Châteauneuf, 1741 : Marché entre un laboureur de Châteauneuf et un forgeron de Champlemy. Le second s'engage à fournir au premier, moyennant la somme de 7 livres, une poêle d'huilerie - large récipient destiné à chauffer les cerneaux de noix, préalablement réduits en pâte par une meule, avant d'en extraire l'huile. Selon toute vraisemblance, le moulin à huile fonctionne grâce à la traction animale (mulets).

Dans la région, nombre de laboureurs sont semblablement équipés. (0)

Cote : 3 E 8 / 4 - Minutes du notaire J.-B. Bonnet (Châteauneuf-Val-de-Bargis)

 

1 - L'an mil sept cent quarente un le

2 - vingt neufvieme jour du mois de may

3 - pard[evan]t le no[tai]re au duché de Nivernois et

4 - Donziois residant en la paroisse de

5 - Chateauneuf au val de Bargis furent

6 - present en leurs personnes Guillau Philippe Poirier (1)

7 - laboureur demeurant en la paroisse de

8 - Chateauneuf au val de Bargis, et Pierre

9 - Daraux forgeron dem[euran]t à la forge de

10 - Barbelaine (# : paroisse de Champlemy) de present audit Chateauneuf ;

11 - lesquels Poirier et Dareaux onts fait les traittés

12 - et conventions qui scuivent. C'est à scavoir

13 - que ledit Dareaux a promis et s'est obligé de battre

14 - une platinne (2) pour faire une poisle d'huillerie (3)

15 - audit Poirier de l'epaisseur de un poulce (4) par

16 - le dessous et de huit à neuf lignes (5) d'epaisseur

17 - pour la bordeure (## : et d'un demis pied (6) de profondeur) ; ensemble la faire et fabriquer

18 - de la façon de celle de Antoine Durand lab[oureu]r et huillier (7)

19 - dem[euran]t audit Chateauneuf et enfin la rendre faitte

20 - et parfaite ; et au cas que lad[it]e poesle se trouve plus

21 - petite que celle dudit Durand ledit Poirier ne

22 - la recevra pas ; mais si elle se trouve plus grande

23 - ledit Poirier a promis et s'est obligé de la recevoir

24 - à la charge par luy Poirier de fournir audit

25 - Daraux tout le fert qui entrera dans laditte

26 - poisle et en payera le poix et le prix au marchand

27 - suivant qu'il se vendra pour lors ; et au cas que

28 - le marchand dudit Daraux ne voulust pas

29 - luy livrer du fert pour la valleur du prix

30 - courant sera loisible audit Poirier d'en

31 - prendre allieure ; et en outre à la charge par

32 - ledit Payer (8) de payer audit Darault pour

33 - la façon de lad[it]e poisle la somme de sept livres

34 - lors de la livraison (## : qui se fera dans deux mois datte des presentes) de laditte poisle et ne sera teneu

35 - de rien de plus ; à touttes les clauses et conditions

36 - cy dessus ce sonts lesdittes partyes obligez

37 - en tous leurs biens et dont car ainsy & promettant

38 - & obligeant & fait en presence de m[aîtr]e Jean

39 - Picollet cabaretier (9) et de Michel Dumez

40 - praticien dem[euran]ts aud[it] Chateauneuf themoins,

41 - et onts lesd[its] Daraux et Poirier declarez ne sçavoir

42 - signer d'eux (10) enquis soit controllé.

 

Dumez - Bonnet (11)

 

43 - Controllé à Donzy le 3 juin 1741

44 - R[eçu] : 6 s[ols]. Dagot

 

 

Notes et vocabulaire

(0) - Par convention et pour en faciliter la lecture, le texte original a subi diverses retouches : ajout de majuscules aux noms propres, accents, apostrophes et autres signes de ponctuation indispensables à la compréhension ; développement des abréviations ; suppression des majuscules superflues ; séparation des mots accolés... En revanche, l'orthographe n'a pas été corrigée. Les mots entre parenthèses sont incertains.

(1) - Philippe Poirier : Philippe Poirier, âgé de 22 ans, est le fils de Guillaume Poirier (d'où la rature du notaire), lui-même huilier, cabaretier et laboureur. Il semble que cette famille soit établie au hameau de la Forêt (Châteauneuf). Quelques années plus tard, on retrouve Philippe Poirier, cabaretier, à Chamery.

(2) - une platinne : Plaque de fer.

(3) - poisle d'huillerie : Poêle dans laquelle on réchauffe la pâte de cerneaux de noix avant de la presser pour en extraire l'huile. Voir ci-dessous :

Huilerie de Varzy (© Association de Sauvegarde du vieux Varzy)

(4) - un poulce : Lire un "pouce", soit 2 cm 70.

(5) - huit a neuf lignes : La ligne mesurant 2 mm 33, l'épaisseur de la bordure de la poêle doit donc se monter à un peu moins de 2 cm.

(6) - un demis pied : Le pied mesurant 32 cm 4, la profondeur de la poêle doit donc être d'environ 16 cm.

(7) - huillier : A cette époque, chaque hameau de Châteauneuf, ou presque, compte une huilerie.

Huilerie de Varzy (© Association de Sauvegarde du vieux Varzy)

(8) - Payer : Lire "Poirier", bien sûr.

(9) - Jean Picollet cabaretier : Châteauneuf compte à l'époque trois familles Picolet : une famille de drapiers, une famille de charbonniers et une famille de marchands et de gens de loi. C'est à cette dernière que se rattache Jean Picolet (~ 1695 / 1773), notable local dont le frère est le lieutenant de la châtellenie. Il est le fils d'un honorable marchand et d'une honneste femme. Aubergiste-cabaretier à Châteauneuf, Jean Picolet est également, d'un acte à l'autre, praticien et procureur fiscal de Nannay.

(10) - d'eux : Lire "de ce".

(11) - Bonnet : Né à Cessy-les-Bois, descendant d'une famille d'officiers seigneuriaux, le notaire Jean-Baptiste Bonnet (1710 / 1801) est certainement, au XVIIIe siècle, le plus en vue des notables de Châteauneuf. A l'exception d'une période de dix ans, pendant laquelle il habite à Nevers, paroisse Saint-Etienne, il y réside la plus grande partie de sa vie, dans une maison située face à l'église. Il connaît une longue et belle carrière, occupant successivement ou simultanément diverses fonctions : notaire royal, juge, fermier de la châtellenie de Châteauneuf, procureur fiscal, bailli de La Celle-sur-Nièvre, conseiller du roi, commissaire aux saisies réelles du Nivernais... Son petit-fils, Louis Bonnet, sera le premier maire de Châteauneuf.

 

Aller plus loin

Les deux photos illustrant cet article sont empruntées à l'Association de sauvegarde du vieux Varzy (Nièvre) :

http://sites.google.com/site/lesamisduvieuxvarzy/

 

 Accueil

 Châteauneuf

Page créée le 31 octobre 2010. Dernière mise à jour le 29 juillet 2011.

© Cahiers du val de Bargis