Châteauneuf, 1701 : Contrat d'apprentissage chez un chirurgien. (0)

Cote : 3 E 4 / 81 - Minutes du notaire Louis Bellot (La Charité-sur-Loire)

 

1 - Pardevant le no[tai]re et tabellion royal en la ville de

2 - La Charité sur Loire soubzsigné furent presents en

3 - leurs personnes mr Léonard Blondeau m[aîtr]e

4 - chirugien demeurant en cette ville, lequel s'est obligé

5 - de prendre chez luy Francois Malville (1), fils de

6 - François Malville cabarettier demeurant à Chasteauneuf

7 - au val de Bargis, pendant le temps d'une annéé

8 - pendant laquelle il apprendra aud[it] Malville l'art

9 - de chirugie, raser et saigner et tout ce qui depend

10 - dud[it] art (2) ainsy qu'il est pratiqué, moyenant quoy lesdits Francois

11 - Malville perre et fils presents se sont obligez envers led[it]

12 - sieur Blondeau, scavoir led[it] Malville perre de luy payer la

13 - somme de soixante et quinze livres pour la nouriture dud[it]

14 - Francois Malville son fils et cent sols pour son blanchisage ;

15 - à la charge pareillement que led[it] sieur Blondeau traittera honestement

16 - led[it] Malville et ne luy fera faire que ce que les garcons

17 - chirugiens ont accoutumez de faire, comme aussy led[it] Malville

18 - sera tenu d'obeir aud[it] sieur Blondeau en tout ce qu'il luy commandera

19 - d'honeste et qui concernera ledit art ; et ou (3) led[it] Malville viendrait

20 - à se debaucher pendant led[it] temps et qu'il n'accomplit pas

21 - son annéé entiere, ne poura led[it] Malville perre pretendre

22 - aucune diminution sur lesd[ites] sommes cy dessus ; au contraire

23 - sera tenu de la payer en entier ; et a led[it] sieur Blondeau recogneu

24 - avoir receu sur la dite somme de soixante et quinze livres

25 - celle de trente sept livres dix sols et sur celle de cent

26 - sols celle de cinquante sols, dont quittance à cet egard ; et

27 - pour le surplus, led[it] Malville perre s'est obligé de le payer

28 - aud[it] sieur Blondeau d'huy en un an (4) car ainsy p[romettant] & o[bligeant] & r[enonçant],

29 - faict et passé à La Charité en l'estude dud[it] nottaire le vingt

30 - cinq[uième] jour de juin mil sept cent un avant midy, en presence de

31 - m[aîtr]e Anthoine Rignelez, praticien (5), et Michel David, cler, tesmoings

32 - demeurants à La Charité ; et a led[it] Malville perre declaré ne scavoir

33 - signer de ce enquis.

 

Bellot - L. Blondeau - David - F. Malville - Rignelez

 

 voir le document original

 

Notes et vocabulaire

(0) - Par convention et pour en faciliter la compréhension, le texte original a subi diverses retouches : ajout de quelques apostrophes, accents et autres signes de ponctuation ; abréviations développées ; suppression des majuscules superflues ; segmentation de certains groupes de mots accolés les uns aux autres... En revanche, l'orthographe n'a pas été corrigée. Les mots entre parenthèses sont incertains.

(1) - On retrouve François Malville le jeune maître-chirugien à Châteauneuf en 1749.

(2) - tout ce qui depend dud[it] art : Le "métier" de chirurgien est mal défini ; un chirurgien était aussi barbier et dentiste... que penser, d'ailleurs, d'une formation de chirurgien s'étalant sur un an ?!!

(3) - ou : Au cas où, si.

(4) - d'huy en un an : Un an plus tard, soit le 25 juin 1702.

(5) - praticien : Personne qui peut remplir d'ordinaire le rôle de témoin auprès d'un homme de loi car connaissant la pratique, la procédure.

 

Lieu : La Charité-sur-Loire

Date : 25 juin 1701

Notaire : Louis BELLOT

Cote (AD de la Nièvre) : 3 E 4/81

Transcripteur : Philippe Cendron

 

 Châteauneuf

 Accueil

Page publiée le 7 décembre 2004. Dernière mise à jour le 6 novembre 2011.

© Cahiers du val de Bargis