cas qu'il s'en trouve d'inculte il sera

101 - loisible au bailleur de prendre le plain pour le vide (27);

102 - touttes les clauses cy dessus onts esté stipulez et

103 - aceptez par lesd[ites] partyes scavoir led[it] bailleur de faire jouir

104 - les preneurs et eux conjointement solidairement en tous

105 - leurs biens même par corps comme pour fait de bail de bien

106 - de campagne (28). Car ainsy & fait les an et jour que dessus

107 - et onts les preneurs declarez ne sçavoir signer

108 - d'eux (29) enquis et interpellés soit controllé et ont evallué le revenu

109 - annuel dud[it] domaine à quatre vingt livres (30).

 

Poubeau - Vaillieu - Bonnet, n[otai]re (31)

 

110 - Con[trô]lé à Donzy le 17 avril 1745

111 - R[eçu] : 12 s[ols].

112 - Dagot

 

 

 Notes et vocabulaire

(0) - Par convention et pour en faciliter la lecture, le texte original a subi diverses retouches : ajout de majuscules aux noms propres, accents, apostrophes et autres signes de ponctuation indispensables à la compréhension ; développement des abréviations ; suppression des majuscules superflues ; séparation des mots accolés... En revanche, l'orthographe n'a pas été corrigée. Les mots entre parenthèses sont incertains.

(1) - Poubeau : Famille de notables castelneuviens ayant compté en son sein au moins 4 chirurgiens, 1 procureur fiscal, 1 syndic. Les Poubeau ont une maison au bourg de Châteauneuf mais possèdent également le domaine de Fontenaille.

Signature de Louis Poubeau :

(2) - à titre de bail a motié proffit : Mode de tenure le plus fréquent dans l'ouest, le centre et le sud de la France. Le propriétaire apporte les terres, le bétail, les semences ; le métayer, ses outils et sa force de travail. Le propriétaire prend généralement la moitié de la récolte. Le métayer, lui, en sus de l'autre moitié, dispose également du fumier, du lait et du travail des animaux mais partage les autres produits (croît, laine) par moitié avec le bailleur. (d'après le Dictionnaire du monde rural)

(3) - touttes fois et quentes : Aussi souvent que nécessaire.

(4) - communs : L'existence de communautés dites taisibles (qui ne sont pas fondées sur un contrat écrit mais relèvent de la coutume) est un phénomène caractéristique du Nivernais sous l'Ancien Régime ; ces communautés se composent d'un nombre variable d'individus, généralement unis par des liens de proche parenté et dont le rôle ou la force de travail est évalué en têtes ; trois jeunes enfants, par exemple, valent une tête ; un homme dans la force de l'âge vaut également une tête ; dans toute communauté, il y a un chef ou un maître.

(5) - Fontenaille : Domaine situé au sud de Chamery (Châteauneuf). Première mention connue en 1675.

(6) - cheneviere : Chènevière ; terrain semé de chènevis, où croît le chanvre.

(7) - debleures : Déblures ; désigne les blés, encore pendants par les racines en terre ou coupés et encore sur le champ

(8) - antissez : Entissés ; on appelait "tisse" l'arrangement, la disposition ordonnée des gerbes (tête-bêche et alternées selon les rangs) dans la grange pour obtenir une surface bien plane. Cette mise en alternance des gerbes ressemblait en quelque sorte à un travail de tissage : chaîne et trame. Le mot "tisse" doit venir de cette analogie. "Entisser" était réservé (de même que le montage du chargement des charrettes, pour qu'elles ne versent pas => ne "chient" pas, disait-on dans les Vosges) aux anciens qui avaient de l'expérience. (définition et témoignage de François Demay, 23 novembre 2013)

(9) - à luy appartenant de son chef : De son côté.

(10) - boissellez : Mesure agraire surtout répandue dans le centre de la France et correspondant à la surface de terre pouvant être ensemencée avec un boisseau de grains ; or cette superficie varie selon le boisseau, le lieu, les techniques et la période ; ainsi précise-t-on toujours dans les actes " une boisselée, mesure de Cosne " ou " une boisselée, mesure de Nannay " - ce qui indique clairement que cette unité de mesure est variable ; à Châteauneuf, il semble qu'elle fluctue de 850 à 1 000 m² (10 ares) ; système métrique aidant, elle se stabilise, après la Révolution, à 1 000 m².

(11) - journaux : Dans le Nivernais, journée de boeuf de labour.

(12) - menus suffrages : Prestations en nature réclamées au preneur : beurre, fromages, pois, oeufs, poulets, gâteau pour la fête des Rois...

(13) - sauvageons : Tout arbre qui n'a pas été greffé et qui peut servir de sujet pour la greffe.

(14) - voiturer : Transporter.

(15) - marne : Roche tendre qui a la propriété de se déliter et qui est utilisée pour l'amendement des sols.

(16) - boucheures : Bouchures ; haies, palissades...

(17) - pressoir : Où se trouve donc ce fameux pressoir ? Sur place ? Impossible de l'affirmer ! Le pressoir fait partie des banalités, c'est-à-dire des installations mises à la disposition des habitants, moyennant redevance, par le seigneur. Les textes sont silencieux, pour l'instant, sur l'emplacement exact du pressoir de Châteauneuf. En revanche, les archives en mentionnent au moins deux : celui de la chartreuse de Bellary et celui de l'abbaye de Bourras. Pour mémoire, rappelons également que le hameau du Pressour doit probablement son nom au pressoir banal.

(18) - moudeure : Mouture ; la "mouture" est un mélange de grains de moindre qualité.

(19) - boucheront : De boucher, clore les champs cultivés pour éviter la dent du bétail.

(20) - etauperont : Feront disparaître les taupinières.

(21) - cercleront : Enlèveront les mauvaises herbes.

(22) - tant gros que menus grains : Les gros grains sont ceux qui se sèment à l'automne et qui sont panifiables, comme le froment, le seigle, le méteil ; les menus grains sont ceux qui se sèment au printemps et qui sont surtout destinés à l'alimentation du bétail, comme l'avoine, l'orge de printemps, le mil...

(23) - haste : Une hâte de pré ; en Bourgogne, elle correspond à l'ouvrée de 4, 29 ares et il y a en a huit dans un journal. / Généralement, le terme s'applique à une petite parcelle laniérée qui correspond à une allée et venue de semeur, l'équivalent d'une planche, d'un billon, permettant les allers et venues (source : site de Pierre Collenot).

(24) - fenez : Fenée, c'est-à-dire réduite en foin, ce qui se fait en la retournant avec des fourches pour la faire sécher au soleil.

(25) - embleures : Pour emblavures sans doute ; blé destiné à la semence.

(26) - divertir : Détourner.

(27) - prendre le plain pour le vide : Formule notariale qui semble indiquer que le propriétaire d'un domaine agricole peut, si son fermier vient à négliger de cultiver une partie des terres du domaine, compenser le manque-à-gagner ainsi occasionné en prenant une part supplémentaire des récoltes sur les terres effectivement mises en culture.

(28) - comme pour fait de bail de bien de campagne : Depuis une ordonnance de 1667, les notaires n'ont plus le pouvoir de passer une obligation ou une convention portant contrainte par corps sauf pour les baux de terres et héritages situés à la campagne.

(29) - d'eux : Lire "de ce".

(30) - revenu... quatre vingt livres : Ce qui est un revenu moyen ; en 1743, le domaine du Pont à Châteauneuf rapporte 150 livres.

(31) - Bonnet : Né à Cessy-les-Bois, descendant d'une famille d'officiers seigneuriaux, le notaire Jean-Baptiste Bonnet (1710 / 1801) est certainement, au XVIIIe siècle, le plus en vue des notables de Châteauneuf. A l'exception d'une période de dix ans, pendant laquelle il habite à Nevers, paroisse Saint-Etienne, il y réside la plus grande partie de sa vie, dans une maison située face à l'église. Il connaît une longue et belle carrière, occupant successivement ou simultanément diverses fonctions : notaire royal, juge, fermier de la châtellenie de Châteauneuf, procureur fiscal, bailli de La Celle-sur-Nièvre, conseiller du roi, commissaire aux saisies réelles du Nivernais... Son petit-fils, Louis Bonnet, sera le premier maire de Châteauneuf.

 

 

 Accueil

 Châteauneuf

 Page créée le 25 mars 2011. Dernière mise à jour le 31 octobre 2016.

© Cahiers du val de Bargis