Châteauneuf, 1742 : Contrat de mariage dans un milieu de manoeuvres vivant au Moulin.

Apport de chacun des époux : 60 livres. (0)

Cote : 3 E 8 / 4 - Minutes du notaire J.-B. Bonnet (Châteauneuf-Val-de-Bargis)

 

1 - L'an mil sept cent quarente deux le douzieme jour du

2 - mois de novembre avant midy et pardevant

3 - le no[tai]re au duché de Nivernois et Donziois

4 - resident en la paroisse de Chateauneuf au val

5 - de Bargis par devant le no[tai]re fut present en sa personne

6 - Guillaume Vié (1) maneuvre demeurant en la paroisse dud[it]

7 - Chateauneuf fils de François Vié et de desfunte Marie

8 - Luzy ses pere et mere, ledit Gauillaume procedant à

9 - l'authorité dudit François Vié son pere qui luy a

10 - presté sad[it]e authorité et par luy acceptez d'une part

11 - et honneste fille Anne Namy fille de desfunt François

12 - Namy et de Louise Rignault aussy ses pere et mere, lad[it]e

13 - Namy agée de dix huit ans ou environ, et neanmoins procedante

14 - à l'authorité de lad[it]e Rignault sa mere presente qui pour

15 - cet esfet luy a presté sad[it]e authorité et par elle acceptez

16 - d'autre part, lesquels partyes de leurs grez et volontez sans

17 - contrainte ni force onts promis et se promettent eux prendre

18 - l'un l'autre en vraye pur et loyal mariage et s'il plaist

19 - à Dieu et notre mere s[ain]te eglize catholique apostolique

20 - et romaine le consent et accorde et sitost que l'une

21 - des partyes en sera par l'autre requis, ledit mariage

22 - fait et solemnizé en face de saint eglize comme

23 - dessus est ; les futeures (2) seronts teneus de conferer et melanger

24 - en icelle com[munau]té tous uns chacuns leurs biens meubles et

25 - immeubles (3) et reveneu d'iceux, ledit mariage fait et solemnizé

26 - ledit futeure yra faire sa demeure dans la maison et

27 - compagnie de lad[it]e Rignault qui a promis de luy recevoir

28 - pour une teste (4) comme un de ses autres enfans né de son

29 - corps pour une sixieme au total apres le deceds de

30 - lad[it]e Rignault ; lesquels biens sortiront nateure de

31 - propre (5) à eux et aux leures. (Affiliant) led[it] Guillaume

32 - Vié des à present comme pour lors dans tous les biens

33 - de lad[ite] Rignault leur mere et belle mere pour cet esfet

34 - ledit François Vié a promis et s'est obligé de payer

35 - aud[it] Guillaume son fils la somme de soixante livres

36 - en deux payement egaux en attendant la futeure succession

37 - de ses pere et mere en deux ans sçavoir le premier dans un

38 - an datte des presentes et l'autre dans l'annez suivante.

39 - Les futeurs auront au survivant d'eux si c'est le futur

40 - qui survit sa future il aura par preciput (6) et

41 - avantage les habits linges et outils de son metier ou

42 - pour iceux la somme de cinq livres (7) et si au contraire

43 - la future survit elle aura aussy de preciput et avantage

44 - ses habits linges et outils de son metier bagues et

45 - joyaux ou pour iceux pareil somme de cinq livres ;

46 - a dhoué et dhoüe (8) ledit futur sad[it]e future de la somme

47 - de trante livres sans enfans et avec enfans reduit à

48 - la moitié ; et onts evallué les droits des futeures à

49 - à la somme de cent vingt livres pour tous leurs dits biens

50 - tant meubles que immeubles. Le surplus du present

51 - contract non ecrit sera et demeurera regy

52 - et gouverné suivant la couteume de Nivernois ou

53 - les biens des futeures sont scituez et dont car

54 - ainsy & promettant & obligeant & renonçant

55 - & fait les an et jour que dessus en presence

56 - scavoir du costé du futur, François Vié

57 - son pere, Marie Mullot sa belle mere, Louis Vié son

58 - frere, François Bonnet son beau frere, Jean Roy son

59 - cousin et du costé de la futeure Anne Rignault

60 - sa mere, François Namy son grand pere, Edme Rignault

61 - son frere tous parents tant de costé paternelle que

62 - maternelle demeurants audit Chateauneuf qui onts

63 - declarez ne sçavoir signer sauf les soussignez

64 - et encore en presence de Claude Cendre (9) ferandier (10), et

65 - de Michel Dumez praticien (11) demeurants audit

66 - Chateauneuf themoins qui onts signé avec moy

67 - no[tai]re susdit soit controllé.

 

Claude Cendre - Dumez - Bonnet (12), no[tai]re

 

68 - Con[trô]llé en deux articles à Donzy le vingt

69 - quatre 9bre 1742. R[eçu] : trois livres

70 - douze sols. Dagot

 

Notes et vocabulaire

(0) - Par convention et pour en faciliter la lecture, le texte original a subi diverses retouches : ajout de majuscules aux noms propres, accents, apostrophes et autres signes de ponctuation indispensables à la compréhension ; développement des abréviations ; suppression des majuscules superflues ; séparation des mots accolés... En revanche, l'orthographe n'a pas été corrigée. Les mots entre parenthèses sont incertains.

(1) - Guillaume Vié (1718-1791) : En 1775, Guillaume Vié est fondeur au fourneau.

(2) - les futeures : Les futurs (époux).

(3) - biens meubles et immeubles : Les biens meubles sont des biens qui sont susceptibles d'être déplacés ; les terres, les bâtiments sont des biens immeubles.

(4) - une teste : Une tête ; l'existence de communautés dites taisibles (qui ne sont pas fondées sur un contrat écrit mais relèvent de la coutume) est un phénomène caractéristique du Nivernais sous l'Ancien Régime ; ces communautés se composent d'un nombre variable d'individus, généralement unis par des liens de proche parenté et dont le rôle ou la force de travail est évalué en têtes ; trois jeunes enfants, par exemple, valent une tête ; un homme dans la force de l'âge - c'est le cas ici - vaut également une tête ; dans toute communauté, il y a un chef ou un maître (qui serait donc ici la veuve Rignault).

(5) - nateure de propres : Biens qu'un des deux époux possède à titre personnel avant le mariage ou qu'il a acquis par succession ou donation pendant le mariage et qui ne font pas partie des acquets.

(6) - preciput : Préciput, avantage conféré à l'un des époux par contrat de mariage.

(7) - cinq livres : Ce qui paraît vraiment très peu, même dans un milieu de manoeuvres.

(8) - a dhoué et dhoüe : A donné et donne un douaire.

(9) - Claude Cendre : Unique survivant d'une fratrie de cinq enfants, Claude Cendre (1716 / 1793) passe la plus grande partie de sa vie au Moulin, à Châteauneuf. A l'âge de dix-huit ans, il y épouse Anne Lamy, âgée, elle, de... treize ans ! Elle lui donnera onze enfants. Au sein de la famille Cendre, Claude Cendre apparaît comme un personnage central et hors normes, ne serait-ce que par son métier de laboureur. D'autre part, il fait preuve d'un talent alors peu répandu dans la campagne nivernaise : il est capable de signer !

(10) - ferandier : Ferrandier ; ouvrier qui brise les tiges de chanvre à l'aide de la broie, afin de séparer la filasse de la chènevotte. Châteauneuf connaît alors plusieurs familles de ferrandiers : les Cendre, les Charpentier, les Perreau... Voir Profession : peigneur de chanvre.

(11) - praticien : Personne qui peut remplir d'ordinaire le rôle de témoin auprès d'un homme de loi car connaissant la pratique, la procédure. ELL : "petit robin de village".

(12) - Bonnet : Né à Cessy-les-Bois, descendant d'une famille d'officiers seigneuriaux, le notaire Jean-Baptiste Bonnet (1710 / 1801) est certainement, au XVIIIe siècle, le plus en vue des notables de Châteauneuf. A l'exception d'une période de dix ans, pendant laquelle il habite à Nevers, paroisse Saint-Etienne, il y réside la plus grande partie de sa vie, dans une maison située face à l'église. Il connaît une longue et belle carrière, occupant successivement ou simultanément diverses fonctions : notaire royal, juge, fermier de la châtellenie de Châteauneuf, procureur fiscal, bailli de La Celle-sur-Nièvre, conseiller du roi, commissaire aux saisies réelles du Nivernais... Son petit-fils, Louis Bonnet, sera le premier maire de Châteauneuf.

 

 Châteauneuf

 Accueil

Page créée le 2 décembre 2011. Dernière mise à jour le 1er mai 2014.

© Cahiers du val de Bargis