Châteauneuf, 1742 : Location d'une maison au Pressour pour la somme de 21 livres par an. Le propriétaire est un charbonnier installé à Colméry ; le locataire est manoeuvre. (0)

Cote : 3 E 8 / 155 - Minutes du notaire T.-A. Voullereau (Colméry)

 

Le Pressour (Châteauneuf-Val-de-Bargis)

 

1 - L'an mil sept cent quarente deux le vingt deuxiesme jour du

2 - mois d'avril à Colmery avant midy au bureau et pardevant le

3 - nottaire soubsigné fut present Jean Bonnet charbonnier

4 - dem[eurant] en la par[oisse] dud[it] Colmery lequel volontairem[ent] de son bon gré

5 - sans force ny contrainte a recognu et confessé avoir accensé

6 - et admodié (1) pour le temps terme et espace de neuf anneez ansuivante

7 - et consecutifve l'une l'autre sans interval de temps à commencer au

8 - au premier jour de may prochain et à finir à pareil jour lesdittes neuf anneez

9 - finie et revolüe promet faire jouir à Anthoine Merle maneuvre dem[eurant]

10 - au village de Pressour parroisse de Chastelneuf present preneur stipullant

11 - et acceptant ledit bail pour led[it] temps. C'est asscavoir une maison

12 - chambre y attenante jardin cheneviere aisances et appartenance terre et

13 - prez en dependant et appartenant aud[it] bailleur le tout situé aud[it] lieu du

14 - Pressourd et es environs sans aucune choses en reserver ny retenir (# : que led[it] preneur a dit bien scavoir). Le present

15 - bail ainsy fait pour et moyenant le prix et somme de vingt une livres

16 - par chacun an pour le prix dud[it] bail et outre ce païer et acquitter pandant

17 - le cours dud[it] bail les cens et rentes seigneurialle (2) que lesd[its] biens cy dessus

18 - accensez (+ : peuve debvoir) que les partis ont dit estre de la somme de quatre livres plus ou

19 - moins ; dont le premier terme et payem[ent] pour le prix de laditte accense

20 - commancera aud[it] jour premier may que l'on comptera 1743 et à continuer

21 - d'an en an et de terme en terme jusque en fin dud[it] bail et lesd[its] cens et rentes

22 - aux jours qu'elles escheront aux seigneurs à qui elles sont deubs ; et jouir du

23 - tout en bon pere de famille sans rien degrader ny deteriorer et où (3) appres les

24 - six premiere anneez expireez les partis voudroient resilier le present bail faire

25 - le pouront en s'avertissant par escrit trois mois auparavant ; bailera ledit

26 - preneur aud[it] bailleur une grosse (4) des presentes dans quinzaine et dont car ainsy

27 - promettant &c obligeant &c renonçant &c fait es presences d'Aignan Simon

28 - couvreur et Pierre Boisson maneuvre dem[eurant] aud[it] Colmery tesmoins ; les partis

29 - et led[it] Boisson ont desclaré ne scavoir signer de ce interpellez.

 

TA Voullereau (5), n[otaire] - A. Simon

 

30 - Con[trô]lé à Donzy le vingt huit

31 - avril 1742. R[eçu] 6 s[ols].

Dagot

 

Notes et vocabulaire

(0) - Par convention et pour en faciliter la lecture, le texte original a subi diverses retouches : ajout de majuscules aux noms propres, accents, apostrophes et autres signes de ponctuation indispensables à la compréhension ; développement des abréviations ; suppression des majuscules superflues ; séparation des mots accolés... En revanche, l'orthographe n'a pas été corrigée. Les mots entre parenthèses sont incertains.

(1) - accensé et admodié : Baillé.

(2) - cens et rentes seigneurialle : Redevances dues au seigneur pour un montant, ici, de plus ou moins quatre livres.

(3) - : Au cas où.

(4) - grosse : Copie d'une décision de justice ou d'un acte notarié comportant la formule exécutoire.

(5) - TA Voullereau : Touchard-Aignan Voullereau (1667 / 1749) ; fils de Louis ; sur les traces de son père, il occupe une place de premier plan à Colméry, dont il est le lieutenant de justice, le procureur fiscal et l'un des notaires au sein du " cabinet " Voullereau (en 1715, le bourg ne compte pas moins de trois notaires de ce nom) ; il exerce son métier de notaire pendant près de 50 ans ; parallèlement à cette activité, il occupe diverses fonctions au sein de la justice locale : bailli de Colméry en 1730, juge de la châtellenie de Châteauneuf en 1739.

T.-A. Voullereau habite le bourg, route de Châteauneuf, dans une maison située à la hauteur de l'église, comprenant une grange, une écurie et un jardin de 250 m².

 

 Châteauneuf

 Accueil

Page créée le 4 mars 2017. Dernière mise à jour le 4 mars 2017.

© Cahiers du val de Bargis