Châteauneuf, 1663 : Bail de terres situées à Chaume, hameau de Châteauneuf. (0)

Cote : 3 E 7 / 4 - Minutes du notaire Claude Chaumorot (Champlemy)

 

1 - Nott[ai]re du roy &c le huictiesme jour d'octobre l'an

2 - mil six cent soixante & trois à Champlemis avant midy

3 - furent presents en leurs personnes Magdeleine Le Muet

4 - par François de Farou escuyer sieur des Regains (1) (Beauregard) demeurans en la

5 - par[oisse] de Chastel Neuf (2) d'une part & Estienne Guerin lab[oureur] dem[eurant]

6 - en lad[ite] paroisse de Chastel Neuf d'au[tre] [part], laq[uel]le demoiselle Le Muet

7 - et led[it] Guerin ont faict entre eux le marché qui ensuit à scavoir

8 - q[ue] led[it] Guerin a entrepris de labourer, ensemancer

9 - & arser (3) bien & dheument en temps et saizon les terres q[ue] lad[ite]

10 - damoiselle Le Muet faict soulz le nom de damoiselle

11 - Marthe Le Muet sa soeur vefve de noble h[omme] Simon Gallard (4)

12 - au lieu de Chaulme (5) & environs en fournissant par lad[ite]

13 - damoiselle Magdeleine Le Muet les semences q[u'i]l (conviendra)

14 - moien[nant] huict sols de chacune boissellée (6) (et) encore

15 - a recongneu led[it] Guerin avoir entrepris de faire

16 - & ensemancer les bledz les grods bledz de lad[ite] damoiselle

17 - Magdeleine Le Muet aud[it] lieu de Chaulme provenant (deff[unt])

18 - sieur Gallard en ce qui reste à emblaver (7) moien[nant] pareille

19 - somme de huict solz chacune boissellée sur lesq[ue]lles

20 - labourages led[it] Guerin a confessé avoir receu vingt trois

21 - livres qui se desduiront sur lesd[its] labourages & s'il

22 - y a de plus lad[ite] dam[oisel]le payera au prorata & s'il se trouve

23 - aussy q[ue] led[it] Guerin aye receu plus q[ue] ne se monteront

24 - lesd[its] labourage il restituera le surplus à lad[ite]

25 - damoiselle ... leur semance faicte q[u'ils]

26 - seront tenus de compter (ensemble) apres sommation faict

27 - & lad[ite] som[me] dhueb faicte à faute que l'un ou l'aultre

28 - des parties ne comparestra au jour qui sera assigné par

29 - lad[ite] sommation ; le compte qui sera faict par celuy qui comparestra

30 - par dev[ant] le n[otaire] soubsigné qui aura led[it] compte il sera tenu

31 - de la so[mme] ou il se trouvera redebvable à quoy entretenir

32 - & acomplir les parties eux sont obligés corps & biens

33 - mesme led[it] Guerin & a peine de d[ommages] & interets.

34 - Car ainsy & pro[mettant] & r[enonçant] fait present Pierre Millet

35 - (menuisier) dem[eurant] aud[it] Champlemis & Jehan C...

36 - dem[eurant] aud[it] Champlemis ; led[it] Guerin a dict ne

37 - scavoir signer de ce enquis.

 

De Farou - P. Millet - Chammorot (8)

 

Notes et vocabulaire

(0) - Par convention et pour en faciliter la lecture, le texte original a subi diverses retouches : ajout de majuscules aux noms propres, accents, apostrophes et autres signes de ponctuation indispensables à la compréhension ; développement des abréviations ; suppression des majuscules superflues ; séparation des mots accolés... En revanche, l'orthographe n'a pas été corrigée. Les mots entre parenthèses sont incertains.

(1) - Regains : Lieu-dit de la Celle-sur-Loire (58)... ou de Ménestreau !

(2) - Chastel Neuf : Châteauneuf.

(3) - arser : Pour "herser", passer la herse, de façon à fragmenter le sol, à l'égaliser et également à recouvrir les semences.

(4) - Simon Gallard : En 1643, Simon Gallard, domicilié à Vézelay, est le propriétaire de la forge de Chaume.

(5) - Chaulme : Chaume, hameau de Châteauneuf.

(6) - boissellée : Mesure agraire surtout répandue dans le centre de la France et correspondant à la surface de terre pouvant être ensemencée avec un boisseau de grains ; cette superficie varie selon le boisseau, selon les lieux et les époques ; à Châteauneuf, il semble qu'une boisselée équivaille à environ 850 m² (10 ares, soit 1 000 m² selon Lucien Charrault).

(7) - emblaver : Ensemencer une terre en blé et, plus généralement, en grains.

(8) - Chammorot : C'est le notaire.

 

 Accueil

 Châteauneuf

Page créée le 3 janvier 2007 - Dernière mise à jour le 24 décembre 2011.

© Cahiers du val de Bargis