Châteauneuf, 1743 : Bail à ferme d'un pré par les curés de Châteauneuf et de Chasnay pour 32 livres et 2 poulets par an. (0)

Cote : 3 E 8 / 4 - Minutes du notaire Jean-Baptiste Bonnet (Châteauneuf-Val-de-Bargis)

 

1 - L'an mil sept cent quarente trois

2 - le dix sept[ième] jour du mois de janvier

3 - avent midy et pardevant le notaire au duché

4 - de Nivernois et Donziois resident en la paroisse

5 - de Chateauneuf au Val de Bargis furent

6 - presents en leurs personnes messires Guillaume

7 - de Mullot (1) tres digne prestre curé dud[it]

8 - Chateauneuf, et messire Antoine Mallié (2)

9 - tres digne prestre curé de Channay

10 - lesquels conjointement de leurs grez

11 - et volontez sans contrainte ni force

12 - onts reconneu et confessé avoir baillé

13 - et delaissé à titre de bail à ferme et

14 - prix d'argent pour le temps, terme et

15 - espace de neuf annez continuelles

16 - et consecutives, sauf et à la reserve

17 - que si l'un des deux s[ieu]rs bailleurs

18 - venoient à quitter leurs presbitaires par

19 - permutation ou autrement les sieurs curéz

20 - qui seroient à leur place pouroient en disposer

21 - à leur volonté sans aucune formalité de

22 - de procez â Claude Narcy laboureur

23 - demeurant audit Chateauneuf au val de

24 - Bargis present, stipulent et acceptant.

25 - C'est à scavoir une piece de pré scituée

26 - au finage (3) dud[it] Chateauneuf appellé le pré de

27 - Grand fond autrement le pré de St Antoine (4)

28 - lequel tient du levant (5) au seig[neu]r de Fonfaye,

29 - du couchant au s[ieu]r de Vermenoux, du midy

30 - à madame de Neuchaize et du septentrion aud[it]

31 - s[ieu]r de Fonfaye. La presente accence (6) (+ : qui commansera à la St Jean Baptiste (7) prochain et pour finir à pareil jour apres ledit temps expiré) et

32 - en outre pour et moyenant le prix et somme

33 - de trante deux livres payable par ledit

34 - preneur ausdits sieurs bailleurs en un seul

35 - payement au jour et feste de st Antoine (8)

36 - par chacune annez, ensemble deux paires

37 - de poullets aussy par chacune annez ;

38 - à touttes les clauses et conditions cy dessus

39 - se sonts les dittes partyes obligez, scavoir

40 - lesd[its] s[ieu]rs bailleurs de faire jouir led[it]

41 - preneur, et luy au payement de lad[ite]

42 - somme de trante deux livres.

43 - Car ainsy & promettant,

44 - obligeant & renonceant & fait les an et

45 - jour que dessus en presence de m[aîtr]e Jean

46 - Picollet (9) et de m[aîtr]e Louis Poubeau praticiens (10)

47 - demeurants audit Chateauneuf themoins qui

48 - onts signé avec lesdits sieurs bailleurs

49 - et a ledit Narcy declaré ne scavoir signer d'

50 - eux enquis, lequel delivrera une grosse (11)

51 - des presentes à ses frais dans quinzaine.

52 - Soit controllé.

 

G. de Mullot, curé de Chateauneuf - Poubeau - Mallié, curé de Chasnay - Bonnet, no[tai]re (12)

 

53 - Con[trô]lé à Donzy le dix huit jan[vi]er

54 - 1743. R[eçu] : 6 s[ols]. Dagot.

 

Notes et vocabulaire

(0) - Par convention et pour en faciliter la lecture, le texte original a subi diverses retouches : ajout de majuscules, accents, apostrophes et autres signes de ponctuation indispensables à la compréhension ; développement des abréviations ; suppression des majuscules superflues ; séparation des mots accolés... En revanche, l'orthographe n'a pas été corrigée. Les mots entre parenthèses sont incertains.

(1) - Guillaume de Mullot : Il fut le curé de Châteauneuf pendant 23 ans, de 1727 à 1750.

(2) - Antoine Mallié : Il fut le curé de Chasnay pendant au moins 15 ans (dates extrêmes relevées à ce jour : 1743, 1757).

(3) - finage : Territoire relevant d'une communauté d'habitants, étendue d’une juridiction ou d’une paroisse. Le finage d'un village ne coïncide pas forcément avec les limites de la commune; un hameau, une exploitation isolée peuvent avoir leur finage. (...) (Dictionnaire du monde rural)

(4) - pré de Grand fond autrement le pré de St Antoine : Pré situé entre la Mardelle et la RN, à 100 mètres de celle-ci ; à peu près à mi-chemin entre Châteauneuf et Nannay, à proximité de Pernay.

La source de Grand Fond était réputée maléfique (elle donnait des coliques) alors que celle de la Mardelle jouissait de la réputation la plus flatteuse. (précisions d'André Devallière)

(5) - levant... couchant... midy... septentrion... : Est, ouest, sud, nord ; une pièce de terre se définit par celles qui l'entourent aux quatre points cardinaux.

(6) - accence : Bail à ferme.

(7) - St Jean Baptiste : 24 juin.

(8) - st Antoine : 17 janvier, date anniversaire du bail.

(9) - m[aîtr]e Jean Picolet : Châteauneuf compte à l'époque trois familles Picolet : une famille de drapiers, une famille de charbonniers et une famille de marchands et de gens de loi. C'est à cette dernière que se rattache Jean Picolet (~ 1695 / 1773), notable local dont le frère est le lieutenant de la châtellenie. Il est le fils d'un honorable marchand et d'une honneste femme. Aubergiste-cabaretier à Châteauneuf, Jean Picolet est également, d'un acte à l'autre, praticien et procureur fiscal de Nannay.

(10) - praticiens : Personnes qui peuvent remplir d'ordinaire le rôle de témoin auprès d'un homme de loi car connaissant la pratique, la procédure.

(11) - une grosse : Copie d'une décision de justice ou d'un acte notarié comportant la formule exécutoire. Elle est nécessaire à l'huissier pour qu'il remplisse sa mission. Son origine remonterait à l'époque où les commis étaient payés à la page. Ils étaient, bien évidemment, tentés d'adopter un système d'écriture où les lettres étaient plus grosses que de coutume. (Pratique de paléographie moderne - Alain Fournet-Fayard - Publications de l'université de Saint-Etienne)

(12) - Bonnet : Né à Cessy-les-Bois, descendant d'une famille d'officiers seigneuriaux, le notaire Jean-Baptiste Bonnet (1710 / 1801) est certainement, au XVIIIe siècle, le plus en vue des notables de Châteauneuf. A l'exception d'une période de dix ans, pendant laquelle il habite à Nevers, paroisse Saint-Etienne, il y réside la plus grande partie de sa vie, dans une maison située face à l'église. Il connaît une longue et belle carrière, occupant successivement ou simultanément diverses fonctions : notaire royal, juge, fermier de la châtellenie de Châteauneuf, procureur fiscal, bailli de La Celle-sur-Nièvre, conseiller du roi, commissaire aux saisies réelles du Nivernais... Son petit-fils, Louis Bonnet, sera le premier maire de Châteauneuf.

  

 Accueil

 Châteauneuf

Page créée le 8 août 2007. Dernière mise à jour le 8 février 2012.

© Cahiers du val de Bargis